Fantasy World
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Il n'existe pas qu'une seule terre. Certes, la planète bleue est très belle, mais il existe des passages vers un autre monde : Fantasy World
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma ...
Voir le deal
69.99 €

 

 End of an era

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyVen 20 Sep - 16:26

Avancer pour les autres. Avancer avec les autres. Avancer en soutenant les autres. Avancer en étant soutenu par les autres. Les nuances de ces notions avaient très longtemps échappé à Clark. Après tout, durant son enfance, aussi courte fut elle, on lui apprit surtout à détester et à dominer. Son pouvoir était sa force, les autres des outils, et ceux qui lui diraient le contraire des ennemis dont certains avaient osé l’abandonner, lui et sa mère. Cela lui avait tellement été répété comme un mantra, qu’il ne voyait et ne connaissait rien d’autres. Pourtant, des souvenirs lui étaient resté en tête, de cette jeune femme qui plusieurs fois, avait tenté de le récupérer. Les combats qui l’avaient opposé à ceux qui étaient désormais ses proches démontraient des choses bien différentes.

La vie possédait un nombre incalculable de facettes, n’étant pas aussi manichéen que ce que Taedan et sa mère avaient voulu lui faire croire. Même alors que le plus jeune des Tsurugi était désormais dans le camp de l’Alliance, il se rendait compte qu’aucun camp n’était ni tout blanc, ni tout noir. Chacun avait ses motivations, et certaines se retrouvaient d’ailleurs des deux côtés, malgré les apparences. Après tout sa mère luttait avec Taedan car elle aimait celle-ci. Son père luttait avec ses proches car il voulait protéger ceux qu’il aime. La différence se trouvait dans le fait que l’un croyait en l’égalité de tous, alors que l’autre souhaitait assoir sa domination et un ordre clair sur le sommet de la pyramide.

Aujourd’hui, le plus jeune des combattants savait ce qu’il souhaitait faire : aider sa marraine du mieux possible, et garantir à la jeune vie à venir de ne pas finir dans un monde encore en guerre. C’était ce que son père avait voulu pour lui. Lui désormais le voulait pour ce tout jeune bébé si innocent. Elle était si belle ainsi.

- Alors je veillerais sur elle comme un grand frère. Même si je sais qu’elle ne manquera pas d’amour ici.

Une petite sœur dont il ne connaissait pas encore le prénom, mais cela ne saurait tarder. Il demanda ce qu’il pouvait faire, et se tourna par la suite vers Ary’, laissant les « plaintes » de Liam continuer. La neko de foudre se rapprocha et lui sourit.

- Toi, il faut que tu arrêtes de te morfondre. Tu ne peux pas porter le poids du monde sur tes épaules, Clark. Tu n’es pas responsable des actions de ta mère, ou de n’importe qui d’autre. Chacun fait ses choix, et les tiens sont clairs. Tu ne veux blesser personne, et c’est tout à ton honneur. Donc profite du moment, aide comme tu le peux et arrêtes de culpabiliser, d’accord ?
- D’accord. Ce ne sera pas simple, mais promis.

*
**

Les jours avançaient. Tout semblait se dérouler selon le plan prévu… Sauf qu’un plan qui se déroule sans accroc, cela n’existe pas. C’est pourquoi la soudaine plongée d’Isaki inquiéta tout le monde, surtout au vu du commentaire fait juste avant. Bon sang, même réduite à l’état d’énergie, Taedan continuait de faire des siennes. On pouvait au moins lui reconnaître une chose, c’était sa persévérance. Trait de caractère qui semblait mettre à mal la patience de Liam, qui comme Ary’ et les deux guérisseuses se trouvaient en dehors de tout le combat.

- J’en ai assez de ne pas pouvoir agir ! Pourquoi est ce que les autres ont pu la rejoindre et pas moi !
- Ta sœur a dû faire au mieux, comme d’habitude. Ou bien le pouvoir de transport des âmes est limité et elles ne pouvaient pas nous emmener en plus de tout le monde.
- Dans ce cas pourquoi Marina et David et pas nous !
- Qu’est ce que j’en sais ?! Il faut leur faire confiance, c’est tout.

Liam allait tempêter une nouvelle fois, mais un léger effleurement discret de sa main par Samya sembla transformer cela en simple bougonnement.

*
**

A l’intérieur de l’âme d’Isaki, le groupe revenait victorieux. Quang avait d’ailleurs du mal à y croire. Il avait bien dû demander à Clark de vérifier sa présence une dizaine de fois, et entendre autant de réponses négatives pour réussir à l’envisager. Leur combat contre celle qui était leur ennemie semblait bien prendre fin, cette fois. Aussi surprenant que cela puisse paraître… Quang eut également le plaisir d’annoncer cela à sa sœur. Tant d’années… Cela leur paraissait aussi long que plusieurs vies, après tout ce que tous les deux avaient traversé. Le mage sourit et rit en la faisant tourner, comprenant et partageant sa joie.

Lorsque le gazouillis se fit entendre, tout le monde se tourna vers elle, et le Tsurugi eut un sourire encore plus radieux en la voyant de près. Le terme filleule ne le surpris pas, mais augmenta la joie visible sur son visage. Il prit la petite dans ses bras en déposant un bisou sur la joue de la mère.

- C’est avec joie que j’accepte, Isaki. Bienvenue dans la famille, ma filleule.
- Sara.

Après tout, tous ceux ici présents venaient de la débarrasser de celle qui était la plus grande menace pour elle. Tout le monde avait donc bien mérité d’entendre son prénom.

- Sara.
- Hâte de te voir en chair et en os, Sara, petite sœur.

Quang la laissa entre les mains de son fils, après l’avoir porté un temps, et sourit devant le visage de celui-ci. Quiconque s’en prendrait à elle aurait encore plus à craindre, désormais.

*
**

Tout le monde émergea doucement, afin de se réhabituer aux sensations du monde réel. Quang reprit plus vite pied que les autres, désormais presque habitué à passer de l’un à l’autre, à force d’aller soutenir Isaki ou d’être soutenu par elle. Quang voyait bien que Liam et Ary’ étaient sur des charbons ardents et se retenaient avec beaucoup de difficultés pour ne pas assaillir les autres de mille et une questions. Isaki demanda à ce que tout le monde retourne au salon, ayant sans doute trop vu l’infirmerie pour le moment. Chacun fut à peine installé que cela commença.

- Alors ?
- Vous allez nous raconter bon sang !

Chacun se tourna vers Quang, presque par habitude. Après tout, il avait souvent été le principal conteur de l’ensemble de leurs aventures, et Isaki aussi allait sans doute tout découvrir, puisque bien qu’ayant été le terrain de la lutte, elle avait dû s’en préserver.

- La grande lumière blanche nous a entraîné, tous les Tsurugi et Ergaïl. Le pourquoi de l’ensemble de la famille tient dans ce qui était la croyance de Taedan. Depuis longtemps il y avait cette fameuse prophétie comme quoi juste une épée serait capable de stopper le chaos.

Chacun hocha la tête, cet élément étant connu de tous depuis longtemps.

- Le problème qui se posait cependant était le suivant : se retrouvant face au cœur de ce qui était l’âme et la vie de Taedan, cette représentation en avait tous les pouvoirs. En traquant donc celle-ci, on a mis au point un plan. Clark et Ergaïl, dont les pouvoirs étaient ceux à plus large spectre, étaient chargés de la défense, par un champ de sceaux et l’absorption de tout ce qui pourrait en dépasser. Mes parents et moi étions donc chargés de l’attaque, en coordination, afin de réussir pour le premier qui pourrait, lui ôter la vie.

Un plan simple et efficace.

- Seulement, elle était loin de se laisser faire. Même à trois contre une, Taedan était encore capable de nous opposer une résistance farouche. Jusqu’à ce que chacun de nous accepte une idée. Il fallait vraiment y aller pour la tuer. Malgré tout ce qu’elle nous a fait vivre, inconsciemment chacun de nous je pense répugnait à lui retirer la vie, et elle s’en rendait compte. Etrangement, c’est elle qui a fait sauter mon verrou mental, et m’a complètement résolu à achever tout ça. Devenir l’épée qui devait en finir.

Quang but un peu d’eau.

- A partir de là, tout cela n’a pris que peu de temps. Mes parents se sont arrangés pour l’obliger à reculer en sautant, perdant tout contact avec le sol. Resté en arrière, j’avais pris une position de Iaido. Clark m’a fourni un sabre, et téléporté à l’instant même où je menais mon mouvement. Celui-ci qui s’était démarré dans le vide l’instant d’avant s’est achevé au niveau de sa gorge, la décapitant.

Le résumé était ainsi fait, et Liam voulu en savoir plus de ce qu’avait vécu sa cadette, mais celle-ci s’était endormie pendant le récit, et Ergaïl décida de partir avec elle. Après tout ce qu’elle avait vécu, Isaki méritait très largement ce sommeil récupérateur. Chacun ne tarda donc pas vraiment à se séparer, les différents couples se retrouvant dans des chambres séparées. Ary’ s’approcha de Quang alors que ce dernier regardait les étoiles par la fenêtre.

- A quoi penses-tu ?
- J’ai encore du mal à réaliser.
- Je comprends. Enfin, j’imagine. Après tout, même si négative, cette opposition à Taedan a fait partie de ta vie dans le GS presque dès le début.
- Oui, et elle était liée à la vie de ma famille depuis plus longtemps encore. Tellement de points de ma vie auraient été différents sans son existence. Inconsciemment je cherche encore quel tour elle a utilisé pour nous faire croire ça et attendre que l’on baisse notre garde.
- Je ne vais pas te le reprocher. Je pense que seul le temps te permettra de vraiment t’en rendre compte. Mais pour le moment je crois que tu as surtout besoin de ne plus penser.

Ary’ retourna Quang vers elle et lui offrit un baiser qui révélait clairement ses intentions, et que le refus n’était pas une option dans cet instant. Il s’y laissa entraîner sans résistance.

*
**

Le sommeil de Quang était serein, pourtant, une part de lui devait être sur le qui-vive, car dès que la voix d’Ergaïl appelant après leur amie infirmière retentit, il se leva immédiatement pour aller voir ce qui se passait. Même s’il lui fallut quelques secondes de plus pour saisir que c’était à cause de l’arrivée du bébé que son ami faisait tellement de boucan. Ce fut Ary’ qui apporta un élément de réponse à la question du futur papa, à savoir où pouvait bien se trouver Samya. Bien que la réponse le surpris, Quang ne s’attarda pas et descendit plutôt aider sa cadette. Il arriva d’ailleurs pile à temps pour la stabiliser. Le petit échange sur le fait de ne réveiller que la guérisseuse le fit rire, car impossible que quiconque ignore ce qui était en train de se passer, puisque l’on arrivait à entendre Ergaïl depuis le rez-de-chaussée. Après une blague de cette dernière sur la péridurale, et alors qu’ils continuaient de marcher, Isaki posa une question des plus sérieuses. Quang eut un léger sourire. Il y avait longtemps que son amie n’avait pas montré ses doutes ainsi, par rapport aux derniers temps.

- Autant que l’on puisse l’être. Isaki, tu as l’instinct maternel en toi depuis bien longtemps. Bien avant même que l’on sache que ma filleule grandissait en toi. Tu as démarré ça en étant une grande sœur intentionnée avec tes cadettes. Puis tu as été quasiment littéralement une mère pour l’ensemble de notre groupe d’amis de lycée, moi compris, même si tu me considères comme ton grand frère. De plus, alors qu’elle n’est pas encore arrivée, tu as déjà combattu comme une tigresse pour défendre ta fille et éliminer tous les dangers qui pourraient peser sur elle. On dit toujours que l’on ne peut jamais être vraiment prêt à devenir parents, mais tu es la personne la plus prête que je connaisse pour ce rôle.

Quang lui ébouriffa les cheveux :

- Pour être une bonne mère, tu n’as besoin que de deux choses : vouloir rendre ta fille heureuse et la couvrir d’amour, et je défie quiconque de trouver quelqu’un qui aime plus votre fille qu’Ergaïl et toi. Tu seras une mère merveilleuse, Isaki. N’aies pas de doute. De plus, si tu as besoin de conseils, tu n’auras pas une, mais deux mères prêtes à t’aider. Sans parler de tout notre soutien. Tout ira bien. J’en suis convaincu. Alors respire bien fort, et accueille ta fille dans ce monde, petite sœur.

Le mage l’embrassa sur le front, avant de la conduire vers la zone médicalisée avec l’aide d’Ergaïl. De son côté, Liam avait appelé les futurs grands-parents qui se mirent en route. Après quelques dernières phrases de soutien, tout le monde fut sorti de la salle hormis les futurs parents. Liam recommença assez rapidement à tourner comme un lion en cage. A croire que c’était lui qui attendait un enfant. Quang lui se contenta de s’assoir et de faire bouger un peu ses doigts.

*
**

A l’intérieur, Ergaïl faisait ce qu’il pouvait pour rester aussi calme que possible, afin de rassurer Isaki, même si lui-même n’était pas complètement serein.

- Désolé ma chérie, mais je t’assure que notre fille qui arrive vaudra toute cette douleur.

Misiki qui assistait Samya eut un léger sourire, apparemment Ergaïl avait bien retenu la leçon numéro 1 des accouchements. Durant le travail de la mère, il se devait d’accepter tous les torts sans discuter. Lorsque Clark entra pour utiliser un sceau de transfert, le futur papa se sentait prêt à affronter la terre entière, mais rien n’aurait sans doute pu le préparer à la douleur qui le transperça. Même si les femmes présentes ne purent s’empêcher de rire. Après sa chute à genoux, Clark lui proposa un siège afin qu’il puisse éviter de tomber de nouveau, mais respecta la volonté de celui-ci. C’est en homme déterminé, ou incroyablement stupide et borné, à voir, qu’Ergaïl affronta les vagues de douleur successives.

*
**

L’accouchement suivait son cours, et chacun attendait, après que David rassura Liam sur le fait que la nécessaire présence de Clark n’indiquait pas de catastrophe. Les parents Kishi finirent également par arriver.

- Où en sommes-nous ?

Ce fut Marina qui répondit.

- Isaki est au travail depuis un peu plus d’une heure maintenant. Apparemment tout se passe bien. Il nous a été demandé d’attendre ici, pour ne pas gêner. Mais je suis certain que l’on pourra bientôt aller voir votre petite fille.
- Ils ont choisi un prénom ?
- Oui, mais je laisserais Isaki vous l’annoncer.

Liam qui pendant une seconde avait cru pouvoir enfin le connaître se consola seulement par le fait que désormais il n’était plus le seul à l’ignorer.

*
**

A l’intérieur, les choses avançaient bien. Tout semblait se dérouler sans complications, depuis qu’Ergaïl servait de péridurale vivante. D’un autre côté, ce dernier respirait parfois par à-coups, mais tenait bon.

- Je commence à voir la tête ! Allez encore un effort Isaki, tu y es presque !

Son regard avait l’air de dire : je voudrais bien t’y voir ! Pour autant, elle poussa et bientôt un léger cri se fit entendre. Des pleurs signes de vie. De bonne santé. Clark arrêta là le sceau, pour ne pas trop exposer Sara à la magie dès sa naissance. Samya l’essuya doucement du placenta et montra à Ergaïl comment la déposer dans une serviette avant de la tendre aux jeunes parents.

- Toutes mes félicitations. Elle est magnifique.

Clark eut un sourire. Il s’esquiva pour laisser les parents en profiter et reviendrait ensuite.

*
**

A l’extérieur, tout le monde n’en pouvait plus d’attendre. En effet, si Liam et Quang avaient pu rentrer, tout le reste des présents ne savaient toujours pas ce qui s'était passé

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.



Dernière édition par Quang Tsurugi le Sam 12 Oct - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Isaki Kishi
Neko Du Feu
Isaki Kishi


Messages : 2034
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 28
Localisation : là ou se trouve ma liberté

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: neko du feu
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyMer 9 Oct - 15:49

Isaki ne pensait pas que cela serait un jour fini. Lorsqu’elle avait posé les pieds dans le G.S, au cours de toutes ces années, Isaki ne s’était jamais projeté au-delà. Elle en avait rêvé peut-être à ses heures perdues, mais ne l’avait pas anticipé. C’était un peu comme rêvassé. Mais entendre Quang raconter tout cela … lui faisait prendre conscience que c’était terminé avec Taedan. Cela lui coupa le souffle pendant un instant.
Liam fronça les sourcils. Même s’il était la plus grande gueule de l’équipe, il était aussi le plus observateur. Sa sœur tendit sa main, et il vint la serrer dans ses bras. Elle se ressentit encore un instant comme une enfant, comme la petite sœur. Elle finit par se redresser et reprit son rôle.
Cela faisant elle se rappela que non ce n’était pas tout à fait finit. Même si les garçons avaient fait en sorte qu’elle se sente en sécurité, et qu’elle n’ait rien à craindre, elle ne pouvait pas oublier qu’il y avait toujours Mawen.

-Chaque chose en son temps d’accord. Souffla son frère.

Elle acquiesça et ils se reconcentrèrent sur l’histoire de Quang, comment le combat s’était déroulé, et ce qui s’était réellement passé dans son esprit. C’était étrange de se dire que tout cela avait eu lieu en elle. Et que tout n’avait été que mental en réalité. Mais c’était la vérité. Il continua à parler encore, mais sa tête dodelina. A croire que c’était elle qui s’était battue. Elle n’entendit pas la fin, et elle finit par s’endormir. Elle ne s’était rendue compte de rien lorsqu’Ergaïl alla dans sa chambre. Elle dormit comme un bébé cette nuit-là, sans aucune pression, en berçant tendrement l’esprit de sa fille.

Les choses allaient se précipiter beaucoup plus vite que prévu. Elle s’était réveillée au beau milieu de la nuit avec des douleurs qui allaient lui faire réviser le sens du mot torture. Elle sentit son cœur battre la chamade. Excitée comme jamais. Et effrayée comme jamais. Est-ce que tout ce qu’elle avait fait était suffisant ? Elle ravala sa peur, et se força à se lever discrètement. Ergaïl allait être dans le même état qu’elle dans peu de temps, donc elle préféra prendre le temps de prendre une douche, et de le laisser dormir encore un peu. Il allait en avoir besoin.

Isaki marchait en cercle dans le salon quand son frère vint la rejoindre. Elle prit appui sur lui sans vergogne pour une fois. Elle ne s’était jamais sentie ainsi. Elle avait l’impression de s’être battue pendant des heures, tout en étant encore pleine d’énergie. La grossesse était vraiment un processus étrange. Mais elle n’envisageait pas d’être capable de le traverser toute seule. Alors lorsqu’il passa son bras autour de sa taille, elle le laissa faire bien gentiment.

-Tu seras une merveilleuse maman. Lui affirme-t-il
-J’espère meilleure que ce que j’ai été jusque-là. Parce que pour le moment, je crois que l’on peut faire mieux.
-Tu as fait en sorte que ta fille naisse en toute sécurité. On ne peut pas te le retirer, et sache que personne n’aurait pu le faire hormis toi.
-tu dis ça pour me rassurer.
-est-ce que ça marche ?
-… Un peu quand même oui.
-Alors rappelles-toi juste que tu es la meilleure petite sœur. Et que tu as toute ta famille derrière toi. Sara sera la plus aimée de toutes les petites filles dans ces deux mondes.

Samya s’approcha, et enjoignit à Quang de l’emmener dans l’infirmerie d’ici dix minutes. Isaki expira lentement pour calmer la vague de panique qui montait en elle.

-ça va aller ?
-Je suis à la fois euphorique, et tétanisée. Donc tant que mon cœur ne me lâche pas, ça devrait aller.
-Il en a vu d’autre. Affirma Quang

Elle acquiesça, ça c’était un fait bien établi. Pourtant elle n’arrivait pas encore à s’apaiser. Elle sentait comme un nœud au fond de son estomac.

-Quang écoute …
-Oui ?
-Je veux juste que … Rappelles toi juste de la promesse que tu m’as faite d’accord ?
-Isaki je …
-Non, je sais que je t’en demande beaucoup. Et que nous avons probablement fait le nécessaire. Je me sens en pleine forme. Mais, s’il te plaît, juste pour que je sois plus sereine. Que je sois plus rassurée si tu préfères.

Elle vit bien qu’elle le faisait grincer des dents, mais elle avait juste besoin de savoir, qu’il y avait quelqu’un pendant ces instants, qui savait exactement ce qu’elle voulait.

-Je m’en souviens. Finit-il par lâcher.
-Merci.

Rien de plus, c’était tout ce qu’elle voulait savoir.

*
**

Isaki reconnut à Ergaïl le fait qu’une fois remit dans ses bottes, il fut plutôt calme et même exemplaire. Il était là pour elle, et pour la soutenir, exactement comme elle en avait besoin. Mais quand elle commença à vraiment trop souffrir, elle jura rapidement.

-J’ai besoin de Samya. Maintenant !

Il disparut pour réapparaitre à l’étage, puis à celui de Liam en tambourinant encore plus fort. Liam apparut avec une lame à la main, le visage fermé, il avait la main tendue en arrière pour protéger Samya. Prêt à se battre.

-On nous attaque ?
-… Qu.. Quoi ?
-Ergaïl qu’est ce qu’il se passe ?
-Samya.

Il rougit, mais ergaïl secoua la tête.

-Non, ce n’est pas ça. Samya ! J’ai besoin de Samya ! c’est Isaki ! Le bébé arrive !
-QUOI ?

Cette fois, ce fut Samya qui reprit son caractère professionnel. Elle retourna dans la chambre et revint habillé.

-Fermez la bouche les garçons. Et on s’active. Liam, Ergaïl va finir par tomber dans les pommes s’il continue d’oublier de respirer. Tu t’en charges pour moi s’il te plait.

Elle les dépassa rapidement, et disparut dans l’escalier. Liam poussa Ergaïl à l’intérieur et lui servit un verre d’eau.

-Respire une seconde.
-Isaki a besoin de moi. Elle a besoin de nous deux.
-Elle nous aura tous les deux, au top. Pour ça, tu auras besoin de toutes tes capacités.

Ergaïl prit le verre d’eau, le vida d’une traite.

-On peut y aller ?
-On est au taquet, on y va. J’appelle mes parents, et je suis là.

ErgaÏl acquiesça alors que Liam sortait son téléphone. Il s’arrêta sur le pas de la porte.

-Toi et Samya ?
-Dehors Ergaïl. Ma sœur t’attend, et si tu n’es pas au top aujourd’hui, elle te tuera, et moi aussi. Répondit-il en lui désignant la porte.

*
**

Quand elle entra dans l’infirmerie du temple,Isaki fut ébahie. Même les plus grands hôpitaux n’avaient pas tout ça.

-Samya, tu m’expliques comment tu as fait pour obtenir tout ça ?
-Je suis la guérisseuse du G.S qui a le plus de sauvetage à son actif, et dans mon palmarès il y a votre petit groupe, quand je veux quelque chose, les gens me demandent simplement pour quand il me le faut.

Isaki la regarda bouche-bée alors qu’elle continuait à s’activer

-depuis quand tu es devenue aussi manipulatrice.
-Liam m’a peut-être appris une ou deux petites choses.
-Tu es au courant que tous les conseils de Liam ne sont pas bons à prendre ?
-Oui je sais.
-C’est enfin officiel au moins. Je vais bientôt pouvoir te faire le couplet de la sœur qui s’inquiète pour son grand-frère et qui te promets de te tuer si tu lui fais le moindre mal.
-Je te propose un marché, je fais venir ta fille au monde, tu fais tout ce que je te dis, sans jouer la tête de mule pour une fois, et je ferais même semblant d’être effrayée quand tu me le sortiras.

Les deux jeunes femmes ne purent s’empêcher de rire alors que Samya l’aidait à se mettre sur la table.

-Au fait, depuis quand le sais-tu ? demanda t’elle
-Depuis le bal.
-tu triches.
-pas du tout. Mon frère n’a fait aucune remarque quand il t’a vu descendre les escaliers. Tu es la seule personne au monde qui a réussi à le faire taire. Il ne m’a pas fallu plus.
-Je vois.

Elle lui mit une ceinture autour de la taille, qui faisait apparaitre le pouls du bébé en dessous de sa ligne à elle. Il resta auprès d’Isaki, qui semblait souffrir le martyr, mais il était prêt à tout pour l’aider. Il accepta de prendre également la douleur, mais celle-ci la fit dérailler, il tomba au sol.

-c’est de la torture.
-Je donne naissance à ta fille, alors …. Supporte avec le sourire que je rigole.

Il lui tira la langue, mais il prit sa main et caressa ses cheveux. Il posa son front contre le sien.

-Je suis avec toi. Je ne te laisse pas. Nous sommes une équipe. Et toi tu es la meilleure. Tu n’as qu’à me demander, et tu auras tout ce dont tu as besoin.

Elle acquiesça, et sentit son corps s’arquer pour une contraction, mais la douleur était beaucoup plus supportable maintenant.

Ergaïl acquiesça, et déposa un baiser sur son front prêt à répondre à ses demandes.

-Je veux Liam.
-Tout de suite.

Il sortit et réapparu dans la salle, toute la famille était là au grand complet. Que ce soit les Kishi, ou les Tsurugi.

-Alors ? Demanda marina
-Le travail est toujours en cours. C’est long, mais Samya dit que le bébé va bien. Liam ! Ta sœur veut te voir.

Ils acquiescèrent tous, ne voulant pas non plus l’accaparer. Il se tourna vers l’ainé des Kishi. Cela fit sourire leur mère. Ces deux-là étaient toujours aussi proche.

-Embrasse là pour nous.

Le grand frère fut étonné, sourit à tout le monde, mais rentra rapidement pour aller prendre la main de sa sœur. ErgaÏl allait repartir, mais il s’arrêta.

-Toi aussi Quang. Elle a besoin de toi. Dépêches toi !

Oui c’était plus naturel ainsi, à l’origine ils étaient quatre. Il était normal qu’ils terminent ceci tous les quatre. Donc ce fut les trois garçons qui vinrent encadrer Isaki. Si elle fut surprise de voir arriver Quang, elle ne dit rien, alors qu’ils devenaient une vraie équipe de supporters.

-A cet instant précis, tu as conscience que je te déteste n’est-ce pas ?
-Oh oui, mais si tu veux tout savoir, tu es la meilleure. Et je sais que tout va bien se passer. Tu es une championne d’accord ? On va y arriver ensemble.
-Attention, une nouvelle contraction.

Isaki se crispa, mais maintenant qu’Ergaïl prenait une bonne partie de la douleur à sa charge, elle pouvait mieux respirer. Elle commençait néanmoins à fatiguer.

-dis-moi Isaki, tu crois que l’on pourrait rire, et demander à Clark de revenir pour leur mettre le sceau chacun leur tour. Je me demande comment ils s’en sortiraient.

Cela fit rire Isaki qui se crispa sous la douleur.

-Samya, je t’adore mais s’il te plait. Arrête de me faire rire, j’ai l’impression que cela m’écartèle.
-tu vas rire encore alors, parce que c’est exactement le but.
-Quoi ?
-Il n’y a pas de meilleure façon de faire venir un bébé au monde que le rire, la joie et la bonne humeur. Donc si pour ça, je dois continuer à raconter des énormités, tu vas en entendre beaucoup crois-moi.
-Et moi Samya, je préférai que la première chose qu’entende ma fille, ne soit pas des insultes. Répliqua Isaki
-Alors ne commence pas. Parce que je vois la tête arriver. Encore une ou deux fois Isaki, et on est bon d’accord ? Je veux que tu respires lentement. Et tout va bien se passer. Clark va devoir lever le sceau donc prépare toi. Ergaïl je veux que tu viennes à côté de moi pour attraper le bébé. Liam, aide là à se redresser un peu. Et toi Quang, prépare donc ta main à souffrir.

Cela fit de nouveau rire Isaki, mais les garçons se mirent en mouvement très rapidement. Ergaïl était bizarrement devenu tout blanc alors qu’il avait les yeux humides, et Liam vint se poser derrière sa sœur pour l’aider à se redresser et qu’elle puisse prendre appui contre lui.

-Courage Isaki, c’est bientôt terminé. Tu es une championne. Encore un petit effort.

Après encore une poussée, et quelques cris, ce fut soudain le hurlement frémissant d’un nouveau-né qui se fit entendre. Cette fois-ci tout le monde avait les larmes aux yeux. Samya indiqua doucement à Ergaïl comment attraper sa fille dans une serviette, et lui essuyer doucement le visage. Il pleurait à chaudes larmes, et elle lui indiqua comment couper le cordon ombilical.

-Oh Isaki, elle est magnifique. Murmura-t-il

Il s’approcha doucement d’elle, et lui tendit leur fille. Isaki en tremblait quand elle la prit doucement dans ses bras. Leur fille avait un petit duvet châtain clair sur sa tête. Elle était toute menue avec des traits fins pour une nouveau-né.

-Bonjour mon ange. Je suis ta maman.

Au son de la voix d’Isaki, la petite ouvrit les yeux, et émit un gazouillis. Elle était si mignonne que cela fit fondre sa mère encore davantage. Elle avait des yeux d’un bleu sombre mais limpide. Ergaïl et elle étaient submergés par l’émotion. Ils souriaient bêtement tous les deux alors qu’il vint l’embrasser.

-Bravo. Tu as été géniale.
-On a été une équipe.

Elle se tourna ensuite vers Quang et Liam qui se tenaient en retrait pour ne pas les gêner, mais qui avaient eux aussi les yeux bien brillants. Elle leur fit signe de s’approcher.

-Liam laisse-moi te présenter ta nièce. Sara, voici ton oncle Liam. Tu ne devras pas toujours écouter ce qu’il te dit, mais sache qu’il sera toujours là pour toi.
-Sa ... sara ?
-La petite Sara oui.
-C’est magnifique.

Elle sourit et se tourna vers Quang.

-Et voici ton parrain. Je te fais les mêmes recommandations que pour ton oncle.
-Hey.

Samya vint ensuite récupérer la petite pour lui faire passer un ou deux examens. Puis elle la rendit à ergaïl.

-Quang, Liam. Allez donc rassurez tout le monde. Ergaïl, tu veux bien attendre avec Sara à côté s’il te plait ?

Elle les poussa dehors, avant de se retourner vers la jeune femme.

-Comment tu te sens ?
-Sara va bien ?
-elle est en pleine santé. Rassure-toi. Et toi ?
-Je suis épuisée. Je n’ai jamais été aussi fatiguée de toute ma vie.
-Cela n’a pas été l’accouchement le plus simple. Mais tu t’en es bien sortit. Maintenant il faut que tu récupères des forces. Tu en auras besoin.

Samya passa ses mains au-dessus du ventre de la nouvelle maman et activa son pouvoir pour l’aider à cicatriser plus rapidement. Elle l’aida à se lever pour gagner une petite chambre aménagée à côté, ou elle lui fit passer des vêtements propres, avant de l’aider à se mettre au lit. Isaki s’endormit quasiment aussitôt. Ergaïl revint rapidement avec la petite dans les bras, et Samya lui sourit.

-elle dort. Elle a été mise à rude épreuve. Mais pour le moment tout va bien.

Elle l’amena face à une table à langer, ou elle lui montra comment s’occuper de leur fille. Ergaïl n’avait jamais été aussi sérieux de toute sa vie face à une leçon. Ils finirent par lui enfiler le petit pyjama blanc avec le bonnet qui allait bien. La petite Sara exprima son mécontentement d’être ainsi manipulée de droite à gauche, mais s’apaisa dès qu’elle retourna dans les bras de son père. Samya ne put s’empêcher de sourire tendrement.

-Vous avez raison. Elle est vraiment magnifique.
-Je crois qu’il est temps que j’aille la présenter à tout le monde. Tu penses qu’elle peut y aller ?
-bien sûr. Mais veille à ce que tout le monde se soit bien lavé les mains avant de la toucher.

Il retourna dans la salle, ou toute la petite famille réunit commençait à être vraiment impatiente. Il y eut de grandes exclamations de joie en le voyant arriver avec le bébé dans ses bras.

-Bonjour tout le monde. Laissez-moi vous présenter Sara. Notre fille.

En prononçant ces mots, jamais Ergaïl n’avait été aussi fier. Il s’avança vers la mère d’Isaki en premier, celle-ci tremblait et s’appuyait sur son mari.

-Vous voulez prendre votre petite fille dans vos bras ?

Elle acquiesça vigoureusement et la prit contre elle.

-Elle est sublime ;
-Comment va Isaki ? demanda son père
-Elle est épuisée, et s’est endormie. Mais Samya dit qu’elle va bien. Vous pourrez la voir quand elle se réveillera.

Sara passa de bras en bras, jusqu’à ce qu’elle commence à bailler. En père attentif, ergaïl la récupéra adroitement, et assura tout le monde qu’ils la reverraient vite. Et que tout le monde devrait aller se reposer maintenant. Ils se verraient plus tard. Il redisparu dans l’infirmerie avec la petite et alla s’allonger aux côtés de sa femme. Celle-ci se tourna vers lui dans son sommeil. Leur fille placée entre eux. Il sentit son cœur se serrer sous l’émotion. Il avait maintenant une famille.

-Dormez bien mes anges. Je veille sur vous. Souffla-t-il
Revenir en haut Aller en bas
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptySam 12 Oct - 9:56

Rassurer Isaki sur ce qui se passerait par la suite. Quang savait ce que sa sœur voulait. Malgré tout ce qu’ils avaient accompli, elle était toujours inquiète à propos de leurs éternelles ennemies… Taedan et Mawen. L’une venait de disparaître, l’autre était sans doute toujours en vie, quelque part, même affaiblie. Il veillerait sur la petite Sara, comme si elle était sa propre fille. Elle serait après tout sa filleule, et c’était le rôle du parrain de s’assurer que tout se passerait bien pour elle si ses parents n’étaient pas là pour le faire.

La naissance de Sara, c’était l’arrivée d’une nouvelle génération. La première véritable naissance menée à terme dans leur groupe. Certes, Clark était supposé être l’ainé de cette génération, mais du fait des conditions très particulière de sa naissance, et de ce qu’il avait vécu, il était bien plus proche des adultes que d’un enfant. En même temps, côté générationnel chez les Tsurugis, c’était clairement le chaos complet : les grands-parents avaient l’air de trentenaire, le père d’être à peine dans la seconde moitié de la vingtaine et le fils juste sortir de l’adolescence… et allait y rester un sacré temps en étant un demi-elfe.

Le temps était cependant comme suspendu depuis qu’Isaki avait commencé le travail pour permettre à sa fille d’arriver dans leur monde. Si plusieurs interrogations venaient de surgir concernant un nouveau couple que presque personne n’avait vu venir, chacun devait se focaliser pour aider la future maman. En attente à l’extérieur, les différents membres des familles Kishi et Tsurugi essayaient de faire passer le temps, mais le regard de chacun revenait régulièrement vers la salle d’accouchement. Les deux mères présentes essayaient bien de rassurer tout le monde, sur le fait de la durée, et qu’il ne fallait pas s’alarmer, mais la tension restait tout de même palpable. Ce fut pire encore pour ceux rester en extérieur lorsque Liam et Quang rentrèrent également dans la salle.

- Pourquoi y a-t-il besoin d’autant de monde ? demanda la plus jeune des sœurs d’Isaki.
- Je pense qu’il s’agit plus d’un soutien moral. Avec Ergaïl, Liam et Quang, ta sœur a autour d’elle le père de sa fille, et ses deux frères, ses deux fidèles soutiens depuis le début. Avoir des repères à ce moment-là est important. Répondit sa mère avec un sourire.

Marina et David également, alors que tous les deux entouraient Ary’ avec bienveillance. Lorsque les deux parents de Quang étaient revenus à la vie, ce qu’ils avaient très vite remarqué, c’était à quel point le groupe était uni. Avec la difficulté parfois pour la jeune femme d’accepter le lien fusionnel que pouvaient entretenir Isaki et Quang.

- Je vais bien, rassurez-vous. Affirma la neko de foudre
- Tu es de notre famille, et je te rappelle que Quang t’a choisi. Mais tu sais bien que mon fils a tendance à être inconditionnel au niveau du soutien avec ses proches. Prononça David
- Je sais, c’est également ce qui fait sa force. Pour le moment, c’est Isaki qui a besoin de lui.

*
**

La jeune femme ne pensait pas si bien dire. A dire vrai, alors que les dernières contractions étaient en train d’arriver, Quang faisait un effort phénoménal pour garder le sourire. Le jeune homme avait prouvé la résistance de ses mains un nombre incalculable de fois, dans des tests de force ridicules mais toujours amusant entre hommes. Le but était de serrer la main le plus fort possible, voire de faire bouger les doigts pour provoquer la douleur chez l’autre. Celui dont la main était serrée devait rester impassible le plus possible. D’habitude, Quang surpassait largement tout le monde, et prenait cet exercice en rigolant. Pourtant, là, toute suite, il devait reconnaître ne pas en mener large face à la poigne que mettait sa sœur alors que sa nièce était en train de venir au monde.

Ergaïl coupa le cordon ombilical puis vint présenter sa fille à la jeune maman. Les deux frères s’étaient écartés, mais tous les deux étaient tout aussi émus que la petite famille. La jeune Sara était absolument sublime. Pour autant, c’était aux jeunes parents de pouvoir en profiter pour le moment. Puis Isaki les appela. Liam retint encore plus difficilement ses larmes.

- C’est le plus beau bébé que j’ai jamais vu. Bravo petite sœur et bienvenue dans la famille, Sara.

Quang réagit rapidement à la remarque sur les recommandations avant de sourire.

- Tu verras que ta maman dit parfois aussi beaucoup de bêtises, mais je serai là pour toi. Tu peux souffler Isaki, ta fille est parmi nous.

A la demande de Samya, les garçons sortirent, et vinrent aider Clark qui était déjà submergé par les questions, puisque lui était sorti quelques minutes auparavant. Pour autant, l’énergie bouillante de tout le monde ne se calma que lorsque la star du jour arriva dans les bras de son père qui était la fierté incarnée en ce moment même. Chacun s’extasia de la vision de la petite, qui dut à peine comprendre à quel point sa famille était déjà grande. Quang lui retourna prendre Ary’ dans ses bras et observa tout cela d’un peu plus loin avec le sourire. Il tenait cependant à soutenir sa fiancée et lui rappeler que sa famille, c’était désormais surtout eux deux.

- Tu crois que l’on aura notre tour un jour ?

La question surprit Quang sur le moment, qui ne s’attendait pas à ce qu’elle en parle aujourd’hui. Mais peut-être était-ce le bon moment justement pour passer au-delà de ce sujet que tous les deux avaient évité pendant si longtemps, du fait de la perte qu’avait vécu la jeune femme.

- J’en suis certain. Après tout, rien ne nous empêche plus d’essayer, maintenant que nous sommes en temps de paix.

Il y eut un sourire et un regard explicite entre eux deux. Lorsqu’ils ne devraient plus tenir leur rôle d’hôte, sans doute passeraient-ils un long moment rien que tous les deux. Mais pour le moment, ils devaient retourner dans l’allégresse générale. Chacun tentait de rivaliser de superlatifs pour décrire la petite, mais on devait reconnaître que les tous nouveaux grands-parents étaient particulièrement doués sur ce point.

*
**

Un ensemble d’ombres. C’étaient ce à quoi ressemblaient ces personnes assemblées sur l’un des plus hauts toits de la ville d’Osaka, alors qu’ils étaient tous de noir vêtu. Pourtant, une personne se détachait de cet ensemble… Une personne dont le corps était désormais presque composite… Après tout son bras gauche était désormais métallique, et l’armure qu’elle portait servait à la maintenir en vie. Si ses cheveux n’étaient pas rouges sur cette terre, son visage et son regard eux étaient identiques.

- Il est temps de venger Taedan, et de tuer la responsable de sa mort.

Une clameur de combat se fit entendre quelques instants avant que ce groupe ne se sépare et ne commence à traverser Osaka à toute vitesse. Le groupe se rassembla alors qu’ils approchaient du temple, où toute la petite famille profitait encore innocemment de leur bonheur. Les premières attaques fusèrent depuis l’extérieur pour frapper le temple, seulement le sceau général composé par les éléments physiques mis en place précédemment par Clark repoussa l’ensemble, donnant juste le bruit d’un ensemble d’explosions. Le jeune homme fut le premier à comprendre alors que tout le monde était complètement choqué.

- Qu’est-ce que…. Commença le père d’Isaki.

Ce fut la seule chose qu’il put dire avant que les pouvoirs de Clark ne figent les membres de la famille Kishi qui n’étaient pas liés au GS.

- On est attaqués ! Je vais mettre les Kishi en sécurité avant de vous rejoindre !

Tout le monde se précipita donc à l’extérieur pour voir qu’un groupe de plusieurs dizaines de personnes était en train de rentrer sur le terrain du temple. Les assauts commencèrent donc d’un côté et de l’autre, alors que ce bruit réveillait la petite Sara qui se retrouva en pleurs. Clark fit irruption dans la chambre des futurs parents.

- Nous sommes attaqués ! Partez en sécurité ! J’ai déjà placé ta famille en sécurité marraine !

A l’extérieur, la bataille faisait rage et chacun y allait avec ses meilleurs coups, mais les opposants étaient clairement du meilleur niveau. Malgré sa vitesse, Quang peinait à suivre et dû se résoudre à s’occuper plutôt des plus faibles présents. Heureusement que le bouclier qui permettait d’éviter les attaques depuis en dehors du temple limitait aussi les sorties de la magie à sa surface, sinon le secret aurait été trahi aux yeux de la population nippone. Une nouvelle sensation surprit Clark. L’un de ses sceaux de protection les plus puissants venait de céder, alors qu’une personne seule semblait se rapprocher de l’aile où il se trouvait avec Isaki, Ergaïl et Sara.

- Ma mère arrive, partez ! Je vais la retenir !

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.

Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Isaki Kishi
Neko Du Feu
Isaki Kishi


Messages : 2034
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 28
Localisation : là ou se trouve ma liberté

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: neko du feu
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyDim 13 Oct - 14:18

Isaki était euphorique, mais aussi épuisée. Elle n’aurait pas cru que c’était possible. Tant de contraire en elle. Elle avait sa fille entre les bras, et elle ne pouvait pas s’empêcher de pleurer. Elle déposa un baiser sur son front, elle avait la peau si douce, et elle sentait si bon. C’était magnifique.

-Tu es la plus belle au monde. Tu es magnifique, et tu seras la plus aimée dans cet univers.

Elle se mit à trembler légèrement avec la fatigue, et Ergaïl apparut derrière elle, ses bras vinrent sous les siens pour la soutenir.

-Nous sommes une famille maintenant. Nous sommes ensemble. Assura-t-il

Il embrassa les deux femmes de sa vie.
-Isaki, tu as besoin de repos. Assura-t-il

Elle acquiesça en s’appuyant contre lui, et en fermant les yeux un instant. Son homme sourit doucement. Et prit leur fille dans ses bras, laissant Isaki avec Samya, et lui alla dans la petite salle de bain attenante pour donner un premier bain à leur fille. Samya avait prit le temps de lui montrer comment laver un enfant avant l’accouchement. Il vérifia donc l’eau et la baigna doucement dans ses bras.
-Bienvenu dans ce monde Sara.

Elle gazouilla en regardant son père, et en ouvrant grand ses yeux. Elle avait les mêmes yeux magnifiques que sa mère, mais les mêmes cheveux que son père. Elle ne semblait pas du tout perturbée d’être dans l’eau. Au contraire, elle avait l’air d’apprécié. Il ne la laissa cependant pas longtemps, et la sécha avant de l’emmitoufler dans ce petit pyjama blanc qu’ils avaient choisis. Elle rayonnait littéralement. Samya arriva à ce moment-là. Elle vint prendre la petite dans ses bras, et l’ausculta rapidement.

-Elle est en parfaite santé. On a tous eu peur. Mais elle est en parfaite santé. Et vu comment elle sourit à tout le monde. Elle va bien.
-Et sa mère ?
-Elle est fatiguée. Elle s’est endormie. Mais elle va bien. Va donc la présenter aux autres. Et revient savourer ta famille.
-Tu es sûr que tout va bien ? Samya ? Ma famille va bien ?

Elle déposa la petite dans un petit couffin. Et vint prendre Ergaïl dans ses bras.
-Ta famille va bien. Vous allez bien.

Ergaïl répondit en la serrant dans ses bras. Il n’y avait pas que la mère qui avait des crises de panique. Et le père aussi se mit à pleurer. Il la remercia, et reprit sa petite fille dans ses bras. Il l’emmena voir tous les autres qui attendaient encore impatiemment.
-Bonsoir tout le monde. Laissez-moi vous présenter la dernière venue dans notre famille. Sara.

Il y eut des exclamations qui lui firent froncer son joli petit nez.
-Ergaïl, je me répète peut-être, mais je suis sûre que ma sœur t’a trompé. Cet ange, est trop beau pour être de toi. Ricana Liam
-Liam ! Ce que j’ai envie de te dire, ne sera pas l’une des premières choses que ma fille entendra. Mais imagine donc bien ce que je pense.

Et Clark sourit en s’approchant, et en mettant une belle tape derrière la tête de Liam.
-Pas aujourd’hui liam.

Ergaïl s’approcha des parents de la jeune femme, et laissa sa belle mère la prendre dans ses bras.
-Liam a raison sur une chose. C’est un ange. Assura le père de la jeune femme.

Ils étaient tous gaga. Elle passa de bras en bras, jusqu’à ce qu’elle se mette à bailler. Alors comme magiquement, son père apparut et la récupéra habilement. Il leur fit signe qu’ils allaient se reposer et retourna dans le sanctuaire de Samya, ou il y avait un peu moins de cris de joie.
-C’est plus calme ici.

Il alla auprès de sa femme et s’allongea avec elle. Tout le monde dormait profondément. Quand le bruit des explosions commença.
Isaki se redressa rapidement,
-SARA !
-Elle est là. Assura Ergaïl

Il lui tendit leur fille, alors que des armes apparaissaient dans ses mains. Il avait le regard dur, et furieux. Sara n’était là que depuis quelques heures. Et ils étaient déjà là à les attaquer. La porte qui s’ouvrit brusquement ne fut pas une attaque, mais Clark qui arrivait en courant.

- Nous sommes attaqués ! Partez en sécurité ! J’ai déjà placé ta famille en sécurité marraine !
-ou sont les autres ? Demanda Isaki
-Ils sont déjà au combat. Ils vont se débarrasser d’eux rapidement. Vous serez rapidement de retour. assura Clark.
-Tes défenses n’ont pas tenues. Et nous savons tous pourquoi.

Une violente explosion, se rapprocha d’eux.

- Ma mère arrive, partez ! Je vais la retenir !

Ergaïl et Isaki échangèrent un regard. Ils devaient protéger leur fille et vite. Mais une petite voix dans sa tête lui disait bien, qu’il fallait qu’elle prenne rapidement la main pour pouvoir protéger sa famille.

-Ergaïl, Fais apparaître une de mes tenues de combat.
-Isaki.
-Je ne vais pas prendre la fuite en chemise de nuit. Répliqua-t-elle

Il s’exécuta et elle lui tendit leur fille le temps qu’elle se change rapidement. Elle grimaça sous l’effort que cela lui demandait, mais comme sa famille était en sécurité, elle n’eut aucun scrupule à utiliser ses pouvoirs pour accélérer les énergies circulant dans son corps.
-Je suis à peu près sûr que Samya t’a dis de ne pas faire ça.
-Je suis à peu près sûre que tu préfères que je sois en état de me battre si jamais elle se retrouve face à notre fille. Répliqua vertement Isaki

Elle se tourna vers Ergaïl
-Il faut que l’on en finisse.
-Je sais. Mais pas aujourd’hui.

Isaki serra des dents, mais récupéra la petite dans ses bras. Elle déposa un baiser sur son front, avant de se tourner vers Clark.
-Prend la.
- QUOI ?!
-On n’a pas le temps de discuter, et en dix ans de combat, je ne t’ai jamais laissé l’affronter volontairement. J’ai peut-être donné l’impression de devenir complètement cinglé la dernière fois. Mais Clark, tu es plus que mon filleul. Je t’aime. Et aujourd’hui, je dois protéger ma fille. Et cette garce en a après moi. Elle va tout faire pour me suivre. Et je ne suis pas suffisamment forte pour protéger Sara. Donc tu vas prendre tes responsabilités de grand frère. Et je vais servir de leurre pendant que toi et Ergaïl l’emmènerez en sécurité.
-Isaki non.
-Oh si. Ça va se passer comme ça. Parce que tout le monde s’attend à ce que je reste auprès de ma fille. Et parce que ça m’arrache le cœur de vous la confier. Mais au fond de moi je sais que c’est la bonne décision.

Elle se tourna vers ergaïl, sourit doucement et l’embrassa.
-Tout ce que j’ai à faire, c’est de courir dans la direction opposée à vous. Et je ne m’arrête pas pour combattre. Vous allez mettre notre fille en sécurité, et vous revenez me tirer de ce mauvais pas d’accord ? C’est tout ce que nous avons à faire.
-Tu ne peux pas y aller toute seule.
-Je suis à peu près certaine que Quang va remarquer mon petit manège, et débarquer dans les quelques minutes à venir. Filez d’ici. Ergaïl, tu m’as dit de te faire confiance pour protéger notre fille. C’est de plus en plus dur pour moi de la laisser partir. Mais je te fais confiance. Maintenant fais moi confiance à moi aussi pour nous protéger, vous deux et moi.
-Tu cours, tu te sauves. Et tu ne t’arrêtes pas ! Sous aucun prétexte d’accord ? Tu vas à ton ancien appartement en prenant des détours. Quand tu y arriveras, je serais là. Et on fera ça tous ensemble d’accord ?
-On est une équipe.
-Colle au plan s’il te plait.
-Je te promet juste de faire ce que je peux.

Ergaïl serra les dents, il détestait cela. Mais il acquiesça. Isaki embrassa une dernière fois sa fille.
-Clark. Prend Sara ! Ordonna Ergaïl

Il embrassa sa femme une dernière fois, avec amour, durement.
-Tu as intérêt à faire ce qu’il faut.
-Je vous donne trente secondes d’avance.

Elle parti rapidement vers la cour, tandis que les garçons passaient par l’escalier. Ergaïl les fit disparaitre depuis là-haut. Ils fallaient qu’ils retournent au G.S. Ergaïl comptait bien laissé les deux enfants au sage de Tanavria rapidement. Malheureusement pour eux, Isaki avait eu un argumentaire très convaincant. Sara passerait avant tout le monde. Dans l’esprit de tous maintenant.
-Ta marraine est une sale garce manipulatrice. Assura Ergaïl
-Je croyais que tu ne voulais pas que Sara entende de telles choses.
-ne commence pas.

**
*

Isaki sentit son cœur être arraché de sa poitrine alors que sa fille s’éloignait d’elle. Elle sentait la haine monter en elle. Mawen la séparait de sa fille, alors qu’elle venait à peine de la mettre au monde. Elle ne pouvait même pas lui laissé une journée ? Bien sûr, que non. Isaki était faible, plus faible que jamais. C’était pour cela qu’elle avait attendu aussi longtemps.

-Mawen. Tu n’es qu’une sale garce.

Isaki savait bien qu’elle ne devait pas prendre trop de risque. Elle passa à priximité de la salle de transfert, comme elle s’en doutait. Les hommes de Mawen étaient là. Mais pas encore suffisamment nombreux pour qu’elle ne puisse pas s’en débarrasser. Ergaïl et Quang à eux deux pourraient passer autrement dans l’autre monde. Elle fera un instant les yeux et fit remonter lentement son feu à la surface. Il répondit avec enthousiasme. Malgré l’absence de Sara en elle, Isaki sentit qu’elle était encore puissante. Bien plus que ce qu’elle avait été avant la naissance.
-tiens tiens … voilà qui est intéressant.

Si elle avait encore autant de puissance à sa disposition, cela voulait dire qu’elle utilisait quelque chose que Taedan avait laissé en elle. Ce qu’elle avait fait n’avait jamais été tenté auparavant, donc elle ne pouvait pas prévoir toutes les conséquences. Et a priori. Elle avait additionné au moins une partie de la puissance de celle-ci à la sienne. Ça allait devenir amusant. Elle comprima donc son pouvoir dans une toute petite bille de force, qu’elle chargea jusque celle-ci soit prête à exploser. Quand elle fut sur le point de non-retour Elle la lança au milieu de leur petit groupe d’envahisseur. L’explosion qui en résulta fut si forte, que cela fit trembler le temple. Et pas moyen de manquer, le fait que ce soit elle qui en soit à l’origine. Cela ne laissait aucune place au doute. Et si Sara avait effectivement été avec elle. Alors qu’elle utilise les grands moyens pour la sortir de là, était tout à fait cohérent. Elle avait bien complètement perdu le contrôle pour Clark. Pour sa fille, elle n’aurait laissé aucune chance à ces monstres. La seule chose qui lui avait permit de garder pied dans la réalité, c’était le fait que son cœur avait été tiraillé à l’idée de laissé clark face à sa mère sans que son père ne soit présent.

-C’est parti. On va jouer au chat et à la souris.

Malheureusement, tant que leur petit groupe ne se serait pas débarrassé de l’ennemi. Ce serait elle la souris.
Elle se mit donc à courir et sortit du temple par la petite porte dans le parc. Quittant les protections de Clark, elle se mit à courir. Pour sa fille, elle était prête à tout. La magie avait intérêt à se mettre au travail. Parce qu’elle allait utiliser la magie sur terre s’il le fallait. Et donc les sorts d’amnésie avaient intérêt à pleuvoir. Sinon tout le monde serait au courant pour le G.S.

Revenir en haut Aller en bas
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyMar 15 Oct - 16:50

La naissance de la petite Sara était sans aucun doute le plus bel évènement de la vie de toute leur petite troupe depuis bien des années. Après tout ce que les uns et les autres avaient traversé en termes de coups durs, cette naissance était comme le démarrage d’une nouvelle vie. En plus d’être le début d’une nouvelle vie de famille pour Isaki et Ergaïl, elle était clairement une lumière pour l’ensemble de la famille au sens élargi du terme.

A l’extérieur de la salle de la naissance, chacun faisait à qui mieux mieux pour contenir son impatience grandissante. Le retour de Quang et de Liam laissa un espoir avant de faire monter encore l’impatience, qui dura jusqu’à la libération avec l’arrivée du jeune papa. Au vu du physique déjà présent du bébé, il ne pouvait pas y avoir de doute possible sur qui étaient les parents de cette princesse déjà très choyée, même si elle ne s’en rendrait pas encore compte.

Les grands-parents semblaient les plus heureux de tout leur groupe. Pour eux après tout, c’était une nouvelle génération qui démarrait, celle de leurs petits-enfants, et sans aucun doute l’espéraient-ils, le début d’une longue série. Après tout ayant eu eux-mêmes 4 enfants, cela laissait bien des possibilités pour des futures petits enfants, même si les cadettes d’Isaki étaient sans doute encore un peu jeunes pour cela.

- C’est l’arrivée d’une nouvelle chevalière. Dit M. Kishi
- C’est vrai, mais elle a bien le temps. Contra la jeune grand-mère
- Je lui apprendrais tout le nécessaire, pas de souci. Affirma Liam
- Espérons au contraire qu’elle pourra éviter le maximum d’épreuves, même si elle sera toujours soutenue. Ajouta Quang.

Il fallait que cette petite ne vive pas dans la guerre. Ce que les plus âgés de la fratrie Kishi traversaient devait absolument se stopper avec leur génération. C’était sa volonté, en tant que parrain, et aussi en tant que mage, que les douleurs et les morts puissent ne pas entacher cette vie. Si Quang avait su, sans doute aurait-il évité de penser trop vite. En effet, alors que quelques heures à peine étaient passées, le temple se trouva être le terrain d’une attaque. Certaines personnes avaient manifestement la dent dure, et Mawen ne semblait pas prête de pardonner à Isaki d’avoir fait disparaître définitivement Taedan. L’elfe semblait bien déterminée à ne pas trouver de repos tant que la famille de son nemesis personnel n’aurait pas payé les conséquences de ses actions.

Le terrain du temple était devenu un véritable champ de bataille. Les membres de la famille Tsurugi et leurs proches faisaient tout ce qui était nécessaire, en préservant très clairement également l’aile où se trouvait la nouvelle famille Kishi – Okada. Ary’ notamment étant celle ayant le plus de portée avec la foudre s’en donnait sans aucune retenue. Plusieurs membres du sable rouge n’eurent guère d’autre choix que de trépasser sous les coups.

*
**

Pendant ce temps-là, à l’intérieur, Clark était clairement décidé à prendre au sérieux son nouveau rôle de grand frère. Actuellement, avec sa marraine qui sortait tout juste de l’accouchement, il était le seul à pouvoir faire face à sa mère, peu importe que cela plaise ou non. Il ferait donc le nécessaire. Après tout, il avait clairement prévenu celle-ci la dernière fois. La possibilité de partir était son dernier acte d’amour filial. Personne ne s’en prendrait plus à Isaki, et encore moins à la petite Sara. Cependant, la neko laissa apparaître un plan certes plus dangereux pour elle, mais qui avait l’avantage de prendre en compte les réactions possibles de tout le monde. Clark finit donc par prendre Sara.

- Je te jure qu’il ne lui arrivera absolument rien. Mais fais attention à toi, marraine. Sara a besoin de sa mère.

C’était peut-être de la manipulation, mais il était bien placé pour savoir que chacun d’entre eux fonctionnait à la protection des autres, et que cela lui donnerait une raison de revenir, dans tous les cas. Lorsque Clark partit avec Ergaïl, il activa d’abord certains sceaux qui étaient des pièges, afin de ralentir les hommes qui s’en prenaient à sa famille, mais aussi sa mère qui comme prévu se lança à la poursuite d’Isaki.

- Marraine a juste agi comme d’habitude. En sachant quoi dire.

Les deux hommes ne tardèrent pas à arriver dans la demeure du sage de Tanaveria, expliquant la situation le plus brièvement possible. Celui-ci les accueillit et leur permis d’aller dans une pièce le plus isolé possible, avec le minimum d’affaires pour bébé que le jeune papa avait pris avec lui. Il embrassa sa fille sur le front.

- Papa revient, c’est promis. Je dois y retourner Clark
- Je sais. Je veille sur Sara, et je vous aiderai avec les sceaux à distance, si je le peux.
- Merci.

Le mage repartit

*
**

Au temple, on aurait pu croire que la guerre ne s’était jamais arrêtée. Si le plus grand nombre de morts était clairement chez les ennemis, tout le monde commençait à souffrir de devoir faire face à un tel nombre, même si les pièges divers et variés en avait mis hors de combat plus d’un. Lorsque l’explosion du pouvoir de feu d’Isaki eut lieu, Mawen lança directement dans sa direction une attaque télékinésique, mais l’une des protections de Clark s’interposa.

- Tu ne m’échapperas pas !

L’elfe se lança donc dans la poursuite depuis les airs, multipliant les attaques contre sa cible.

- Tu es bien plus lente que d’habitude !

Un coup de semonce passa à proximité, pour lui prouver qu’elle pouvait la toucher n’importe quand et qu’elle ne faisait que s’amuser.

- J’ai hâte de tuer ta fille ! De te voir en larmes !

Isaki avait beau lancer des flammes, l’étrange armure que portait l’elfe semblait se nourrir de la magie et en absorber le pouvoir sans que Mawen ait quoi que ce soit à faire. Avec cet artefact, la Noctis semblait bien plus dangereuse que jamais. Surtout lorsque par son bras gauche mécanique, elle sembla capable de renvoyer son sort de flammes à l’identique à Isaki, qui n’y échappa que parce qu’elle se retrouva happée et soudainement portée par Quang.

- Je croyais que d’habitude c’était toi le chat ? demanda celui-ci en posant son pied au sommet d’un immeuble

La neko avait eut raison de croire que malgré son manque de pouvoirs, son frère serait toujours attentif à l’ensemble de ce qui se passerait dans l’ensemble du combat. Après tout sa capacité d’analyse lui était propre. C’est ainsi que voyant qu’il ne serait guère plus utile au combat direct que menait ses proches, il avait préféré se rabattre sur ce qui était désormais sa spécialité, à savoir le déplacement rapide.

- Toi !
- Encore et toujours. Je te l’ai dit, tu ne toucheras plus à ma famille !
- C’est ce que l’on va voir !

Mawen lança une attaque, mais en comparaison de la vitesse de course de Quang, celle-ci avait beau pouvoir le suivre du regard, ses mouvements étaient cependant dépassés, et l’instinct de préservation de Quang restait aussi affuté que précédemment.

- Je crois qu’il est temps de s’esquiver !

C’est ainsi que le mage commença sa course dans les parties les plus désertiques si possible de la ville pour le moment, ayant pour seul objectif de perdre Mawen, et de protéger sa sœur.

*
**

Clark faisait son possible pour suivre, mais il était difficile de maintenir et de faire coordonner autant de magie à travers les deux mondes. Notamment parce qu'un double était aussi nécessaire pour apaiser la petite Sara en la berçant. Si certains des sceaux agissaient seuls, ceux de protection et de dissimulation de la réalité lui demandaient une énergie folle, et il fut forcé pour épauler les autres de relâcher certains des mineurs qu’il avait mis en place antérieurement. C’est ainsi que celui qui garantissait l’immobilisation dans le temps des autres membres de la famille Kishi céda, amenant les parents et les cadettes d’Isaki à se rendre compte qu’ils étaient tous les quatre dans un étrange espace blanc, qui ne semblait absolument rien contenir. Après s’être assuré que chacun d’entre eux allait bien, les questions commencèrent à se poser, avec notamment deux d’entre elles : où étaient-ils et pourquoi seuls eux se retrouvaient-ils dans cet espace ?

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.

Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Isaki Kishi
Neko Du Feu
Isaki Kishi


Messages : 2034
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 28
Localisation : là ou se trouve ma liberté

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: neko du feu
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyVen 2 Oct - 16:56

Isaki berçait doucement Sara dans ses bras, la petite semblait déjà très éveillée. Elle avait les yeux qui s’ouvraient quand elle entendait la voix de ses parents. Et ceux-ci avaient l’air de tirer sur le bleu clair d’Ergaïl pour le moment. Celui-ci souriait visiblement sous le charme en les rejoignant.

-Tu n’imagines pas, comme tu es belle avec notre fille dans les bras.
-Ne dis pas de bêtises. Sourit Isaki.

Il vint la serrer contre lui, et posa un baiser sur son front.
-Jamais à ce sujet, tu le sais bien.

Isaki se laissa aller contre lui, et étouffa un baillement. Son homme sourit et récupéra la petite dans ses bras.
-tu es épuisée. Repose-toi. On reste là tous les deux.
-Promis ?
-Promis.

Il ne fallut pas lui dire deux fois, dès qu’elle se laissa retomber sur les oreillers, la jeune maman s’endormit aussi sec. Elle comprenait maintenant ce que les médecins avaient voulus dire en disant qu’elle manquait d’énergie pour affronter l’épreuve qui arrivait. Elle frissonna en songeant à la catastrophe qu’ils avaient évités. Si jamais elle n’avait pas été assez forte … Mais elle l’avait été. Elle s’endormit sur la voix d’Ergaïl qui fredonnait une berceuse à Sara.

**
*

Elle se réveilla brusquement alors que les explosions heurtaient le temple.
Son premier réflexe fut de poser sa main sur son ventre, mais Sara n’était plus en elle.
-SARA.
-Elle est là.

Ergaïl apparut à ses côtés. Le regard froid, le visage fermé. Il redevenait le guerrier qu’elle connaissait bien. Il lui passa leur fille, et des armes apparurent dans ses mains. Il leva son épée à l’entrée de Clark, mais la rebaissa rapidement.
Il ne fallut pas bien longtemps pour comprendre ce qu’il se passait. Si Isaki vacilla un instant, elle se ressaisit bien vite. Elle sentait ses pouvoirs revenus en elle, le feu rugissait sa colère, et s’en était assourdissant. Il pulsait dans ses veines, en lui ordonnant de faire le nécessaire pour mettre sa famille en sécurité. Peu importe le nécessaire. Et cela commençait également par Clark. Elle serra contre elle sa fille une dernière fois, elle ne put empêcher ses larmes de couler. Elle l’emmitoufla dans la couverture que sa mère lui avait donné avant de la tendre à Clark.

- Je te jure qu’il ne lui arrivera absolument rien. Mais fais attention à toi, marraine. Sara a besoin de sa mère
- Je sais mon grand. Et j’ai confiance en toi.

Elle prit une minute pour embrasser Clark sur le front avant de recevoir les derniers conseils d’ergaïl.
-n’en fais pas trop.
-Je ne sais pas faire autrement. Partez maintenant.

Isaki avait vu les deux hommes emmenés sa fille, et avait eu l’impression qu’on lui arrachait le cœur en même temps. C’était une torture de la voire partir ainsi. Elle ne souhaitait à personne de ressentir un jour le manque qu’elle ressentait en cet instant. Elle prit un instant pour inspirer puis expirer lentement. Elle avait besoin de retrouver son calme. Elle utilisa l’un des exercices de Quang pour retrouver toute sa concentration. Elle se connaissait. Elle connaissait ses forces et ses faiblesses. Et à ce jour, elle était la plus puissante de leur petit groupe. Elle devait assumer son rôle.

-c’est partit pour le chat et la souris.

Elle sortit, et fit littéralement exploser les pauvres gars qu’elle croisa. Cela ne manqua pas d’attirer l’attention de Mawen, et Isaki s’élança hors des sécurités du temple. L’explosion des sceaux de clark lui donna quelques précieuses secondes d’avance ce qui lui permit de se déplacer rapidement dans les petites rues pour échapper à la prochaine attaque.

- Tu ne m’échapperas pas !

Isaki ne se préoccupa pas d’elle. Elle n’allait pas perdre son temps en écoutant cette folle, qui ne voulait pas juste gentiment mourir.
Les attaques se multiplièrent, et Isaki ne dut qu’à ses réflexes de ne pas finir carboniser.

- Tu es bien plus lente que d’habitude !
- Alors pourquoi je suis encore là ? C’est peut-être toi qui est plus faible non ?
- J’ai hâte de tuer ta fille ! De te voir en larmes !

C’était un coup bas, et Isaki fonça tête baissé dans le piège. Elle se retourna brusquement et le feu des fourneaux d’un pauvre restaurant bondit par la fenêtre pour attaquer Mawen par l’arrière. Et se faire complètement absorber par son armure.
-C’est quoi ce bordel !

Elle lança ses propres flammes à l’assaut, mais dût se jeter sur le côté pour éviter le retour. Elle chuta douloureusement au sol, le souffle coupé. Ses muscles se mirent à trembler. Elle n’était pas suffisamment en forme pour se battre. Elle renvoya un nouveau jet de flamme, qu’elle lui renvoya comme une balle de tennis en riant. Elle se sentit littéralement happé et se retrouva brusquement dans les bras de Quang.

-accroches toi !

Il bondit si vite, que la vision d’Isaki devint flou en un instant, ils se retrouvèrent au sommet de l’immeuble, presque au même niveau que Mawen.

- Je croyais que d’habitude c’était toi le chat ?
-je ne faisait que m’échauffer.

Ils se tournèrent tous les deux vers Mawen, dont la haine déformait les traits.

- Toi !
- Encore et toujours. Je te l’ai dit, tu ne toucheras plus à ma famille !
- C’est ce que l’on va voir !

Mawen lança une attaque, mais en comparaison de la vitesse de course de Quang, celle-ci avait beau pouvoir le suivre du regard, ses mouvements étaient cependant dépassés, et l’instinct de préservation de Quang restait aussi affuté que précédemment.

- Je crois qu’il est temps de s’esquiver !
- J’allais te le dire.
Quang la prit sur son dos, et il se mit à courir. Vite. Il les emmena sur les docks. Il était tard, et il y avait moins de monde à cette heure-ci. Il slaloma entre les contenaires, mais la position dans les airs de Mawen lui donnait l’avantage sur eux. Isaki forma un bouclier autour d’eux pour éviter que les attaques suivantes ne les atteignent.

-Une idée ? interrogea Quang
-A moins que tu ne me trouves une source d’énergie suffisante, je ne suis pas en état de me battre contre elle. Il faut que l’on tienne jusqu’à ce que les autres arrivent.
-… Clark ? demanda celui-ci inquiet
-Je l’ai renvoyé avec Sara. Ergaïl ne devrait pas tarder à revenir. Et tu ne vas plus tenir très longtemps.
-Je pète la forme.
-Question de perspective. Je te l’accorde comparé à moi, mais pas à elle.

Isaki serra les dents. Elle devait trouver une solution. Et vite. Mais que faisaient les autres ? La peur lui serrait le cœur. Elle espérait qu’ils s’en sortaient. Et que tout le monde allait bien.

-Je suppose que tu as laissé ta clé au temple ?
-ta brusque sortie ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour me préparer. Désolé.
-tes sceaux me manquent un peu là… Va vers le quartier industriel !
-Il y a plein de monde là-bas !
-Oui, et aussi de gigantesques fourneaux ! on va se séparer là-bas.
-Je ne te laisse pas !
-Juste le temps pour moi de me recharger, et tu te mettras à l’abri.
-Isaki ! je ne te laisse pas. Trouve une autre idée.
-A moins que tu ne sois devenu un as du combat mental … Baisse toi !

Isaki pressentit l’attaque, et ils évitèrent d’un millimètre l’attaque lancée contre eux. Elle sentit même quelques cheveux brulés.

**
*

Ergaïl avait déposé Clark et sara chez le Mage de Tanavria. Le pauvre vieil homme devait en avoir assez de les voir arriver en catastrophes. Mais il était toujours aussi bienveillant envers eux. Il les laissa entrer sans même poser de questions. Ergaïl serra une dernière fois sa fille dans ses bras, il l’embrassa à son tour.

-Papa t’aime ma chérie. Clark va veiller sur toi.

Il retendit la petite.
-J’y retourne. Quoi qu’il se passe, tu restes avec elle ! C’est bien compris ?
-mais…
-Clark ! Quoi qu’il arrive !
-Je te le promets.
-prend soin de toi également.

Il prit un instant le jeune homme dans ses bras, et se téléporta jusqu’au portail pour revenir sur Terre. Il prit un instant cependant pour faire envoyer un message notamment à Chiwen.

*vous vouliez qu’on vous aide à la traquer ? Elle attaque le temple sur Terre ! *

Il se retient de lui écrire également qu’elle pourrait peut être se rendre utile pour une fois. Il cherchait de l’aide pas à déclencher une nouvelle guerre.

Il passa le portail avec ses deux épées en main … pour arriver face à un paysage de désolation. La salle de transfert avait littéralement explosé. Il enjemba un bloc de pierre qui devait faire partit du plafond, avant de se retrouver à l’air libre.

-Mais qu’est ce qu’il s’est passé.

Il se figea en apercevant des corps calcinés. Il eut un haut le cœur en s’approchant, priant tous les dieux pour que ce ne soit pas un de ses amis. A leur tenue cependant il reconnut bien vite les membres du sable rouge, et le soulagement le fit trembler un instant. Ils avaient été carbonisés. Isaki avait dût passer par ici. Mais jamais elle n’avait causé autant de dégâts. Il espérait qu’elle allait bien.

Il allait prendre le chemin de la sortie quand un cri le fit se retourner. Il aperçut Marina, qui avait dût être séparé de David, elle venait d’essuyer une attaque qui la faisait tomber du toit.

L’instant d’avant ergaïl la regardait ébahi, l’instant d’après il la rattrappait au vol avant de retourner avec elle au sol.

-Qu’est ce que …
-Tout va bien ?
-ergaïl ! Oui ça va. Ou est sara ?
-En sécurité ! qu’est ce qu’il se passe ?
-On est un peu embêté. Ils annulent nos attaques. Seules celles de Liam passent quand il agit sur la terre sous leur pied. Mais ils s’en sont rendus comptent et le submergent. Je n’arrive pas à identifier celui qui nous fait ça.
-Un anhilateur ?
-Oui. Je pense, ou alors il a ensorcelé leur armure.
-Voyons voir ça.

Le sourire d’Ergaïl était carnassier. Il prit la main de Marina dans la sienne, et la redéposa sur le toit à côté de son mari. Il embrassa rapidement la scène du regard. Liam était effectivement en difficulté.

*Je ne vais pas pouvoir venir tout de suite Isaki. Tiens bon*

Il sauta, et réapparut derrière son beau frère. Son sabre frappa. Il coupa net le bras de la personne qui voulait s’en prendre à Liam dans son dos. Celui-ci hocha simplement la tête dans sa direction. Les tatouages verts pulsaient sur son visage. Il n’osait pas déployer tout son pouvoir sur Terre, de peu de se faire remarquer, et d’abimer d’avantage le temple. Surtout que les attaques directs ne fonctionnaient pas.

-je t’ouvre la voix.

Ergaïl disparut, il réapparut aux côtés de deux des hommes de la noctis, ses mains se posèrent sur leurs armures, et il les fit disparaitre. Il sentit une résistance, mais son pouvoir était plus puissant qu’un sort. Les deux soldats n’eurent pas le temps de se rendre compte de ce qu’il se passait, que Liam les transperçaient de son épée.

-Il était temps que tu arrives. Sara ? Clark ?
-En sécurité tous les deux.
-allons leur faire payer dans ce cas-là.

L’arrivée d’Ergaïl permit de renverser la balance de leur côté. Le fait que lui-même soit capable d’annuler les annulations, oui cela commençait à lui donner mal à la tête, remettait marina dans la course, elle put aller soutenir David, et bientôt le calme revint sur le temple.

-c’était…
-Violent ! et délibéré pour nous tenir éloigné de Mawen !
-Dès qu’elle a aperçu Isaki, elle s’est jetée à sa poursuite. La dernière fois que je les ai vu, Quang se lançait à leur poursuite.
-espérons qu’il les aient rattrappées. Isaki devait se rendre à l’ancien appartement.

Liam acquiesça. Il se précipita dans le temple pour récupérer sa tenue de combat, et revint.
-On est prêt.

Ils formèrent un cercle, et ergaïl les ramena tous vers l’appartement. Qui était exactement comme dans ses souvenirs. Le salon n’avait pas changé. Peut être un peu de poussières en plus. Mais sinon il était resté le même que durant leurs années lycées. Et tout était calme. Beaucoup trop calme.

Il les fit disparaitre pour réapparaitre sur le toit du bâtiment. Mais aucune trace d’Isaki, de Quang ou de Mawen.
-Heureusement que je lui ai demandé de coller au plan pour une fois ! Ragea Ergaïl
-Ils n’ont peut être pas réussis à venir jusqu’ici.
-Ou ils vont arriver …
-Liam, tu peux sentir ou ils sont ?
-Dans toute cette ville ?? tu sais combien il y a de personnes ? Comment veux tu que je fasse pour les trouver ?
-S’il te plait
-Ou alors, on peut suivre les explosions. Proposa David
-quoi ? quelles explosions ?

Il tendit le doigts vers le quartier industriel, ou de violentes explosions avaient lieu.
-C’était peut être pas une si mauvaise idée, qu’ils ne viennent pas en ville. Remarqua-t-il

Ergaïl leur prit la main, et les fit réapparaitre à distance. Selon toute vraissemblance, Mawen avait réussit à les toucher. Ils voyaient Quang en train de se relever, et Isaki déchénaient les enfers … Que Mawen lui renvoyaient. Elles en étaient à jouer à un ping pong enflammés.

-je vais te faire payer ce que tu as fais.
-Elle est morte Mawen. Définitivement morte. Je pense que sur ce coup là j’ai tout prévu, mais si tu veux la rejoindre, je vais me faire un plaisir de t’aider ! pour me faire pardonner ! assura t’elle

Cela semblait mettre Mawen hors d’elle. Mais il y avait un plan derrière tout ça. Isaki l’écartait de Quang, qui cherchait à la contourner discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyDim 4 Oct - 15:47

Une nouvelle attaque. A peine quelques heures après la naissance de Sara. Quang avait espéré que la mort de Taedan leur apporterait un répit, mais c’était sans compter sur la génitrice de son fils. Il avait bien comprit que cette dernière portait un amour sans failles à l’ancienne dirigeante des sables rouges, au point d’accepter d’utiliser toutes les armes possibles, dont son corps, pour triompher de ses adversaires. En espérant que le fait qu’Isaki l’ait blessé assez fortement, le Tsurugi avait été naïf… Mawen n’avait pas tardé à refaire ses forces et semblait arriver avec encore assez de suivants derrière elle pour leur poser des problèmes.

Certes, ses capacités de combat n’étaient plus aussi élevées que celles qu’il avait déployé contre Taedan, mais il ne laisserait pas tomber pour autant. Il devait développer ses nouveaux dons, mais son expérience elle était toujours de plus en plus grande. C’est pourquoi en ce qui concernait l’esquive, il pouvait se permettre de jouer au chat et à la souris, même dans le rôle du rongeur. Même si son niveau de pouvoir était purement ahurissant, Isaki restait encore affaiblie par l’accouchement. C’était donc à lui désormais d’avoir le rôle du soutien qu’elle avait été durant tant de temps.

Le plan était simple, en théorie. La semer et se retrouver à un lieu de ralliement inconnu des membres des sables rouges. Seulement, dans la réalité, ce n’était guère aussi simple. Les attaques fusaient, et si le Tsurugi devrait par la suite sans doute réussir à interagir au moins un peu avec les flammes, pour le moment, ce dernier était juste capable de courir et d’être une personne particulièrement agaçante pour ses opposants. Il espérait juste que les autres s’en sortaient mieux que lui.

*
**

Il restait donc encore tant de personnes fidèles à l’idéologie des sables rouges ? David avait bien du mal à en croire ses yeux alors qu’il combattait un ensemble de personnes sur toutes les directions. Les rapports de l’Alliance étaient décidément bien inexacts, s’ils ne savaient pas que tant de combattants étaient encore de l’autre côté. Pour autant, rien n’était moins sûr… A quel point Mawen pouvait elle implanter une idée dans l’esprit de quelqu’un ? Il penserait à tout cela plus tard. Pour le moment le plus important était de rester en vie, et de restreindre autant que faire se pouvait la zone des combats.

*
**

A distance, Clark faisait de son mieux. C’était dur de réagir dans des temps corrects avec tant de distance. Bon sang, mais comment faisaient ceux qui étaient chargés de cela dans l’alliance ou dans les sables rouges ? Il se rappela l’un des quartiers de communication mis en place et s’installa donc des sortes d’écran qui lui permettaient de suivre l’action sur chacune des personnes proches de lui, avec des sceaux de visions non perceptibles. A partir de là, et avec sa vitesse, les choses devinrent plus simples, mais nécessitaient tout de même toute sa concentration.

*
**

A l’Alliance, Chiwen reçu le message d’Ergaïl. Mawen attaquait sur Terre… Quoi, directement ? Mais comment avait-elle pu trouver le moyen… Peu importait. Si elle était là-bas, il fallait absolument saisir l’occasion, et également s’assurer que le secret de la magie ne s’évente absolument à tout Osaka. Si une mégalopole nippone de plusieurs millions d’habitants apprenait l’existence de la magie, ils allaient être mal. Elle fit donc tout le nécessaire pour prévenir l’ensemble des dirigeants, afin qu’une escouade spécialisée en dissimulation du secret magique à grande échelle soit prête, puis emmena avec elle un escadron trié sur le volet et passa le chemin du portail le plus proche. Lorsqu’elle arriva sur le temple Tsurugi, la neko transformée en humaine put voir l’ensemble des dégâts, et surtout un nombre d’armures du sable rouge absolument incroyable.

- Les enfoirés…

Elle prit de la hauteur, et repéra également les explosions… Au moins c’était un signal clair. Ces dernières étaient bien trop fréquentes pour ne pas être des attaques magiques.

*
**

C’était un signal envoyé haut et fort, que ces échanges de magie. Quang se relevait de s’être prit la dernière attaque. Même sans ressentir la douleur désormais, la fatigue elle commençait à se faire présente. Même avec de l’entrainement, son corps n’avait pas encore récupéré de sa mort précédente, et son endurance était encore diminuée. Seulement, lui n’avait pas le choix… Si les attaques magiques ne passaient pas, il allait être obligé de se rapprocher pour porter des attaques physiques.

- Je pense que son armure est un objet magique, qui doit lui permettre d’absorber la magie à son avantage.
- Où est ce que cette garce a été se récupérer ça ?
- Je n’en sais rien et pour le moment nous n’avons pas vraiment le temps de nous poser la question !

En effet les assauts de Mawen revenaient vers eux. L’elfe cependant ne perdait pas les deux protagonistes des yeux, et il fallait réussir à détourner son attention si Quang voulait avoir une chance de réussir à porter son attaque. Heureusement ou pas, parler de Taedan semblait rapidement la faire sortir de ses gonds.

- Je t’interdis, tu m’entends ?! Je t’interdis de parler d’elle ainsi ! Je vais la ramener juste après vous avoir écrasés !!! Toi la première !

Chiwen et son groupe finirent également par arriver, s’occupant de plusieurs soldats qui étaient rescapés jusque-là sur la route.

- J’ai eu ton message.
- Je vois ça. Dit Ergaïl
- Qu’est-ce que l’on attend ?
- Une ouverture.

Chacun se tenait prêt à agir, et resté dissimulé pour le moment.

- Tout cela dans un quartier industriel d’une grande ville risque de nous créer des problèmes par la suite. Jamais cela n’avait dérapé à ce point ici.
- Ne t’en fais pas pour cela, nous allons nous en occuper, d’accord ? Ce n’est pas la première fois pour nous que quelque chose de ce style se produit, même si cela faisait longtemps.

Alors que Quang continuait sa progression, il vit le moment possible d’une attaque et lança un assaut, sans un bruit. Une lame qui aurait dû être mortelle. Cependant l’elfe noire réussi à le parer.

- Ton envie meurtrière est bien trop perceptible, Quang. C’est dommage pour toi.

La Noctis tenta bien de le frapper, mais il s’éloigna d’un bond calculé, alors que plusieurs assauts magiques se dirigeaient vers elle, et qu’Ergaïl allait récupérer sa femme.

- Comment tu te sens ?
- Fatiguée, mais ça va.

Tous les autres se lançaient à l’assaut, comme les soldats de Chiwen. D’ailleurs cette dernière n’était pas en reste également, venant épauler Quang sur son assaut physique.

- Tu partages ?
- Toujours ravi de faire équipe.
- Cela ne vous mènera à rien ! Je suis bien plus forte que vous !!

Force était de lui reconnaître que malgré le nombre, la magie semblait devenir inefficace dès qu’elle approchait de l’armure et se faire absorber pour lui rendre de l’énergie magique et de l’endurance.

- Attends que l’on te sépare de ton nouveau jouet, et on en reparlera !

L’objectif était clair. Il fallait absolument lui retirer son armure pour triompher, et continuer à la submerger d’attaques. D’un côté, les hommes de la neko, et de l’autre, la famille Tusurugi au sens large. Ce n’était pas possible qu’une seule personne les surpasse tous, non ?

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.

Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Isaki Kishi
Neko Du Feu
Isaki Kishi


Messages : 2034
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 28
Localisation : là ou se trouve ma liberté

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: neko du feu
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyMar 6 Oct - 21:05

Jouer au chat et à la souris, mais pour le moment elle était la souris. Et elle détestait cela. Isaki forçait sur son corps pour avancer. Et elle sentait un vertige la prendre quand Quang la rattrapa au vol. Il était là pour elle. Encore une fois. Ils se mirent à courir et prirent la direction des docks. Quang était contre son idée, mais d’un seul coup, elle sentit son instinct se réveiller.

-Attention !

Elle projeta Quang sur le côté. Il trébucha sur le sol et s’effondra sur le côté. Isaki elle, fut projeté sur le côté à l’opposé. Elle les avait volontairement séparés pour qu’ils arrêtent de courir.

-Alors Quang, tu as un petit coup de pompes ? Ricana-t-elle

Elle leva la main, et une attaque partit droit vers lui, alors qu’il peinait à se relever.

-NON !

Quang voulut lever son épée pour parer, mais Isaki se précipita entre eux. Elle déclencha une vague de flammes qui annihila son attaque.

-Ne le touche pas !
-Oh, mais on dirait que tu sors les griffes. Tu tiens à peine debout ! Qu’est-ce que tu espères ?

Isaki parvenait à annihiler les attaques, mais elle ne parvenait toujours pas à la toucher. La simple manipulation de son pouvoir commençait à lui faire mal. Elle commença à chercher à la sortir de ses gonds. Et elle y parvint un peu trop.

- Je t’interdis, tu m’entends ?! Je t’interdis de parler d’elle ainsi ! Je vais la ramener juste après vous avoir écrasés !!! Toi la première !

Isaki déploya son bouclier à peine une seconde avant son attaque mortelle. Elle déclenchait un rayon de magie en continue. Elle frappa encore et encore. La pression était telle qu’Isaki tomba à genoux peinant à maintenir celui-ci. Son bouclier allait se fissurer quand l’attaque cessa brutalement. Quang s’était glissé derrière elle pour tenter de frapper.

- Ton envie meurtrière est bien trop perceptible, Quang. C’est dommage pour toi.

Elle voulut riposter, mais dès que Quang s’éloigna, elle dut parer une dizaine de rayons de magie. Isaki se joignit à eux, jusqu’à ce qu’Ergaïl apparaisse derrière elle. Il la saisie par la taille, et re disparut avec elle en arrière ligne.

-Comment tu te sens ?
-Fatiguée mais ça va.

Ce n’était pas vraiment le cas en réalité. Elle était au-delà de la fatigue. Dès qu’Ergaïl la lâcha, elle vacilla. Il la rattrapa, les sourcils froncés.

-C’est bon. Je suis là.
-On s’éloigne.
-Non, vas-y. Ils ont besoin de toi. Sépare-la de cette foutue armure.

Ergaïl regarda rapidement la situation. Les Tsurugi étaient en combat contre Mawen, mais elle ne les laissait pas les approcher. Quang protégeait sa famille mais n’arrivait pas à passer à l’attaque. Ergaïl voulut passer discrètement derrière eux, mais dès qu’il arriva dans le champ du pouvoir de Mawen, il se mit à hurler de douleur et s’effondra au sol. Mawen l’avait repéré, et s’en prenait à son esprit.

-Ergaïl !

Quang voulut aller le récupérer, mais il se fit rejeter en arrière.

-petite chose fragile.

Elle sourit mauvaise, en regardant Isaki
-tu ne peux même plus protéger ta famille. Tu es pathétique. Tu m’as pris mon cœur. Je vais prendre le tien.

Ergaïl se tordit au sol, il voulut se redresser, mais retomba à genoux. Paniqué, il regarda vers la jeune femme, il n’arrivait pas à activer son pouvoir pour s’enfuir. La Noctis leva la main, mais rien ne se produisit. Elle était figée. Il n’y avait pas eu d’attaque, pas de cri, ou d’explosions … mais elle semblait complètement arrêtée, ce qui interloqua tout le monde. Ergaïl se secoua, il parvint à se lever, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Il jeta un coup d’œil vers Isaki et trouva rapidement la réponse.

Celle-ci s’était élevée dans les airs, elle était auréolée de flammes qui paraissaient aussi sombres que sa colère. Ses yeux avaient viré au sombre rougeoyant. Mawen pouvait peut-être parer les attaques magiques, mais elle ne se protégeait au niveau mental qu’avec ses pouvoirs habituels. Isaki générait ses propres flammes à partir de son énergie. Et elle concentrait toute sa puissance sur Mawen. Celle-ci était d’ailleurs ébahis. Ce n’était pas la puissance d’Isaki, et elle n’était plus enceinte, elle aurait dû revenir à un niveau plus faible.

Isaki avait vu avec horreur l’attention de Mawen se porter sur Ergaïl. Elle ne serait jamais assez rapide pour s’interposer. Elle en appela à la moindre petite parcelle de sa magie. Elle leva toutes les barrières qu’elle avait, et beaucoup plus de pouvoir que ce à quoi elle s’attendait répondit. Elle parvint à passer les barrières mentales de Mawen et s’empara d’elle. Elle se sentait invincible et toute puissante en cet instant. Pourtant même si son pouvoir était arrivé avec la force d’un tsunami, elle sentait qu’il repartait aussi vite. Elle n’avait pas assez de force. Elle tourna un regard paniqué vers Quang qui se relevait.

Celui-ci ne mit pas longtemps à comprendre qu’Isaki venait de réussir un sacré tour de force en bloquant Mawen, et deux choses l’interloquèrent.
Premièrement, les flammes de son amie étaient vraiment sombres,
Deuxièmement, des gouttes de sang commençaient à perler au niveau de son nez et de ses yeux. Lui donnant un air vraiment terrifiant. La pression était trop forte. Sa sœur n’eut pas besoin de parler, qu’il comprit qu’elle allait lâcher. Il activa son nouveau pouvoir et courut à pleine vitesse vers Mawen la percutant de plein fouet. Cela sembla la réveiller, mais quand elle voulut se relever le pouvoir d’Isaki la frappa à nouveau.
Il la projeta plus loin pour l’éloigner de sa famille.

Liam qui venait de terminer son combat contre les sbires de Mawen revint rapidement vers eux. Il prit rapidement la mesure de la situation. C’était une scène à la fois effrayante et assez belle à voir. Sa petite sœur survolait le combat telle une déesse vengeresse, alors que Quang frappait à pleine vitesse. Il comprit que même avec des nouveaux pouvoirs, ces deux là avaient trouvés le moyen de combattre de nouveau de manière harmonieuse. Il allait frapper à son tour, mais prenant en défaut le pouvoir de sa cadette, Mawen réussit à se libérer et en profita pour s’éclipser. Elle n’était qu’à peine blessée. Sauf peut-être dans son amour propre.
Son départ jeta un blanc sur la scène du combat. Il y eut un moment de battement. Et toute la pression retomba d’un coup. Il y eut un cri de joie, puis un autre de victoire. L’allégresse commençait à se faire ressentir, ce n’était pas une victoire à proprement parlé, mais tout le monde avait cru qu’ils allaient y passer. Les combattants de Chiwen revinrent vers eux. Ils évitèrent soigneusement Isaki, qui continuait à pulser comme un petit soleil. Mais tous semblaient ravis que « leur équipe spéciale », ait pu renverser la situation. Ils fanfaronnaient déjà sur le fait qu’ils étaient présents pour les aider. Voyant que Ergaïl se relevait plus ou moins tranquillement, Liam voulut aller rejoindre Quang. Il lui proposa son aide, et celui-ci l’accepta avec un pauvre sourire. En se redressant, il vit qu’Isaki brulait toujours. Il devint soudain pâle.

-Non.

Il réactiva son pouvoir, et se mit à courir. A courir très vite ! Liam eut à peine le temps de le voir s’élancer. Il se retourna, que son ami était déjà de l’autre côté de la place ou s’était déroulé les combats. Il sauta, prit appui sur un mur et se projeta dans les airs. Pendant un instant, l’invocateur de terre crut qu’il s’était envolé.
Droit vers Isaki, il la happa en plein vol malgré les flammes.

Celle-ci tomba comme une poupée de chiffons dans ses bras, alors qu’il retombait au sol avec elle. Il serra les dents pour supporter la chaleur qu’elle dégageait. Elle continuait à flamboyer comme un petit soleil, même si elles ne le blessaient pas.

-Isaki. S’écria t’il

Elle tourna sa tête vers lui, mais c’était comme si elle ne le voyait pas, elle regardait au-delà de lui.
-Isaki ! Tu m’entends ? Eteins les flammes ! Isaki !

Il caressa doucement son visage.
-allez petite sœur ! Reviens ici. Ecoute ma voix d’accord ? Eteins les flammes.

Ergaïl apparut à leurs côtés.
-Qu’est ce qu’il se passe ? Demanda-t-il paniqué

Il voulut s’approcher et eut un cri de surprise en ressentant la chaleur. La jeune femme se tourna pourtant vers lui quand il cria, mais son regard était vide.
-Isa ?

Elle ne répondit pas. Elle restait inerte dans les bras de Quang. Celui-ci la secoua doucement, mais sa tête dodelina simplement.

-Non, non, non ! Ne fais pas ça ! Isaki ! Regarde-moi ! Allez petite sœur ! reviens ! ISAKI !

Le cri de Quang ramena les autres vers eux rapidement, quand ils comprirent qu’il se passait quelque chose.
-Quang elle est blessée ?

Ce fut Marina qui arriva près d’eux en courant, qui commença à lui donner la réponse.
-Le feu a besoin de combustible pour vivre ! Soit Isaki prend le contrôle d’un feu, soit elle en génère un elle-même avec sa propre énergie. Elle ne devrait pas être capable d’en générer autant. A moins qu’elle ne soit beaucoup plus puissante que ce que vous m’aviez dit !

Personne ne lui répondit, et elle haussa le ton.
-J’ai besoin d’une réponse maintenant !
-Je n’en sais rien ! S’écria Liam
-Non elle ne devrait pas ! répondit Ergaïl
-si elle l’est ! répondit Quang en continuant à tenter d’attirer l’attention de sa sœur

Sa réponse figea tout le monde.
-Quoi ?
-Le phénix m’avait dit qu’elle gagnait en puissance, et que même lui ne pouvait plus rien y faire. Mais Isaki a toujours eu peur d’utiliser ses dons. Donc elle a travaillé pour pouvoir mettre des barrières à celui-ci.
-Elle s’est auto-bridée ?
-C’était inconscient. Mais elle vient d’absorber de l’énergie vitale de Taedan. Ses barrières ont dû lâcher.
-Pourquoi elle ne m’a rien dit ? s’enquit Ergaïl

Il secoua la tête.
-Ce n’est pas le moment. Jette la dans le fleuve, mais éteins là !
-surtout pas ! le choc serait trop grand ! Tu risquerais de la blesser.

Quang les ignora, il cherchait à atteindre sa sœur en lui parlant. Il l’entendait car elle avait les yeux fixés sur lui, mais elle ne semblait pas la comprendre.
-Isaki ! reviens nous ! Je suis là !

Liam voulut prendre la main de sœur, mais pourra un cri et la relâcha. Sa paume était brulée. Alors que Quang ne semblait ressentir qu’une légère gêne.
-Qu’est ce que … Elle est brulante.
-Il faut la refroidir. Cela devrait l’aider. Proposa Ergaïl

Ils se tournèrent vers Marina, qui jusqu’ici avait réussit à leur trouver un début de réponse. Mais elle haussa les épaules impuissantes.
-Je suppose que cela pourrait oui.
-Tout le monde s’accroche !
-Pas le pôle nord Ergaïl ! Une chambre froide devrait suffire ! intervint Liam

Ergaïl grogna, mais acquiesça. Il voulut prendre la main d’Isaki, mais lui aussi en fut incapable.
-Pourquoi est-ce que seul Quang peut la toucher ?
-Je pense qu’il doit encore rester de l’énergie résiduelle de sa résurrection. Il est encore lié à elle.
-Comme s’ils ne l’étaient pas déjà assez ! Grogna Ergaïl
-Tu crois que c’est le moment ! Siffla Liam

Il acquiesça et saisit plutôt l’épaule de Quang. Ils réapparurent dans l’arrière-cour du restaurant ou ils avaient l’habitude d’aller quand ils étaient jeunes. Il était encore tôt, et celui-ci était encore fermé.

Liam s’approcha de la porte. La terre s’éleva sous sa main, et s’introduisit dans la porte, remplissant les insertives, il fit tourner la serrure sans résistance.
-si tu ne sais pas comment faire carrière, tu en as une belle en tant que voleur devant toi. Sourit David.

Il alla ouvrir les portes, Quang prit sa sœur dans ses bras, un frisson le parcourut quand il se rendit compte d’à quel point elle ne réagissait pas. Il se précipita vers la chambre froide, Ergaïl fit voler ce qu’il y avait sur une table, et ils la déposèrent sur le métal glacé. Il ne devait pas faire plus de trois degrés, et très vite ils se mirent à claquer des dents.
Marina ressortit et trouva la commande de la chambre. Elle regarda avec inquiétude le thermostat remonté.
-Elle arrive à réchauffer l’air.
-Poussez le à pleine puissance Marina !

Elle s’exécuta et un vent glacé commença à souffler. Ils se mirent à trembler. Seuls Isaki et Quang semblaient être épargnés. Elle, parce qu’elle était brulante, et lui parce qu’il la tenait toujours dans ses bras. Ergaïl voulut tenter de s’approcher, mais il n’y parvint toujours pas.

-Et maintenant ?

Il se tourna vers la mère de Quang, qui haussa les épaules impuissantes.
-Je ne sais pas.
-L’eau est toujours une mauvaise idée ?
-C’est son énergie vitale que l’on risque de moucher !
-Quang ?

Celui-ci, concentré sur sa sœur ne semblait pas l’avoir entendu.
-QUANG ? ! qu’est-ce que l’on fait ?

Il les fusilla du regard.
-Pourquoi tu me demandes ça à moi ? Je vous signale qu’à présent je suis le plus faible d’entre vous.

David s’approcha de son fils apaisant.
-Concentre toi. Ne laisse pas la peur te gagner. Cette situation te parle. Je l’ai vu. Que s’est-il passé la première fois ? C’était quand ?
-Cela remonte à des années. On apprenait à connaitre le G.S, et Isaki apprenait à maitriser ses pouvoirs. J’avais déjà croisé quelques escarmouches, mais pas elle. Elle a entendu un enfant crier, et son feu s’est déchainé.
-comment l’as-tu ramené ce jour-là ?
-Elle ne s’était pas enflammé elle-même déjà. Elle maitrisait les feux aux alentours.
-le principe est le même. Comment as-tu fait ?
-l’épée du phénix l’a maitrisé. Et j’ai réussi à lui parler ! Mais là, je n’y arrive pas.
-Comment l’épée l’a-t-elle maitrisée ?
-Je n’en sais rien moi ! Elle a absorbé son énergie je crois. Mais là c’est différent !
-Pourquoi ça ? s’écria Ergaïl
-Parce qu’il a suffit à l’épée des flammes d’affaiblir Isaki pour pouvoir briser ses défenses, et permettre à quelqu’un de l’atteindre.
-alors on a qu’à le refaire ?
-Il n’y a pas de défense à abattre là Ergaïl ! Ces flammes sont Isaki ! Si on l’affaiblit, on la blesse !
-alors assomme la !
-Elle est déjà inconsciente ! A quoi ça servirait que je la frappe ?! répliqua Quang lui aussi qui commençait à s’énerver

Marina et David regardèrent les garçons s’affronter du regard. Isaki jouait toujours le rôle de régulateur pour eux. Aujourd’hui, la peur les faisait parler.
-ça suffit ! ce n’est pas comme ça qu’on va l’aider !
-Sara a annulé les pouvoirs de Mawen depuis le ventre d’Isaki ! Elle ne pourrait pas annuler ceux de sa mère maintenant ?

Ergaïl allait se retourner furieux contre son beau-frère, mais eut un temps d’arrêt. Il se tourna vers Marina et David,
-ça pourrait marcher ?

Ce fut Quang qui les stoppa.
-Le moteur du pouvoir d’Isaki ce sont ses émotions ! approche sa fille, alors qu’elle est en super nova, et je peux te promettre qu’elle va disparaitre immédiatement !
-Elle est inconsciente tu m’as dit.
-Pas au point de ne pas sentir sa fille !
-Comment tu sais ça ?
-Soyez logique ! Regardez-vous ! Nos blessures sont en train de guérir toutes seules ! Isaki est une empathe ! Elle reste liée à nous.

Pourtant, en regardant attentivement, il pouvait voir le sang qui coulait sur son visage, alors qu’elle s’affaiblissait. Il se remit à lui parler doucement, et sa tête se tourna de nouveau vers lui.
-allez Isaki reviens à toi ! Reviens nous ! Tu as déjà épuisé ton quota de catastrophes pour l’année ! Tu te souviens ? Tu as juré de ne pas me faire ça ! Reviens moi.

Il prit sa main dans la sienne et la serra doucement. Il fronça les sourcils en regardant ses doigts. Il paraissait moins chaud sous sa poigne.
-Ergaïl ! Touche sa jambe !

Il s’exécuta immédiatement, mais il manqua de se bruler.
-Aïe !
-Prend sa main maintenant.

Il lui tendit la main qu’il tenait dans la sienne. Il la saisit se crispant en prévision de la douleur, mais celle-ci était moindre que ce qu’il croyait.
-Elle est moins chaude !
-Quang ?
-Je ne sais pas. J’ai l’impression de l’avoir senti.

Marina ferma les yeux un instant, et son feu remonta à la surface.
-Qu’est-ce que tu fais ? Demanda David
-Je ne sais pas vraiment.

Elle s’approcha à son tour, et posa sa main entre celle de Quang et d’Isaki. Les larmes lui montèrent aux yeux sous l’effet de la chaleur, mais elle tint bon. Elle activa son pouvoir. Il y eu un éclair de lumière. Pour tous les autres, il n’y avait rien d’autre, mais Quang se retrouva brusquement projeté dans un monde complètement enflammé. Il était toujours dans son corps. Mais sa mère en utilisant son pouvoir, avait utilisé le feu d’Isaki et l’énergie de son fils. Elle avait rouvert en grand le lien qui était ouvert entre eux.

Quang le sentait partir de son cœur, pour frapper celui de sa cadette. Il s’imagina mentalement en train de s’y engouffrer, et quand il rouvrit les yeux une nouvelle fois. Il était dans l’esprit de sa sœur.

-Isaki ?!
Il s’avança.

L’esprit de sa sœur n’était pas comme ça la dernière fois qu’il l’avait visité, à croire qu’elle était en train de se consumer de l’intérieur. Il se mit à courir à sa recherche. Il se précipita vers la salle blanche ou se tenait auparavant l’âme de Sara.
-ISAKI ?

Il eut beau l’appeler, il ne la trouva pas. Il se mit à courir, utilisant toutes les ressources de son pouvoir, il parcourut les méandres de l’âme de sa sœur à pleine vitesse. Il allait si vite, qu’il faillit ne pas la voir dans les flammes. Il aperçut une forme allongée au sol, d’où le feu partait. Inconsciente.

-Non, non, non, non, non.

Il tomba à genoux à ses côtés et la prit dans ses bras.
-Allez petite sœur ! Ouvre les yeux ! Je t’en supplie ! Isaki ouvre les yeux ! Je suis là ! s’il te plait, s’il te plait !

Il la secoua doucement.
-Isaki ! S’il te plait !

Il y eut un brusque craquement, et le toit au-dessus d’eux menaça de s’effondrer. Il la saisit et la tira brusquement en arrière. Le feu et la fumée commençaient à se faire de plus en plus épaisse.
-Isaki, pourquoi ton pouvoir s’en prend -il à toi ? réfléchit-il à haute voix

Peut-être bien parce que sa sœur en avait peur, et qu’elle ne le maitrisait pas, et que plutôt que de le libérer, elle le gardait enfermer en elle. C’était pour cette raison que le feu ne les brulait pas. Mais la pression était trop forte pour la jeune femme. Elle était en train de se blesser elle-même.
-Isaki, j’ai besoin de toi ! Ouvre les yeux !

Il toussa sous l’effet de la fumée.
-Je te préviens ! Je ne partirais pas d’ici ! Je vais rester avec toi ! Alors sois tu te réveilles ! Soit-on y passe tous les deux ! Isaki pense à Sara nom de dieu ! Allez !

Il la secoua plus fortement, et lui mit même une baffe magistrale.
-S’il te plait petite sœur ! Je t’aime, ne me laisse pas tomber maintenant !

Il y eut un nouveau craquement, Quang la serra contre lui pour faire barrage de son corp / esprit. Il serra les dents, pour se préparer à un impact. Qui ne vint pas. Il tenait sa sœur entre ses bras et quand il rouvrit les yeux, vit qu’elle le regardait. Elle avait levé la main, et les flammes s’étaient arrêtées à quelques centimètres d’eux. Il expira lentement.

-Isaki ?

Il vit qu’elle luttait pour repousser les flammes. Il passa ses bras sous ses épaules et ses jambes pour la soulever, et il les écarta rapidement. Il la reposa au sol, et la prit contre lui.
-Quang ?
-Je suis là. Je suis là. Je ne te lâche pas.
-Qu’Soit-on qu’il se passe ?
-On est dans ton esprit. Ton feu est hors de contrôle. Il faut que tu éteignes les flammes d’accord ?

Elle regarda autour d’elle, et son souffle s’accéléra brusquement.
-Il y en a trop … Quang, il y en a trop !
-Hey ! Regarde-moi ! Isaki ! regarde-moi ! Ne panique pas ! Je suis avec toi d’accord ? Tout va bien se passer ! C’est compris ? On est tous les deux ! On va s’en sortir, je vais t’aider !
-sors de là Quang !
-Je ne sortirais pas de là sans toi ! compris ? Alors oublies ça ! Je ne te laisse pas tomber. Maintenant arrête de paniquer ! Ce pouvoir fait partie intégrant de toi !
-Il est plus fort que moi.
-Il n’y a rien de plus fort que ta volonté petite sœur !
-Je suis trop faible !
-Alors prend mes forces, moi je suis là. Laisse-moi t’aider d’accord ?

Il posa son front contre le sien.
-Tout va bien se passer ! j’ai confiance en toi.

Isaki sentit sa panique refluer alors que son frère la prenait contre lui. Elle cala sa respiration sur la sienne, et sentit son calme l’envahir, ainsi que la confiance qu’il avait en elle. Elle garda les yeux fermés mais leva une main. Maintenant qu’elle avait retrouvé son calme, elle sentait les pulsations de son pouvoir. Alors qu’elle gardait sa respiration caler sur celle de Quang, elle cala les battements de son cœur sur celui-ci. Elle se relia à ses flammes. Et alors que Quang apaisait la panique de sa sœur, il apaisa également l’incendie dans son esprit. Quand ils rouvrirent les yeux tous les deux, les flammes s’étaient éteintes, ne laissant que des traces noires ou des fissures sur les murs.

Ils regardèrent autour d’eux les dégâts, et Isaki commença à trembler sous la fatigue. Quang vint la serrer contre lui.
-Merci, tu es revenue.
-Je suis si fatiguée.
-Chut, chut, chut, ce n’est pas grave. Tu peux te reposer maintenant. Je veille sur toi. J’attendrais que tu ouvres les yeux.

La Neko devait être plus perturbée qu’elle ne le disait vraiment. Car elle acquiesça simplement. Elle s’appuya contre lui et ferma les yeux.
Quang les ferma à son tour une seconde.

Quand il les rouvrit, il était de nouveau dans la chambre froide avec sa petite sœur contre lui. Leurs amis autour d’eux. La température de la jeune femme bien qu’encore élevée revenait à une température normale. Il poussa un soupir de soulagement.

-Quang ?
-je suis là.
-Isaki ?
-C’est bon. Elle s’est endormie.

Ergaïl s’approcha à son tour, et posa sa main avec inquiétude sur le corps de la jeune femme. Il ne fut pas brulé.







Revenir en haut Aller en bas
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptySam 10 Oct - 11:22

Mener de front ce type de combats avec ses pouvoirs actuels était une épreuve pour Quang. S’il n’avait pas de mal à en comprendre la nature et à les utiliser… Il n’avait pas encore l’endurance nécessaire pour un affrontement aussi long d’un point de vue magique. Même si son corps ne souffrait plus des douleurs si caractéristiques de la Sérénité… Il venait de dépasser depuis 10 minutes le temps le plus long qu’il n’avait jamais couru et demandait donc un effort inédit à son corps. Mais il devait aller encore plus loin et repousser ses limites pour le moment. Sa survie et celle de sa sœur cadette en dépendait. En l’absence d’Ergail, il était de loin le plus rapide du groupe. De toute manière, les autres étant occupés, lui n’avait guère le choix. Cependant Mawen ne semblait guère l’entendre de cette oreille. Isaki leur évita le pire, mais rejoindre le sol brutalement à cette vitesse n’était guère recommandé.

L’elfe noire se moqua de lui. Il était certain que comparé à sa résistance précédente, avant son trépas et son retour, celle d’aujourd’hui pouvait paraitre bien faiblarde. Isaki n’était guère dans un meilleur état. Après tout, quelques heures auparavant, elle donnait naissance à Sara. Bon sang… à croire que le Destin leur en voulait. Pour autant, aucun des deux ne lâchait. Isaki commença à détourner son attention, et le Tsurugi décida de mettre cela à profit, en approchant le plus discrètement possible. Il ne cria guère durant son assaut, pour éviter de se faire repérer, mais ce fut peine perdue.

- Peut-être, mais ça ne m’empêchera pas d’attaquer !

Quang enchainait les assauts au corps à corps, sans s’interrompre. Sa vitesse couplait à des coups pouvaient sans doute les rendre bien douloureux, même sans arme. Le mage n’aurait pas été contre avoir une lame cependant, pour y gagner plus de tranchant. Car s’il pourrait sans doute y remédier plus tard, pour le moment, ce n’était pas encore le cas. Mawen avait encore l’avantage cependant. Mais le but de Quang était différent. Même en plein combat, il était encore capable de voir que ses alliés approchaient, et allaient bientôt prendre la suite. C’est pourquoi lorsqu’une attaque sembla le laisser exposé sur le flan, il en profita pour sauter en arrière, laissant les autres enchainer les attaques magiques.

- Ce n’est pas parce que les nuisibles se rassemblent qu’ils auront plus de possibilités !
- Que tu crois !

Les principales attaques venaient des parents de Quang, et ce duo avait déjà une manière de fonctionner absolument incroyable. Marina enchainait les éléments pour prendre l’elfe au maximum à défaut, et les attaques à l’épée de David n’étaient pas à prendre à la légère. Bien que n’ayant pas autant d’années de pratique avec eux, Quang s’était assez souvent entrainé avec ses parents depuis leur retour, et trouvait encore des moments pour s’associer à certains assauts, ou profiter de failles. La colère de Mawen allait grandissante, mais malheureusement, malgré les assauts consécutifs, cette dernière ne semblait guère souffrir des dégâts. Cette armure était pour le moins gênante, entre l’absorption des pouvoirs et la régénération de sa propriétaire.

- Vous ne faites que gagner du temps ! A la longue, je finirais par l’emporter sur vous !
- C’est ce que Taedan disait aussi, et où est-elle désormais ?!

La moindre référence à son ancien amour fraichement décédé semblait bien la faire partir au quart de tour et en l’immobilisant, Quang réussit à permettre à son père une belle entaille, mais cette dernière disparut quasi immédiatement. Rendue presque enragée, elle enchaina les attaques et força la famille à arriver sur la défensive. Ergaïl voulu venir les aider, mais non protégé sur le plan mental, se prit une attaque de plein fouet qui le laissa sans forces. Quang voulut l’éloigner, mais se prit une vague télékinétique qui l’envoya au loin à nouveau.

- Tu ne peux même plus protéger ta famille. Tu es pathétique. Tu m’as pris mon cœur. Je vais prendre le tien.

Alors que Quang se relevait, il comprit que cette phrase était pour Isaki. Après tout la neko était son Némésis depuis bien longtemps, et cela semblait la manière parfaite de se venger de la mort de Taedan que la Kishi avait provoqué, juste devant ses yeux. C’est en prenant cette décision cependant, que Mawen fit sa plus grosse erreur. Isaki avait toujours fonctionné à la protection des autres, de sa famille, et en premier lieu de son homme et de ses frères. Même si Sara devait avoir bousculé cet ordre, désormais. La neko devint une véritable supernova sombre. Un présage de souffrance et de destruction pour la personne qui en était la cible. Cette dernière était d’une telle lueur obscure que tout le monde sembla en rester pantois, à l’exception de Quang.

*Voilà une occasion rêvée*.

Au vu de son état, même si c’était à peine perceptible, Isaki n’allait pas tenir longtemps. Sa volonté était absolument incroyable, mais son corps la lâcherait avant. Il força donc sur ses muscles pour courir de nouveau vers son ennemie, et après avoir trouvé un point d’où se propulser en hauteur, puis un autre pour arriver directement sur Mawen, la frappa d’un atemi qui la propulsa violemment sur le sol. Cette dernière voulu réagir, mais le pouvoir de sa sœur la bloqua de nouveau.

*Tu vas comprendre ce que c’est que le travail d’équipe.*

Peu importait que la situation soit inédite, ou que les pouvoirs de Quang s’étaient modifiés. On parlait là d’un duo qui avait affronté chacun des problèmes venus face à eux depuis le tout début. Isaki et lui étaient des âmes sœurs, et même face à une situation complètement inédite, ils n’avaient pas besoin de se parler pour agir de manière coordonnée. C’était plus que facile, c’était une seconde nature pour eux deux. Le nouveau coup propulsa la folle en rouge plus loin des autres membres de sa famille, d’un coup au plexus solaire qui dut briser au moins une côte temporairement, à entendre le craquement sinistre.

- VOUS….

Apparemment la parole était tout ce qui était encore possible pour l’Elfe. Sous peine que l’on puisse dire que Quang lui en laisse le temps. Ayant trouvé une zone avec pas mal de containers pouvant lui servir d’appuis, il enchainait les assauts depuis toutes les directions possibles avec violence, alors que Mawen ne pouvait que recevoir ses coups, puisque immobilisée par sa cadette.

- AAAAAAAAHHHHH !

Un nouveau coup de poing atterrit violemment en plein visage de Mawen et l’envoya percuter le côté d’un des containers deux mètres plus loin. Ce fut à ce moment-là que cette dernière sembla trouver une faille et s’éclipsa, non sans une menace.

- Tout ça est loin d’être terminé !

En effet, il y avait fort à parier que cette dernière referait un assaut, plus tard. Les blessures qu’elle avait subies étaient superficielles et seraient vite guéries. SI elle devait être vexée de ne pas l’avoir emporté, on ne pouvait pas vraiment parler d’une victoire non plus pour les membres de l’Aliance. Non, sur ce coup-là, il s’agissait plutôt d’un match nul, et encore. Quang s’assit une minute au sol. Ce n’était pas tout ça, mais combattre aussi longtemps à cette vitesse était tout de même pour lui un nouvel exploit, aussi petit pouvait-il paraître par rapport à ses dantesques batailles précédentes.

- Eh bien… Peu importe la situation, on dirait bien que tu sais toujours te battre, d’une certaine façon.
- Mes pouvoirs ont peut-être changés, mais je reste un combattant. J’ai aussi la chance surtout de ne pas avoir été seul dans cette confrontation.
- Votre duo est toujours redoutable par son adaptabilité. Un coup de main pour te redresser ?
- Oui, merci.

Quang prit la main de Liam, alors qu’aux alentours, les vivats allaient plutôt bon train. Après tout, l’ennemi avait fui, donc leur mission de préserver la terre pour cette fois était une réussite, non ? Pourtant, quelque chose attira le regard de Quang. Un flamboiement. Une lumière qui aurait dû s’arrêter, en même temps que le départ de leurs adversaires. Isaki. Cette position, ce type de flammes, cette situation… Rien de tout cela ne lui était inconnu. Bien au contraire.

- Non.

Il refusait que cela puisse se reproduire. La première fois… Elle lui avait fait une peur inconcevable. Qu’est ce que cela pourrait être avec ses pouvoirs actuels ? Il ne réfléchit pas plus avant et sprinta vers elle avant de sauter au loin pour l’attraper. Ses flammes noires brûlaient toujours autour d’elle, mais pour une raison inconnue, bien que la chaleur soit normalement intenable, il réussit à la récupérer et à revenir au sol avec elle. La jeune femme semblait complètement sans aucune force, et sans aucune réaction. Il serra les dents pour la garder dans ses bras et commença à tenter de la faire réagir.

Sa sœur n’allait pas recommencer ce phénomène. Il était absolument hors de question qu’il laisse son feu la consumer et prendre le dessus. Alors il fit les choses de la même manière que la première fois, en l’appelant et en se concentrant sur leur lien. Rien n’était plus fort que cela, hormis peut-être l’amour que chacun d’eux portait à leurs conjoints respectifs. D’ailleurs, Ergaïl ne tarda pas à apparaître à ses côtés.

- Qu’est ce qu’il se passe ? Demanda-t-il paniqué

Il voulut s’approcher et eut un cri de surprise en ressentant la chaleur. La jeune femme se tourna pourtant vers lui quand il cria, mais son regard était vide.

- Isa ?

Elle ne répondit pas. Elle restait inerte dans les bras de Quang. Celui-ci la secoua doucement, mais sa tête dodelina simplement.

- Non, non, non ! Ne fais pas ça ! Isaki ! Regarde-moi ! Allez petite sœur ! Reviens ! ISAKI !

Son ton allait croissant, tout comme sa peur. La première fois, Quang avait déjà récupéré son épée du Phénix, et ce dernier avait fait le lien entre eux, et absorbé le surplus de pouvoirs. Seulement, ce phénix n’existait plus, désormais, et sa voix ne semblait pas assez forte pour passer au-delà de ce qui se passait dans son monde intérieur. Les flammes étaient tellement présentes que même son regard était toujours aussi brûlant.

Son cri fit comprendre aux autres qu’ils se passait quelque chose, et c’est Marina qui saisit le problème. Après tout, même si à un niveau moindre, elle était aussi une utilisatrice des flammes et connaissait son fonctionnement. Quang savait qu’elle avait raison.

- Allez Isaki, petite sœur. Tu n’as pas le droit de laisser tomber tout le monde. On tient tous beaucoup trop à toi, et tu as désormais une toute petite et mignonne petite vie sur laquelle veiller. Tu n’as pas le droit de laisser Sara sans sa mère, je te signale.

Des larmes coulaient le long de son visage, alors que sa voix semblait prendre des accents de plus en plus désespérés. Il n’arrivait pas à l’atteindre. Son pouvoir était en train de la consumer devant ses yeux, et lui n’arrivait pas à l’atteindre ! Cette sensation d’impuissance était horrible. Marina elle cherchait à comprendre, mais cette situation n’était pas possible, sauf si tout le monde se trompait sur la puissance de la jeune femme.

- Si elle l’est !

Bien sûr qu’elle l’était ! Mais qu’est-ce qu’ils pouvaient bien croire ? Isaki était la seule personne que tous connaissaient capable d’utiliser les flammes pour guérir, ainsi que dans les combats mentaux contre Mawen, et ils la pensaient tous si faibles que cela ? En termes de puissance brute, elle les surclassait tous et depuis longtemps. Alors avec la flamme de vie absorbée de Taedan qui était aussi une autre personne hors normes… Même pour lui, cela en devenait effrayant.

- Allez petite sœur, crois-moi, tu as gagné, tout le monde est absolument terrifié ici, tu as gagné le trophée de la perte de conscience la plus effrayante… Reviens Isaki… On a tous besoin de toi ici.

Ce qui se passait autour n’avait pour le moment plus aucune importance… Peu importe ce qu’ils devaient dire, lui devait réussir à l’atteindre, par tous les moyens possibles. Il évoquait les souvenirs heureux qu’ils avaient ensemble, alors que les autres prenaient la décision de l’emmener dans un endroit plus froid, pour s’aider du contraste afin de la faire refroidir. Seulement, personne hormis lui ne semblait capable de la tenir. Sa mère avait raison… leur lien était devenu plus grand, et une part de lui venait d’elle désormais. S’il arrivait à utiliser cette part de lui, peut-être…

- QUANG ? ! Qu’est-ce que l’on fait ?

Il les fusilla du regard.

- Pourquoi tu me demandes ça à moi ? Je vous signale qu’à présent je suis le plus faible d’entre vous.

C’était vrai à la fin ! Tout le monde s’attendait encore à ce que ce soit lui qui trouve la solution ! Ils pouvaient réfléchir aussi non ! Il faisait déjà tout ce qu’il pouvait ! Sa panique était absolument horrible et ils continuaient à se décharger sur lui ! La peur et la colère se mêlaient en lui comme un tourbillon et l’envie de leur exploser à la figure était bien plus que tentante, mais l’urgence, c’était sa petite sœur, pas le reste. David s’approcha de son fils apaisant.

- Concentre toi. Ne laisse pas la peur te gagner. Cette situation te parle. Je l’ai vu. Que s’est-il passé la première fois ? C’était quand ?
- Cela remonte à des années. On apprenait à connaitre le G.S, et Isaki apprenait à maitriser ses pouvoirs. J’avais déjà croisé quelques escarmouches, mais pas elle. Elle a entendu un enfant crier, et son feu s’est déchainé.
- Comment l’as-tu ramené ce jour-là ?
- Elle ne s’était pas enflammé elle-même déjà. Elle maitrisait les feux aux alentours.
- Le principe est le même. Comment as-tu fait ?
- L’épée du phénix l’a maitrisé. Et j’ai réussi à lui parler ! Mais là, je n’y arrive pas.
- Comment l’épée l’a-t-elle maitrisée ?
- Je n’en sais rien moi ! Elle a absorbé son énergie je crois. Mais là c’est différent !
- Pourquoi ça ? s’écria Ergaïl
- Parce qu’il a suffi à l’épée des flammes d’affaiblir Isaki pour pouvoir briser ses défenses, et permettre à quelqu’un de l’atteindre.
- Alors on a qu’à le refaire ?
-Il n’y a pas de défense à abattre là Ergaïl ! Ces flammes sont Isaki ! Si on l’affaiblit, on la blesse !
- Alors assomme la !
- Elle est déjà inconsciente ! A quoi ça servirait que je la frappe ?! répliqua Quang lui aussi qui commençait à s’énerver

Mais il était complètement idiot ma parole ! Ne pouvait-il pas voir de savoir de lui-même que ces différentes possibilités étaient inconcevables ? Bon sang, il était censé être son petit ami et donc celui qui en savait le plus sur elle ! Eh bien il y avait manifestement de sacrés manques ! Au point qu’il sortit une énormité encore plus grosse que les autres.

- Le moteur du pouvoir d’Isaki ce sont ses émotions ! approche sa fille, alors qu’elle est en super nova, et je peux te promettre qu’elle va disparaitre immédiatement !
- Elle est inconsciente tu m’as dit.
- Pas au point de ne pas sentir sa fille !
- Comment tu sais ça ?
- Soyez logique ! Regardez-vous ! Nos blessures sont en train de guérir toutes seules ! Isaki est une empathe ! Elle reste liée à nous.

Mais par le Dieu Marin ! En plus de devenir complète IDIOT, Ergaïl se trouvait AVEUGLE sous la peur ou quoi ?! Manifestement, il allait devoir réussir, sinon personne n’allait la sortir de là.

- Je te préviens que si tu ne reviens pas rapidement, je vais transformer ton petit ami en pâtée pour chats, Isaki… Donc tu as plutôt intérêt, pour ton bien et le nôtre à revenir ou au moins à me répondre, sinon je t’assure que tu vas finir par le regretter vu comment il a l’air idiot sans toi.

Ces phrases étaient prononcées à voix tellement basse, et entrecoupée de sanglots, que seule la jeune femme devait réussir à l’entendre dans la cacophonie qui l’entourait actuellement. Une de ses larmes coula sur le visage de la neko.

*Allez petite sœur, je suis là, ISAKI !*
*Quang ?!*

Cette pensée l’obsédait, et il sentit quelque chose réagir à lui, s’il n’arrivait pas à l’identifier, Quang était certain de mieux percevoir la jeune femme. Sa présence s’était renforcée d’un coup. Alors que jusque-là son esprit lui semblait lointain, un écho de voix était parvenu à son esprit. Allez, il n’en était pas si loin ! C’est ce qu’il dit pour les autres, et Marina sembla avoir une idée. Ce qu’il manquait à son fils, c’était un lien plus poussé avec le feu. La première fois, Quang étant un utilisateur des flammes, au moins en partie, le phénix avait fait le lien. Alors peut-être que si elle faisait la même chose… C’est ce qui la poussa à rassembler en elle toute son énergie des flammes. Après tout, Quang était revenu à la vie avec l’aide des pouvoirs de sa cadette, et les flammes de vie de celle-ci et son ancienne. Alors elle devrait pouvoir servir de passerelle entre eux deux. Auréolée de flammes, Marina posa sa main entre celle de son fils et de celle qui était presque une fille d’adoption pour elle, et déclencha l’énergie de son pouvoir. Un flash illumina la chambre froide.

Quang avait fermé les yeux une seconde sous le flash, et lorsqu’il les rouvrit, remarqua que le décor avait changé. La pièce était la même, mais le monde était en flammes. Il était entré dans le monde des flammes des utilisateurs du feu, par une sorte de porte dérobée provoquée par sa mère. Ce dernier était cependant bien plus sombre que d’habitude à cet endroit, sans doute à cause des flammes d’Isaki, et de la source de ses pouvoirs renforcés.

- Ne bouge pas petite sœur, j’arrive.

Il essuya les larmes qui coulaient sur son visage. Maintenant qu’il était là, il se devait de se reprendre.

- Merci, maman. Je vais m’occuper du reste, désormais.

Il y a quelques mois, alors que Sara était restée piégée dans le monde du miroir de Rémy, sa cadette lui avait apprit à visualiser les liens entre les gens. Cette fois-là, lui avait vu les liens qui partaient d’Isaki, et en avait identifié plusieurs. Il se rappelait parfaitement du lien doré qui le liait à sa cadette, et n’eu donc aucun mal à le faire réapparaître en partant de lui. Quang le sentait partir de son cœur, pour frapper celui de sa cadette. Il s’imagina mentalement en train de s’y engouffrer, et quand il rouvrit les yeux une nouvelle fois. Il était dans l’esprit de sa sœur.

-Isaki ?!

Il s’avança. L’esprit de sa sœur semblait tellement chaotique. La dernière fois qu’il s’était retrouvé dans cet état, il avait senti ses inquiétudes et ses interrogations. Là, une peur sans nom l’oppressait de toute part, et une volonté semblait y faire face, mais s’affaiblir de seconde en seconde. Les flammes ravageaient tout sur leur passage, dégageant une chaleur horrible. Une vision digne de l’enfer, où le mot tourment prenait toute son ampleur. Il se dirigea d’abord vers la salle où se trouvait Sara, se disant que dans tout ce chaos, Isaki veillerait sur son lien le plus précieux et fragile pour le moment, celui avec sa fille. Seulement, rien ne s’y trouvait. Il déclencha donc son pouvoir pour parcourir l’ensemble de son esprit, afin de la retrouver. Plus sa course était longue, plus sa peur grandissait, mais il la refoulait, afin de la trouver. Ce fut au cœur du brasier que Quang retrouva sa cadette, complètement inconsciente.

-Non, non, non, non, non, NON !

Il tomba à genoux à ses côtés et la prit dans ses bras.

- Allez petite sœur ! Ouvre les yeux ! Je t’en supplie ! Isaki ouvre les yeux ! Je suis là ! s’il te plait, s’il te plait !

Il la secoua doucement.
-Isaki ! S’il te plait !

Il y eut un brusque craquement, et le toit au-dessus d’eux menaça de s’effondrer. Il la saisit et la tira brusquement en arrière. Le feu et la fumée commençaient à se faire de plus en plus épaisse.

- Isaki, pourquoi ton pouvoir s’en prend -il à toi ? réfléchit-il à haute voix

Ce n’était pas logique. Un pouvoir ne s’en prenait pas à son utilisateur, quel que soit ce dernier… A moins que l’utilisateur n’en ait pu la maitrise ou le craigne. L’équilibre nécessaire et la confiance en soi étaient vitaux en ce qui concernait la magie. Elle cherchait à garder son pouvoir en elle et le contenir plutôt que de le laisser ressortir, pour éviter de blesser les autres. L’esprit de sacrifice. Hors de question de la laisser faire ça.

- Isaki, j’ai besoin de toi ! Ouvre les yeux !

Il toussa sous l’effet de la fumée. Les flammes étaient si violentes qu’une exposition à longue durée allait être dangereux pour lui aussi. Mais Quang ne la laisserait pas, pas alors qu’il était si proche de réussir !

- Je te préviens ! Je ne partirais pas d’ici ! Je vais rester avec toi ! Alors sois tu te réveilles ! Soit-on y passe tous les deux ! Isaki pense à Sara nom de dieu ! Allez !

A situation désespérée…

- Je suis désolé par avance, Isaki !

Il la secoua plus fortement, et lui mit même une baffe magistrale.

-S’il te plait petite sœur ! Je t’aime, ne me laisse pas tomber maintenant !

Il y eut un nouveau craquement, Quang la serra contre lui pour faire barrage de son corps / esprit. Il serra les dents, pour se préparer à un impact. Qui ne vint pas. Il tenait sa sœur entre ses bras et quand il rouvrit les yeux, vit qu’elle le regardait. Elle avait levé la main, et les flammes s’étaient arrêtées à quelques centimètres d’eux. Il expira lentement.

- Isaki ?

Il vit qu’elle luttait pour repousser les flammes. Il passa ses bras sous ses épaules et ses jambes pour la soulever, et il les écarta rapidement. Il la reposa au sol, et la prit contre lui. Son soulagement était à la hauteur de ses sentiments précédents.

- Quang ?
- Je suis là. Je suis là. Je ne te lâche pas.
- Qu’est-ce qu’il se passe ?
- On est dans ton esprit. Ton feu est hors de contrôle. Il faut que tu éteignes les flammes d’accord ?

Elle regarda autour d’elle, et son souffle s’accéléra brusquement.

- Il y en a trop … Quang, il y en a trop !

Isaki paniquait, elle n’avait jamais fait face autant à son pouvoir. Le fait qu’elle se bride l’amenait toujours à se sous-estimer. Malgré les années, son respect pour le pouvoir destructeur du feu était encore parfois bien trop proche d’une peur viscérale. Mais Quang savait que sa cadette était plus fort que cela. C’est juste que comme souvent, elle ne se rendait compte de cette force que si quelqu’un lui permettait de le voir, en servant de miroir. Rôle que lui pouvait jouer à la perfection.

- Hey ! Regarde-moi ! Isaki ! regarde-moi ! Ne panique pas ! Je suis avec toi d’accord ? Tout va bien se passer ! C’est compris ? On est tous les deux ! On va s’en sortir, je vais t’aider !
- Sors de là Quang !
- Je ne sortirais pas de là sans toi ! compris ? Alors oublies ça ! Je ne te laisse pas tomber. Maintenant arrête de paniquer ! Ce pouvoir fait partie intégrant de toi !
- Il est plus fort que moi.
-Il n’y a rien de plus fort que ta volonté petite sœur !
- Je suis trop faible !
- Alors prend mes forces, moi je suis là. Laisse-moi t’aider d’accord ?

Il posa son front contre le sien.

- Tout va bien se passer ! j’ai confiance en toi.

C’était la plus pure et la plus stricte vérité. Tous les deux avaient traversé des choses plus inquiétantes que cela. Isaki était une guerrière née, avec la pureté de celle qui refuse le combat. Cette femme n’avait jamais voulu blesser personne, même avec un pouvoir aussi offensif que le sien. Au contraire, sa vie toute entière était tournée vers autrui et leur protection. Isaki était une gardienne. Une chevalière blanche en armure, dont la seule arme serait un bouclier, mais capable de devenir plus tranchant que la meilleure des lames s’il fallait entrer en ligne de jeu pour les autres. Sa volonté s’était forgée par-delà toutes les épreuves traversées, au feu des conflits du GS, mais aussi par tous les liens qu’elle avait tissé avec ses proches. Elle en protégeait tous les liens, et se retrouvait tout autant portée par eux.

Quang sentit son énergie circuler et aller vers sa sœur. Pour autant, il était complètement serein. Isaki ne lui ferait jamais de mal, et il acceptait complètement cette situation. Il pensa à tout ce qui les reliait, et multipliait les pensées d’encouragement, qui passaient également dans son énergie. Les flammes finirent par diminuer, puis s’éteindre. L’endroit avait souffert des flammes, mais finirait par se relever, lui en était certain. Il impulsa d’ailleurs une partie de son énergie dans la pièce elle-même, le fait d’être en contact avec Isaki semblant lui permettre un lien avec tout cet endroit.

Ils regardèrent autour d’eux les dégâts, et Isaki commença à trembler sous la fatigue. Quang vint la serrer contre lui.

- Merci, tu es revenue.
- Je suis si fatiguée.
- Chut, chut, chut, ce n’est pas grave. Tu peux te reposer maintenant. Je veille sur toi. J’attendrais que tu ouvres les yeux.

Quang lui sourit doucement et la laissa fermer les yeux contre lui. Isaki était tellement de choses pour lui. Jamais il ne la laisserait tomber, quoi que l’avenir puisse leur opposer. Pour autant, son objectif ici était rempli, et il était temps d’aller rassurer tout le monde. Il ferma donc les yeux, et revint dans son corps. Poussa un soupir de soulagement et expliqua avoir réussi. Tout le monde se décontracta donc et le groupe retourna jusqu’au temple. Isaki fut déposée dans la chambre que Quang avait construit pour la petite famille de celle-ci, dans l’une des ailes du temple et le jeune homme prit le temps de souffler. Ary vint le voir et l’embrassa doucement.

- Comment te sens-tu ?
- Encore un peu chamboulé, si je dois être honnête.
- Ça va aller, tu as réussi, et elle est en train de retrouver une température normale.
- Je sais, mais je ne serai pleinement rassuré que lorsqu’elle aura ouvert les yeux de ce côté aussi.
- Elle finira par le faire, tu ne devrais pas t’inquiéter de cela.
- Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?

Un portail s’ouvrit à ce moment-là, et Clark en déboula avec la petite Sara.

- Où est marraine ?! Où étiez-vous tous passé ! Je n’arrivais plus à vous percevoir !
- Du calme, tout le monde va bien.

Ary’ récupéra la petite qui semblait endormie et décida de s’éloigner un petit peu, pour que cette dernière ne se réveille pas, et aller veiller aussi un peu sur sa belle-sœur, tout en permettant au jeune papa de peut-être s’apaiser grâce à sa fille.

- Lorsqu’Isaki a commencé à brûler, j’ai perdu mes sceaux qu’elle a purement et simplement incendié, et impossible de réutiliser de la magie à proximité de vous à cause des vagues de magie qu’elle provoquait. Mais ça semblait erratique !
- Je sais, ta marraine a eut une perte de contrôle. Entre son véritable niveau de pouvoir, les sentiments qui l’animaient à ce moment-là, et le surplus provoqué par la flamme de Taedan… Son cerveau a fait court-circuit, et ses barrières de limitation ont explosé.
- Tu es sûr que tout ira bien ?
- Il en faudra plus que ça pour triompher d’elle, Clark.
- Je peux aller la voir ?
- Tu peux, mais elle est endormie pour le moment, elle a besoin de repos.

Lui aussi d’ailleurs, s’il était honnête avec son propre état de fatigue. Mais pour le moment, il avait surtout besoin de souffler un peu seul, et de voir aussi l’état des destructions infligées au temple, même si rien ne semblait irréparable. Son calme ne dura que peu cependant, car Ergaïl vint le voir, l’air sombre.

- Je commence à en avoir assez, Quang.
- Assez de quoi ?
- Que tu en saches toujours plus que moi sur elle ! Que vous soyez toujours aussi lié ! J’ai toujours cru que je pourrais faire avec votre lien, mais là ça dépasse les bornes !
- En quoi ? Isaki est ma sœur, il est normal que je veille sur elle. Je crois vous laisser largement assez de temps pour votre couple ! Je ne cherche jamais à m’imposer je pense !
- Malgré tout tu es de plus en plus lié à elle ! Encore Aujourd’hui ! JE N’AI RIEN PU FAIRE POUR LA FEMME QUE J’AIME ! ELLE ME BRÛLAIT, MAIS PAS TOI ! PARCE QU’ELLE T’A RAMENÉ A LA VIE !

Quang allait répondre sur le même ton, mais sentait que cela ne ferait qu’empirer les choses, il respira donc profondément pour garder son calme.

- Je n’ai rien choisi de tout cela, je te signale ! Si je l’ai sauvé, c’est pour nous tous ! Mais essentiellement pour toi et pour votre fille !
- OUI, MAIS TU CONTINUES DE LA METTRE EN DANGER, C’EST PAR TA FAUTE SI MAWEN A ATTAQUÉ ! SI ISAKI A DU TUER TAEDAN ET DEVENIR SA CIBLE ! TOUT ÇA C’EST A CAUSE DE TOI !

Cette fois-ci, s’en fut trop, même pour quelqu’un d’aussi patient que lui.

- Je te signale gentiment, Je-suis-impuissant-et-victime-des-autres-san que si Isaki a laissé s’ouvrir toutes ses barrières et utilisé son pouvoir à ce niveau, c’était pour te sauver la vie ! A TOI ! Et personne d’autre ! LE PÈRE DE SA FILLE ! ISAKI A JUSTE AGI POUR PROTÉGER L’HOMME QU’ELLE AIME PAR-DESSUS TOUT !

Sur cela, il lui tourna le dos pour s’en aller. Quang en ayant plus qu’assez qu’on lui reproche d’être proche de sa cadette. Il ne changerait pas pour leur faire plaisir ! Ergaïl allait peut-être ajouter quelque chose, mais fut interrompu par un retour de Clark.

- On a un problème !

Les deux hommes demandèrent en même temps :

- Isaki ?!
- Non… enfin, oui et non.
- Explique-toi.
- C’est sa famille… Je les avais mis en sûreté, après les avoir figés, mais le sceau qui les figeait a disparu. Je pense que dans le combat, alors que je vous aidais à distance, il a du lâcher parce que je n’avais plus assez d’énergie.
- Comment c’est possible ? demanda Ergaïl
- Tu as déjà essayé de manipuler de la magie à travers deux mondes, toi ? Pour moi c’était une première, et ce fut épuisant ! Je n’avais plus la moindre once de magie après le combat.
- Tu veux dire qu’en ce moment…
- En ce moment la famille d’Isaki est vivante, consciente d’être enfermée dans une dimension créée par la magie et qui n’a rien de naturel.

Aïe… ils étaient tous très mal barrés.

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.

Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Isaki Kishi
Neko Du Feu
Isaki Kishi


Messages : 2034
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 28
Localisation : là ou se trouve ma liberté

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: neko du feu
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyDim 11 Oct - 15:02

Quelques heures, c’était tout ce qu’on lui avait laissé. Elle n’avait tenu sa fille dans ses bras que deux fois. Elle l’avait tenu dans ses bras à sa naissance, et un instant pour la confier à Clark pour que celui-ci la mette en sécurité.
Elle avait senti son cœur lui être arraché alors qu’elle avait vu Clark s’éloigner en courant avec son précieux chargement. Elle avait essuyé ses larmes avant de se lancer dans la tourmente de la bataille. Elle avait dû faire un effort conscient pour réaffirmer sa volonté. Elle appela le feu à son aide, et son besoin de détruire ce qui mettait sa fille en danger se développa. Inconsciemment, à cet instant, Isaki avait fait tomber sa première barrière.

Ce ne fut pas quand elle faillit mourir de la main de Mawen qu’elle fit tomber sa deuxième barrière, instinctivement, elle avait senti l’arrivée de Quang pour la soutenir, il la rattrapa et la prit contre lui pour courir. Elle avait fermé les yeux un instant, enfouissant son visage dans son épaule pour ne pas être déboussolée par la vitesse.
La deuxième barrière tomba, quand le feu rugit en elle, prenant le pas sur son instinct pour lui signaler qu’une autre attaque mortelle arrivait. Elle lui laissa le contrôle un instant, il agit et frappa Quang dans le dos pour l’écarter de la trajectoire mortelle. Elle-même fut propulsé à quelques mètres de là. Ses oreilles sifflaient, et elle semblait avoir du mal à faire la mise au point. Il voulut se relever pour venir la chercher, mais dût esquiver une autre attaque et s’écarter à nouveau. Il n’arrivait pas à la rejoindre. Elle invoqua le feu qu’elle sentait autour d’elle pour venir la soutenir, et lui permettre de lutter contre la paralysie physique qu’elle ressentait. Sans ses pouvoirs, Isaki n’aurait pas été en capacité de se lever, ou de dégager de nouvelles flammes. Sans son pouvoir, elle serait morte en cet instant. Seule sa volonté la maintenait debout. Elle perçut le feu d’un four à proximité, elle en prit le contrôle pour l’envoyer contre Mawen.
C’était beaucoup plus faible que le feu qu’elle pouvait générer elle-même, mais c’était plus facile à diriger. Elle sentait pourtant sa propre flamme rugir en elle, et lui demander de l’utiliser. Elle, qui avait fait taire la voix du feu dans son esprit des années plutôt, le sentait revenir à pleine puissance aujourd’hui. Et il voulait se libérer. Pourtant elle le retint encore. Ils étaient dans une zone industrielle, mais il y avait trop de danger ici. Inconsciemment, elle savait qu’elle ne pouvait pas faire ça.

Mais cela n’eut plus d’importance, quand Mawen s’en prit à Ergaïl. Son dernier réflexe avait été de se tourner vers elle. Il avait peur, elle pouvait le lire dans ses yeux. Malgré tous ses à priori, le feu bondit, et la submergea. La flamme qui brulait en la Neko, grandit, et grandit encore, sortant de son propre corps, il prit le pas sur le conscient de la jeune femme pour ne plus la laissée guider que par son instinct. L’instant d’avant, elle tenait à peine debout, l’instant d’après la puissance des flammes la portait.

*Stop*

Sur son ordre mental, la flamme de Mawen s’immobilisa. Elle la tenait en son contrôle. Elle avait un pouvoir absolu sur elle et pouvait en faire ce qu’elle souhaitait.

*elle pourrait nous nourrir, nous redonner notre force pour que nous ne soyons plus jamais dans l’incapacité de protéger notre famille*

Pourtant Isaki savait que cela la tuerait probablement. Cela avait déjà tué Quang en quelques sorte. Sa surpuissance avait causé sa perte. Que se passerait-il si jamais elle partait là-bas à son tour ? Si elle se lançait dans cette quête du pouvoir pour se battre à son tour ? Elle jeta un regard effrayé à Quang, alors que la pression semblait la broyer de l’intérieur. Si, elle, agissait maintenant, cela tournerait mal. Son pouvoir commença à faiblir, la vague de magie qui l’avait submergée refluait. Quang frappa avant que Mawen ne puisse se libérer. Elle vit son frère retourner au combat, et elle ne put pas se décider à le laisser seul. Elle le faisait pour Sara, et pour Ergaïl, et pout tous ceux présents en cet instant.
*Pardonnez-moi*

Elle rappela le feu à elle, et se relança à l’assaut. Donnant la seule chose qui lui restait à brûler à son pouvoir, sa propre volonté. Sa conscience s’éteignit.

**
*

Elle dérivait dans un vide absolu, pourtant elle était sereine, elle était enfin en sécurité. Elle était tellement fatiguée. Elle sentit qu’on l’appelait, elle tourna son attention une seconde sur le cri qui avait percé les ténèbres, mais elle était tellement fatiguée, qu’elle préféra fermer les yeux et s’endormir à nouveau. Se laissant porter par la douce chaleur qui l’envahissait.

A plusieurs reprises, elle entendit qu’on la suppliait de revenir, mais sa volonté avait été brisé par son propre pouvoir, elle l’avait offert en sacrifice au feu, et maintenant voulait juste se reposer, c’était de plus en plus dur de se concentrer. Elle sentait son corps devenir lourd, et s’enfoncer petit à petit, ralentir. Elle s’éloigna encore un peu.

Pourtant à un moment, elle sentit quelque chose tomber sur sa main, elle avait une main, qu’est-ce que c’était une main. C’était froid, alors qu’elle-même sentait la douce chaleur en elle. Elle sentit un violent sentiment de rejet l’envahir, elle savait d’où cela venait, et qu’elle haïssait cela.

*Larmes*.

Elle l’avait trop vécu, et elle voulut s’enfoncer à nouveau. Mais un autre mot s’imposa à elle

*Sara*.

Une sensation différente, une chaleur différente, une vie différente, qu’elle avait tenu entre ses bras. Qu’elle avait porté en elle. Qu’elle avait mise au monde. Et pour qui, elle avait lutté, encore et encore. Mais pour elle, elle n’avait pas le droit d’abandonner.
Elle écouta alors.

Elle entendit la voix de Quang lui parler, elle ne comprenait pas ce qu’il disait, mais elle sentait sa main sur la sienne. Il lui évoquait leurs souvenirs communs, il lui parlait de lui, de leurs amis, de leurs amis, et de Sara

*fille*

Le feu est destructeur, mais il est aussi le terreau de la création. Et elle devait l’aider à grandir. Elle sentit une étincelle de volonté renaitre en elle, et l’embraser à nouveau. Elle se souvint à nouveau de qui elle était. Et elle entreprit de revenir.

*Quang*
*J’arrive*

**
*

Liam regardait Quang penché sur sa sœur, complètement immobile, alors que celle-ci continuait à flamber joyeusement. Lorsque celui-ci avait déclaré qu’il allait la chercher, le feu d’Isaki avait encore grandit, englobant également le jeune homme. Tous avaient sursauté, la puissance de la chaleur fut telle, qu’ils durent reculer. Le métal de la chambre froide gémit sous le contraste de température.

-Quang !

Marina voulut se précipiter au secours de son fils, et Liam bondit pour la ceinturer et la forcer à reculer. Elle lutta contre lui, mais il était la terre, et rien n’aurait pu le faire lâcher. Quang ne semblait pas souffrir, mais personne ne pouvait approcher sans être blessé à son tour.

-Allez tous les deux. Revenez. Souffla Ary’.

Elle avait joint les mains devant elle, et semblait prier pour qu’un miracle se produise. Liam confia Marina à David qui prit sa femme dans ses bras. Lui, se tourna vers Ergaïl qui semblait trop calme. Il voulut se rapprocher, mais la chaleur était trop forte, et il était tendu, attendant que les choses ses passent. Prêt à agir.

-Ergaïl …
-Non. Ne dis rien.
-Il va la ramener.
-Bien sûr qu’il va le faire. Répondit-il avec un pauvre sourire

Il était à la fois soulagé et amer en même temps. Il savait bien qu’il n’y avait aucune raison pour que celui-ci réagisse ainsi. Il savait bien que lui et Quang n’étaient pas en concurrence dans le cœur de la jeune femme. Il savait bien, qu’elle l’aimait lui. Mais il aurait simplement souhaité pour une fois … que ce soit sur lui qu’elle se repose. Et qu’il puisse pour une fois l’aider.

Ils attendirent, encore et encore, les secondes devinrent minutes, alors que dans leurs cœurs, cela faisait des heures.
-Le feu diminue non ? souffla David

Sa question sembla sortir tout le monde de la torpeur dans laquelle ils se trouvaient. Il fallut encore quelques secondes pour confirmer ce que disait le père de Quang, mais petit à petit le feu perdait de son éclat, il brillait moins, et brulait avec moins d’intensité. Il cessa progressivement de courir sur Quang, pour revenir vers Isaki. Il s’éteignit entre leurs mains jointes.

Ils hésitèrent un instant, Ary’ fut la première à oser s’approcher. La respiration de son homme se modifia quelques peu.

-Quang ?
-je suis là.
-Isaki ?
-C’est bon, elle s’est endormie.

Il y eu un soupir de soulagement collectif. Ergaïl s’approcha avec circonception, il posa la main sur celle de sa compagne. Il crut pendant un instant qu’il allait encore être repoussé, mais il n’en fut rien.
Liam vint également poser la main sur le bras de sa sœur.

-Tu nous auras fais peur.

Quang vacilla un instant, et il vint le soutenir rapidement.
-oula ! Ou tu vas toi ?
-Il est temps de rentrer. Quang confie Isaki à Ergaïl. Assura David.

Le jeune homme n’avait pas remarqué qu’il continuait à serrer sa sœur contre lui, il déposa un baiser sur son front, avant de la confier à son homme.
Ce simple échange était naturel pour eux, pourtant Ergaïl serrait les mâchoires. Il récupéra Isaki, et la serra contre son cœur. Elle était encore chaude, mais plus, comme si elle avait une forte fièvre. Elle ne réagit pas au changement de bras.

-Tout le monde est prêt ?

Ils formèrent un cercle, et les ténèbres d’Ergaïl l’envahir, il se saisit de toutes les personnes présentes avec lui, et leur fit parcourir les chemins obscurs. Ils réapparurent au rez de chaussé du temple. Une fois arrivés, Liam se précipita vers l’infirmerie.

-Samya ?!

Celle-ci s’occupait des combattants qui étaient restés en arrière pour s’occuper des derniers membres des sables rouges, il n’y avait eu que quelques blessés légers. Elle ne put retenir un soupir de soulagement en le voyant.

-Liam ! Vous allez bien ? Les autres sont revenus depuis des heures !

D’un commun accord, ils n’avaient pas révélé leur relation autour d’eux, voulant se donner le temps de voir ou cela les mènerait. Pourtant, elle vit à son regard que quelque chose l’avait visiblement ébranlé. Pour une fois, elle laissa la guérisseuse derrière elle, et laissa la femme prendre le dessus. Elle vint rapidement vers lui, et alla le serrer contre elle. S’il fut un instant surprit, il finit par resserrer ses bras autour d’elle, enfouissant son visage dans son cou, il laissa l’odeur de la jeune femme l’envahir, et faire refouler l’adrénaline du combat. Ses tatouages qui pulsaient toujours d’une lumière verte sur sa peau finirent par s’éteindre.

-Liam, que s’est-il passé ? Tout le monde va bien ? Tout le monde dit que vous avez encore gagné.

Il l’attira hors de son infirmerie, une fois dans le couloir, il s’assura qu’il n’y avait personne autour d’eux avant de l’embrasser, un peu durement, mais pour lui faire passer tout ce qu’il ressentait pour elle.

-J’ai eu peur pour toi. Je t’ai perdu de vue pendant le combat. Chiwen m’a dit que tu allais bien, mais j’ai eu peur, j’avais besoin de m’en assurer.
-Que s’est-il passé ?
-Mawen a attaqué, mais elle a dû retrouver des objets appartenant à Taedan, car sa puissance était démultipliée. On a failli y passer. C’était comme se retrouver de nouveau face à elle, sauf que l’on n’avait plus Quang pour nous sauver la vie.
-Oh mon dieu.  
-Isaki s’est opposé à elle.
-Elle n’était pas en état.
-Non, elle ne l’était pas. Elle a invoqué sa propre flamme de vie, et a perdu le contrôle. On a failli la perdre… j’ai faillis perdre ma petite sœur à nouveau.

Sa voix était étranglée sous l’émotion. Samya posa sa main sur son visage.
-Mais elle va bien ? N’est-ce pas ?

Il acquiesça et se secoua pour se ressaisir, remettant son armure
-Bien sûr ! C’est une Kishi ! Elle est increvable. Elle était juste partie un peu loin ! Et Quang a dût aller la chercher. Mais elle va bien.
-Et toi aussi, tu vas bien ?
-Maintenant que je sais que tu n’as rien … Est-ce que tu veux bien … monter la voir ? elle est encore brûlante.
-Bien sûr.

Ils se sourirent un instant. Liam savait qu’il ne pouvait pas garder la jeune femme pour lui, elle avait la responsabilité de la vie de ses patients. Lui, n’avait pas trouvé une femme qui avait pour âme sœur un autre homme, mais une femme qui était déjà mariée à son travail. Il savait qu’il passerait après, et qu’elle viendrait le retrouver mais seulement quand tout serait finit.
Elle s’éloigna rapidement dans le couloir. Il inspira lentement, afin de se reprendre, et finit par la suivre également.

Isaki était allongée dans sa chambre. Elle paraissait endormie, mais le fait qu’elle ait le visage couvert de son propre sang montrait bien que quelque chose n’allait pas. Samya était déjà à pied d’œuvre, ses mains s’étaient illuminées en passant au-dessus de la jeune femme. Elle fronçait les sourcils, mais restait concentré alors que Ergaïl faisait les cent pas.

-Samya ? Elle va bien ?
-Un instant tu veux ?
-Tu m’as déjà répondu ça ! Je t’ai vu ressoudé des os plus rapidement que ça ! alors mince, mais qu’est-ce que tu fous ?! Siffla-t-il

Elle préféra l’ignorer complètement. Cela mit Ergaïl sur les nerfs, il voulut poser sa main sur l’épaule de Samya pour la forcer à lui répondre, mais la poigne de son beau-frère le stoppa. Il se retourna brusquement contre lui, mais Liam était bien plus fort. Il était aussi immobile que la terre.

-ça suffit ! Laisse-la faire son travail ! Putain, mais qu’est-ce qui t’arrive ! d’abord Quang, maintenant Samya ! Je ne sais pas quel est ton problème mec, mais ressaisis toi ! C’est clair ?

Ergaïl allait répliquer, mais Ary’ entra dans la pièce, avec la seule chose qui aurait pu calmer Ergaïl en cet instant précis. Sara.
Celui-ci sentit sa gorge se nouée en voyant le petit ange dans son pyjama blanc, qui lui avait lui-même passé ce matin alors qu’elle venait de naître. Il avait l’impression que cela faisait des jours qu’il ne l’avait pas vu. Ary’ lui sourit doucement et s’approcha.

-a priori elle s’est endormie, et ne s’est rendue compte de rien. Souffla-t-elle
-Je … Merci …

Il voulut la prendre dans ses bras, mais s’arrêta. Il était dans un état pitoyable. Il avait du sang sur son armure, et devait sentir la mort. Il ne pouvait pas toucher à Sara dans cet état.
-Je reviens.

Il courut dans la salle de bain attenante, et alluma l’eau brulante. Il se débarrassa d’un simple mouvement de la main de son armure avant de se glisser dans l’eau chaude. Il aurait pu également faire disparaitre la saleté de cette manière, mais il avait besoin de quelques instants pour se ressaisir. Les larmes coulèrent également avec l’eau. Aujourd’hui, il avait cru qu’il ne pourrait revoir ni sa femme, ni sa fille. Et cela l’avait ébranlé. Bien plus qu’il ne l’aurait cru. Il revint cependant rapidement, prenant à peine le temps de se sécher, il passa un tee-shirt et un pantalon avant de revenir dans la chambre. Samya s’occupait toujours de la jeune femme, Ary’ berçait Sara et elle vint la lui passer. Il trembla un instant, mais le fait que la petite se blottisse dans l’étreinte de son père le détendit et le fit sourire. Il la berça contre lui alors que Clark entrait doucement dans la chambre.
-Je peux ?

Il acquiesça, et lui fit signe de s’approcher.
-comment va marraine ?
-Je ne sais pas, Samya l’examine encore, et elle a du mal à me répondre.
-Samya travaille à soigner toutes les petites blessures internes d’Isaki, on dirait que son corps est passé sous un rouleau compresseur. Donc Samya met certes un peu plus de temps que pour une jambe cassée, mais c’est parce que c’est plus fin qu’un simple coup de marteau à donner ! répliqua vertement la guérisseuse tout en gardant les yeux fermés.

Cette remarque de la jeune femme était quasiment mauvaise, elle jeta un blanc sur la pièce, mais cela les fit rire doucement.
-Pardonne moi Samya. Je suis un idiot.
-Un idiot inquiet et amoureux. C’est la seule raison qui fait que je te pardonne.

Ergaïl allait parler, mais Liam le fusilla du regard, il se tenait derrière la jeune femme, grand, fort et protecteur envers elle. Elle paraissait tellement petite comparé à lui. Ergaïl se demandait, comment il avait fait pour ne pas s’en rendre compte auparavant. Liam en se renforçant avec la terre, avait vu sa taille et sa force augmenté. Mais il était plus doux en présence de la guérisseuse.

-Tu … as tout à fais raison.
-Ou es ton père Clark ? Il devrait se faire examiner par Samya également, on a tous pris quelques coups. Et Isaki voudra s’assurer que tout le monde va bien en ouvrant les yeux.
-Il est en bas, partit voir les dégâts.

Ergaïl serra les dents, sentant de nouveau la colère l’envahir. Il se leva doucement pour ne pas réveiller Sara.
-Tiens Liam, prend la. Je vais le chercher.

Celui-ci fronça les sourcils.
-Ce n’est peut-être pas une bonne idée.

Ergaïl ne l’écouta pas, et lui laissa Sara dans ses bras pour l’empêcher de le suivre. Il rejoignit rapidement l’autre côté du temple, ou avaient eu lieu la majorité des combats. Quang était en train d’observer une des structures qui semblaient un peu fragilisé. Au début il avait eu simplement l’intention de s’excuser, et de le ramener, mais il avait encore du mal à digérer ce qu’il se passait. Il avait du mal à devoir s’excuser parce qu’il aimait sa petite amie, et la mère de sa fille. Isaki était intransigeante sur ce point. Il n’y avait aucune concurrence entre les deux hommes. Elle les aimait tous les deux d’un amour inconditionnel. Mais différent. Et le peu de fois, ou il avait tenté de montrer un peu de jalousie, elle était partie dans une colère noire. Mais avait toujours prouvé au jeune homme qu’il comptait pour elle. Il savait également que Jin, avait ressentit la même chose, et que ces sentiments non-dit avaient poussés le petit groupe à la catastrophe. Mais aujourd’hui, elle était encore inconsciente, et surtout, pas là pour jouer la régulatrice pour lui, ou pour eux. Et cela à cause de Mawen, et donc encore une fois à cause de Quang.

-Hey ! On t’attend là-haut ! amènes toi !
-Tout va bien ? Demanda Quang

Ergaïl qui était déjà reparti s’arrêta, il déglutit difficilement, mais finalement laissa exploser sa colère. Dès qu’il ouvrit la bouche, il sut qu’il allait trop loin. Mais ne pouvait pas s’en empêcher.
- Je commence à en avoir assez, Quang.
- Assez de quoi ?
- Que tu en saches toujours plus que moi sur elle ! Que vous soyez toujours aussi lié ! J’ai toujours cru que je pourrais faire avec votre lien, mais là ça dépasse les bornes !
- En quoi ? Isaki est ma sœur, il est normal que je veille sur elle. Je crois vous laisser largement assez de temps pour votre couple ! Je ne cherche jamais à m’imposer je pense !
- Malgré tout tu es de plus en plus lié à elle ! Encore Aujourd’hui ! JE N’AI RIEN PU FAIRE POUR LA FEMME QUE J’AIME ! ELLE ME BRÛLAIT, MAIS PAS TOI ! PARCE QU’ELLE T’A RAMENÉ A LA VIE !

Quang allait répondre sur le même ton, mais sentait que cela ne ferait qu’empirer les choses, il respira donc profondément pour garder son calme.

- Je n’ai rien choisi de tout cela, je te signale ! Si je l’ai sauvé, c’est pour nous tous ! Mais essentiellement pour toi et pour votre fille !
- OUI, MAIS TU CONTINUES DE LA METTRE EN DANGER, C’EST PAR TA FAUTE SI MAWEN A ATTAQUÉ ! SI ISAKI A DU TUER TAEDAN ET DEVENIR SA CIBLE ! TOUT ÇA C’EST A CAUSE DE TOI !

Cette fois-ci, s’en fut trop, même pour quelqu’un d’aussi patient que lui.

- Je te signale gentiment, Je-suis-impuissant-et-victime-des-autres-san que si Isaki a laissé s’ouvrir toutes ses barrières et utilisé son pouvoir à ce niveau, c’était pour te sauver la vie ! A TOI ! Et personne d’autre ! LE PÈRE DE SA FILLE ! ISAKI A JUSTE AGI POUR PROTÉGER L’HOMME QU’ELLE AIME PAR-DESSUS TOUT !

Ce coup-là il ne l’avait pas vu venir. Finalement, si, Isaki lui avait prouvé encore une fois qu’elle tenait à lui, mais lui était trop bête pour s’en rendre compte. Ou plutôt n’était pas assez attentif pour le voir. C’était pour lui, que la jeune femme avait risqué sa vie.
Quelques mois auparavant, elle lui avait dit qu’elle aussi avait déjà ressenti cela. Qu’elle aussi avait déjà cru le voir mort. Et quand il était revenu, elle l’avait accompagné, mais n’avait pas cherché à le surprotéger, lui laissant reprendre le contrôle.
Lui n’en avait pas été capable. Lui, avait étouffé la jeune femme, et l’avait littéralement poussé dans les bras de Quang pour pouvoir avoir un peu d’air. Et aujourd’hui il recommençait. Encore une fois, cet homme la connaissait mieux que lui. Il serra les dents et allaient le rattraper, mais Clark arriva au pas de course.

Il s’arrêta, il n’avait aucune idée de ce qu’il allait faire, mais il était sûr d’une chose, si jamais il s’en prenait à Quang, et encore plus devant Clark, alors il perdrait la jeune femme toujours. Et même s’il souffrait, il n’était pas prêt à renoncer à elle.

- On a un problème !

Les deux hommes demandèrent en même temps :

- Isaki ?!
- Non… enfin, oui et non.
- Explique-toi.
- C’est sa famille… Je les avais mis en sûreté, après les avoir figés, mais le sceau qui les figeait a disparu. Je pense que dans le combat, alors que je vous aidais à distance, il a dû lâcher parce que je n’avais plus assez d’énergie.
- Comment c’est possible ? demanda Ergaïl
- Tu as déjà essayé de manipuler de la magie à travers deux mondes, toi ? Pour moi c’était une première, et ce fut épuisant ! Je n’avais plus la moindre once de magie après le combat.
- Tu veux dire qu’en ce moment…
- En ce moment la famille d’Isaki est vivante, consciente d’être enfermée dans une dimension créée par la magie et qui n’a rien de naturel.

Le mage noir blêmit. Ils ne pouvaient pas avoir aussi peu de chance quand même ? Comment allaient-ils survivre à une autre catastrophe de cette ampleur. Il se tourna vers Quang, naturellement, il allait lui demander s’il avait une idée. Mais il s’arrêta.
Une vague de colère monta en lui, mais cette fois dirigée contre lui-même. Il était quand même un putain d’hypocrite. Il reprochait à la jeune femme de trop se reposer sur lui, mais là c’était lui qui se reposait sur Quang pour un problème qui concernait sa compagne. Isaki, elle, aurait pris les choses en main immédiatement. Et Quang pouvait ainsi se reposer sur quelqu’un lui aussi. Cet homme avait décidemment l’art de lui montrer ses plus gros défauts. Quang leur avait crié dessus, qu’eux aussi pouvaient parfois trouver des solutions tout à l’heure. Il était peut-être temps pour lui de se ressaisir. Comment Ary’, faisait-elle pour accepter ça ?

La réponse était simple, Ary’, et Isaki s’adoraient. Elles étaient super complices, et elles reconnaissaient l’une l’autre qu’elles n’étaient pas inffaibles. Ary’ était juste contente que Quang ait Isaki dans sa vie, pour qu’elle puisse prendre le relais, quand elle ne pouvait pas être là.

Est-ce qu’Ergaïl pourrait être heureux de ça aussi. Il allait encore avoir besoin d’y réfléchir.

-On est dans la merde. Clark, s’il te plait, va chercher Liam, c’est sa famille également, il faut qu’il soit là.

Celui-ci acquiesça et repartit en courant. Ergaïl et Quang se regardaient en chien de faïence. Il allait parler quand Liam et le jeune homme réapparurent. Celui-ci semblait épuisé mentalement, mais ses tatouages, complètement invisible en temps normal pulsaient de nouveau d’une lumière verte.
-Clark m’a mis au courant.
-Que veux-tu faire ?
-Ils ne peuvent pas savoir ce qu’il se passe. Ils vont complètement vriller.
-Peut-être, mais là, je doute que la magie puisse y faire quoi que ce soit. C’est nous qui les avons mis dans cette situation.
-on pourrait modifier leurs souvenirs.
-encore ? Isaki a déjà dit que cela commençait à être dangereux pour eux.
-elle pourrait effacer les souvenirs ? Elle a déjà détruit certains souvenirs en touchant à des flammes de vie non ? interrogea Clark

Quang allait répondre que non, mais pour une fois ce fut Ergaïl qui répondit correctement
-Pas sans que cela ne la brise elle aussi, à chaque fois qu’Isaki pénètre une flamme de vie, c’est comme si elle violait l’âme, l’esprit ou la conscience d’une personne. C’est un acte horrible, auquel elle ne recourt qu’en cas de dernier recours.

Ou quand eux-mêmes pétaient des câbles, et s’obscurcissaient. Dans ce cas-là elle préférait encore prendre les choses pour elle-même plutôt que de les laisser prendre sur eux ; en torturant un prisonnier par exemple. Mais ça il ne le prononça pas à haute voix.

-Qu’est-ce que l’on fait alors ?
-Vous savez ce que vous avez à faire. Intervint Ary’ en arrivant à son tour

Elle vint prendre la main de Quang dans la sienne.
-Isaki vous le dirait si elle était là. Peu importe la difficulté que nous allons affronter. En cet instant, votre famille est dans un monde complètement blanc. Ils ne savent pas ce qu’il se passe, et ils ont peur. Ça se sont les faits. Il n’y a qu’une solution. Ramenez-les. Peu importe les conséquences, cela ne doit pas vous empêcher de faire les choses bien. Vous leur expliquerez les choses. Vous allez leur raconter l’histoire, et vous allez leur dire ce que vous avez fait. A la fin, vous leur expliquerez que vous avez la possibilité d’effacer leurs souvenirs. Et que s’ils le souhaitent, vous êtes prêts à trouver une solution.
-Mais …
-C’est la seule voie possible. C’est la seule chose bien à faire. Ça va être dur, et ils vont tempêter. Mais on ne peut pas les priver de leur libre arbitre.

Ary les avait tous mouchés. Quang lui sourit avec amour. Ergaïl voyait dans son regard toute l’affection qu’il portait à la jeune femme. Le nœud dans sa poitrine se desserra un tout petit peu.

-Depuis quand c’est Ary’ qui est plus sage que nous ? grogna Liam
-depuis que je suis une femme, et qu’il faut bien qu’il y en ait une pour vous remettre les idées en place.
-Tu es géniale. Assura Quang
-Alors on est tous d’accord ? Interrogea Ergaïl
-ramène les Clark. Affirma Liam
-On n’attend pas ma marraine ?
-Isaki vient d’enchainer pas mal de choses. Elle va dormir encore pendant un moment je pense. Si on s’occupe de ça maintenant, ce sera une épreuve de moins pour elle. Répondit le mage noir hésitant.

Il hésita un instant, mais se tourna vers Quang
-tu es d’accord ?

Avec ce qu’il venait de dire, mais aussi avec son analyse sur la jeune femme.
Il soupira
-Elle va nous tuer. Mais c’est mieux pour elle en tout cas.
-Ou est Sara ? interrogea Ergaïl
-Marina s’en occupe, elle veille sur Isaki. Elle et David nous ont dit de faire ce que l’on avait à faire, et que pour le moment, eux, veillaient là-haut.

Il acquiesça.
-si tout le monde est prêt.

Clark ferma les yeux, et un sceau apparu devant lui, il s’ouvrit sur un espace complètement blanc. La famille Kishi, sortit en courant complètement paniquée. Liam s’approcha rapidement de ses sœurs et vint les serrer dans ses bras. Ce fut une confusion totale. Tout le monde criait et pleurait en même temps. Liam prit le temps de rassurer ses petites sœurs, puis de prendre sa mère dans ses bras avant de se tourner vers son père qui tempêtait et qui exigeait des réponses. Celui-ci avait eut une des peurs de sa vie, mais cherchait à protéger sa famille.

-Papa, je …
-Liam Kishi ! Que s’est-il passé, qu’est ce que c’était que cette explosion ? Ou étions-nous ? et où est ta sœur ! Et qu’est ce que c’est que ces tatouages sur ton visage ?! J’exige une explication !

Il regarda autour de lui, le temple était dans un triste état
-Mon dieu, mais que s’est-il passé ?
-Si je te disais qu’il y a eu une fuite de gaz, et une explosion ?
-Ne me prend pas pour un idiot mon fils ! ce sont des traces de rockets sur les murs ! Ce sont des traces de guerre ! Ne me mens pas à moi.

Liam rougit, malgré tout son courage, il redevenait un garçon face à son père. Il s’empressa de seller à nouveau son pouvoir pour que ses tatouages disparaissent sous le regard médusé de ses parents. Ce fut Ary’ qui se porta à son secours. Le père était un homme de l’ancienne époque. Il avait donc plus de mal à s’en prendre aux femmes.

-Monsieur Kishi. Je sais que tout ceci doit vous paraitre complètement fou. Et que pour le moment vous ne comprenez rien du tout. Mais il s’est passé quelque chose de grave, vous avez tout à fait raison. Isaki n’est pas là, car elle est à l’infirmerie avec Sara.
-Elles vont bien ?
-Sara va très bien, mais Isaki est épuisée. Elle dort pour le moment. Si vous acceptez de m’écouter, je peux vous promettre deux choses : votre famille est en sécurité pour le moment. Et vous allez comprendre ce qu’il se passe.

Les paroles rationnelles de Ary’ finirent par percer la brume rouge qui entourait l’esprit du père, et il accepta.
-Je vous propose d’aller dans le salon, et que tout le monde prenne un thé d’accord ? Cela nous permettra de nous asseoir, et d’être un peu plus à l’aise pour comprendre les choses. D’accord ? Proposa Quang

Ils acquiescèrent, et tous ses dirigèrent vers la partie du temple qui n’était pas abimée. Clark disparut rapidement, avant de revenir avec un grand plateau et des mugs pour tout le monde. Tout le monde s’assit. Mika, qui était la plus jeune des sœurs, mais aussi celle qui avait le plus d’instinct prit la parole.
-Vous allez enfin nous dire ce qu’il s’est passé depuis toutes ces années ? ça a un rapport avec toi Quang n’est-ce pas ?
-Mika !
-quoi ? c’est vrai après tout, ça a commencé à peu près quatre ans après que Quang soit entré dans la vie d’Isaki.

Les présents se regardèrent gênés, Mika pouvait être très incisive quand elle le souhaitait. Et elle avait vu beaucoup plus de choses que ce que l’on pourrait croire.

-C’est cela. Soupira le jeune homme, tout a commencé avec moi. C’est moi qui aie entrainé Isaki en premier dans toute cette histoire.

Même si cela lui faisait du mal, il ne fallait pas mentir, et c’était un fait pour lui. Quitte à ce qu’ils aient besoin d’un coupable, autant que ce soit lui, plutôt que leur fils, ou leur gendre. Ary’ et Liam allaient intervenir, mais Mika leur souffla encore une fois la réplique.
-S’il y a bien une chose que je sais sur ma sœur, c’est que l’on ne peut pas lui faire faire ce qu’elle ne veut pas faire. Donc je ne pense pas que tu ais pu l’entrainer dans quoi que ce soit.
-Tu as tout à fait raison Mika. Nous allons vous raconter une histoire, qui va peut-être vous paraitre complètement folle. Mais je vais vous demander de garder l’esprit ouvert. Quand celle-ci sera terminée, nous vous apporterons des preuves que tout ce que nous vous racontons est vrai. Et enfin, si vous avez des questions, alors nous y répondrons du mieux possible. Est-ce que cela vous convient ? demanda Ary’

Ils acquiescèrent. Liam se crispa comme s’il allait se lancer dans le vide.
-Par ou commencer.
-Par le début. Intervint la Neko

Elle se tourna vers l’homme qu’elle aimait
-autant que chacun raconte toute son histoire. Vu qu’Isaki n’est pas là pour raconter la sienne, raconte pour elle. Depuis le début.
-On en a pour des jours.
-On prendra le temps qu’il faut. Assura mika
Revenir en haut Aller en bas
Quang Tsurugi
Admin - Mage Épéiste
Quang Tsurugi


Messages : 2478
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Osaka

Description du Personnage
Age: 21 ans
Type GS: Mage épéiste
Equipement:

End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 EmptyMar 13 Oct - 18:51

Stopper la guerre pour la nouvelle génération. C’était le souhait de Quang et d’Isaki pour leurs enfants respectifs. Ils avaient eu l’impression de réussir, lorsque Taedan était morte… Mais en fait, ce n’était que la moitié du chemin. Tant qu’il restait une personne capable de réunir les Sables Rouges sous sa bannière… les problèmes continueraient. De plus, Mawen n’abandonnerait pas si facilement le combat. Pas en ayant perdu la femme qui était tout pour elle. La preuve en était qu’elle avait choisi le pire moment pour revenir et se porter à l’assaut, sans aucune hésitation. Le moment propice, où leur groupe était vulnérable, et où la plus forte d’entre eux n’était pas en état de combattre. Pourtant, Isaki venait de réussir à accomplir un miracle, en trouvant le moyen et les ressources de la repousser. Un miracle qui avait cependant bien failli la tuer.

Être si faible était quelque chose à laquelle Quang n’était plus habitué. Il était confiant en ses aptitudes, et avait apprit à utiliser son pouvoir de telle manière qu’il pouvait se confronter à presque tous les dangers. Cependant, désormais, c’était bien plus complexe pour lui. Sa vitesse lui offrait des possibilités, mais bien plus réduites maintenant qu’il ne pouvait plus y combiner les éléments. Certes, avec un katana, il restait redoutable, mais ne pouvait plus quasiment qu’attaquer au corps à corps. Il avait espéré ne plus avoir tant à combattre, mais rien que la journée d’aujourd’hui prouvait qu’il allait devoir continuer, et se renforcer rapidement, pour pouvoir soutenir les autres, ou du moins ne pas tant leur peser comme un fardeau qui les ralentirait. Après tout, la vitesse n’était qu’un seul des aspects de son pouvoir. A lui de trouver comment déclencher à nouveau les autres.

Quang entendait presque à nouveau la voix de son grand-père en train de lui dire que forcer les choses en magie pouvait être plus dangereux encore que de combattre. Certes, il le savait, mais il n’avait pas le choix. Combien de temps aurait-il avant que la mère de son fils ne se décide à attaquer encore et encore ? Surtout si elle se mettait à attaquer sur Terre. L’état du temple prouvait bien l’ampleur de la catastrophe. La chance avait été avec eux cette fois. Seulement, Quang savait que la chance était versatile. Il ne pouvait pas toujours espérer qu’ils s’en sortiraient in extremis. Alors le mage allait chercher et trouver le nécessaire pour s’améliorer, rapidement.

Sur la vitesse, maintenant qu’elle était déclenchée, ce dont il avait besoin, c’était surtout de s’entrainer, et l’utiliser de plus en plus. Permettre à son corps de se renforcer, avec cette nouvelle célérité. La deuxième partie de son pouvoir, celle qui devrait lui permettre de flotter… elle avait un lien avec le feu. C’était sans doute à la fois une réminiscence de son premier pouvoir élémentaire, mais aussi lié sans faute au fait que les flammes ayant servi à le ramener venait de deux utilisatrices des flammes. Que ce soit sa mère ou Isaki. Toutes les deux avaient un lien, plus ou moins fort, avec cet élément. Il devait trouver comment y faire appel. Enfin, le troisième aspect… celui tranchant… ne pouvait que de nouveau rappeler ce qu’il était. Tsurugi. Une épée. Ce stade serait sans doute le plus simple à retrouver, une fois les deux autres présents.

Trouver sa propre flamme risquait d’être plus complexe. Trouver quelle partie attiserait ce pouvoir. Malgré toutes les expériences partagées avec Isaki, dont la dernière remontait à peine à quelques heures… il restait un novice sur les pouvoirs de flammes. Après tout, précédemment, il s’était surtout lié au phénix. Les âmes de ses anciennes épées lui manquaient. Certes, il n’avait pas eu le choix, mais la culpabilité restait présente. Rien de tout cela ne se serait produit ainsi, s’il avait purement et simplement tué l’utilisatrice du sable.

*
**

L’expérience vécue dans l’esprit d’Isaki avait été perturbante…. Voir son esprit détruit à ce point… Elle avait dû tout donner, pour quasiment disparaître d’elle-même. Il avait pu agir à temps, mais cela s’était joué à véritablement pas grand-chose. Quelques minutes de plus, et il n’aurait sans doute rien pu faire. Mais une fois encore, ce qui avait permis à la jeune femme de revenir était ses proches. L’évocation de sa fille sans doute. Le feu avait fait des dégâts considérables, mais il serait possible que tout s’améliore, avec le temps. S’ils arrivaient à en avoir. Ce serait le plus gros défi.

A l’extérieur, les parents de Quang avaient du mal à ne pas réagir. Marina aurait voulu faire plus, mais elle n’avait pu qu’être la clé qui avait ouvert la porte… Sans avoir le droit de la franchir, et sa peur restait en elle.

- Laisse-moi y aller Liam !
- Vous ne pourrez rien faire de plus !
- Mais c’est mon fils !
- Je le sais, et ma sœur ! Mais nous ne pouvons rien faire de plus que lui faire confiance !

Le feu était le plus dangereux des quatre éléments, le plus destructeur. Son fils n’était plus cette espèce de combattant omnipotent ou presque qu’il avait montré précédemment, et même s’il semblait encore une fois continuer à dépasser ses limites, peu importe ce qui se passait… La peur l’étreignait franchement.

- Notre fils est fort, Marina. Il n’a plus les mêmes pouvoirs, mais sa volonté d’aider ses proches est toujours la même.

Elle observa les autres, alors qu’elle était dans les bras de son mari. Tous étaient tendus, pourtant, tous étaient certains que Quang réussirait. C’est peut-être cela qui rendait son enfant si exceptionnelle. Il ne voudrait jamais décevoir la confiance que ses amis plaçaient en lui.

Lorsque le feu sembla diminuer, cela la rassura, mais elle ne le fut vraiment que quand son fils émergea véritablement de leur côté, en assurant à tout le monde qu’il avait réussi, à nouveau. Cela ne semblait pas sans fatigue cependant pour lui. Il y eu un soupir de soulagement collectif. Ergaïl s’approcha avec circonspection, il posa la main sur celle de sa compagne. Il crut pendant un instant qu’il allait encore être repoussé, mais il n’en fut rien. Liam vint également poser la main sur le bras de sa sœur.

-Tu nous auras fait peur.

Quang vacilla un instant, et il vint le soutenir rapidement.

- Oula ! Où tu vas toi ?
- Il est temps de rentrer. Quang confie Isaki à Ergaïl. Assura David.

Le jeune homme n’avait pas remarqué qu’il continuait à serrer sa sœur contre lui, il déposa un baiser sur son front, avant de la confier à son homme. Une manière de lui rappeler qu’il était là pour la protéger. Ce simple échange était naturel pour eux, pourtant Ergaïl serrait les mâchoires. Il récupéra Isaki, et la serra contre son cœur. Elle était encore chaude, mais plus, comme si elle avait une forte fièvre. Elle ne réagit pas au changement de bras.

- Tout le monde est prêt ?

Ils formèrent un cercle, et les ténèbres d’Ergaïl l’envahit, il se saisit de toutes les personnes présentes avec lui, et leur fit parcourir les chemins obscurs. Ils réapparurent au rez-de-chaussée du temple. Une fois arrivés, Liam se précipita vers l’infirmerie. Quang lui décida de rester plutôt à cette entrée du temple. Il avait besoin de respirer et de voir la nuit après ce temps dans le monde des flammes. Besoin de s’assurer aussi qu’aucune mauvaise surprise n’avait été laissé par les soldats du Sable rouge derrière eux. Ary’ vint le rejoindre rapidement, et l’aida à s’apaiser un peu, avant que tous les deux n’assistent au retour de Clark du GS. Quang rassura donc son fils, tandis que sa compagne retournait vers sa belle-sœur et son homme, lui rapporter sa fille. Une fois dans la pièce, elle lui sourit doucement et s’approcha.

- A priori elle s’est endormie, et ne s’est rendue compte de rien. Souffla-t-elle
- Je … Merci …
- Pas de quoi. Je crois que tu avais besoin de la voir, et elle de sentir la présence de ses parents. Il voulut la prendre dans ses bras, mais s’arrêta. Il était dans un état pitoyable. Il avait du sang sur son armure, et devait sentir la mort. Il ne pouvait pas toucher à Sara dans cet état.

- Je reviens.
- Je reste là, ne t’en fais pas.

Elle continua de bercer la petite fille, en chantonnant un peu la même chanson que ses parents adoptifs fredonnaient pour elle lorsqu’elle était petite. L’infirmière était vraiment concentrée sur son travail, et la neko de foudre préféra ne pas la déranger.

- Tout va bien, petite Sara. Papa va bientôt être là et maman sera vite en forme, ne t’en fais pas.

Ergaïl refit très vite son apparition et Ary’ lui donna sa fille, qui sembla capable de détendre instantanément son père. Il la berça contre lui alors que Clark entrait doucement dans la chambre.

- Je peux ?

Il acquiesça, et lui fit signe de s’approcher. Clark eut un léger sourire à la vision d’Ergaïl tenant sa petite fille, c’était une belle image. Une image normale, après tout ce que leur groupe avait encore traversé aujourd’hui.

- Comment va marraine ?
- Je ne sais pas, Samya l’examine encore, et elle a du mal à me répondre.
- Samya travaille à soigner toutes les petites blessures internes d’Isaki, on dirait que son corps est passé sous un rouleau compresseur. Donc Samya met certes un peu plus de temps que pour une jambe cassée, mais c’est parce que c’est plus fin qu’un simple coup de marteau à donner ! répliqua vertement la guérisseuse tout en gardant les yeux fermés.

Cette remarque de la jeune femme était quasiment mauvaise, elle jeta un blanc sur la pièce, mais cela les fit rire doucement.

- Pardonne moi Samya. Je suis un idiot.
- Un idiot inquiet et amoureux. C’est la seule raison qui fait que je te pardonne.

Ergaïl allait parler, mais Liam le fusilla du regard, il se tenait derrière la jeune femme, grand, fort et protecteur envers elle. Elle paraissait tellement petite comparé à lui. Ergaïl se demandait, comment il avait fait pour ne pas s’en rendre compte auparavant. Liam en se renforçant avec la terre, avait vu sa taille et sa force augmenter. Mais il était plus doux en présence de la guérisseuse.

- Tu … as tout à fait raison.
- Où est ton père Clark ? Il devrait se faire examiner par Samya également, on a tous pris quelques coups. Et Isaki voudra s’assurer que tout le monde va bien en ouvrant les yeux.
- Il est en bas, partit voir les dégâts. Je crois qu’il a besoin de se rassurer aussi, qu’il n’y a plus de danger au temple.

Ergaïl serra les dents, sentant de nouveau la colère l’envahir. Il se leva doucement pour ne pas réveiller Sara.

- Tiens Liam, prend la. Je vais le chercher.

Celui-ci fronça les sourcils.

- Ce n’est peut-être pas une bonne idée.

A l’extérieur, une dispute éclata entre Quang et Ergaïl a propos d’Isaki. Ergaïl, sans doute furieux et toujours inquiet laissait exploser sa colère sur Quang, qu’il considérait comme responsable. Seulement le Tsurugi n’était pas décidé à se laisser faire cette fois, et répliqua. En haut, dans l’infirmerie, Clark décida de laisser Samya et Liam. Il sentait que pour le moment, il ne pouvait rien faire d’utile, alors il sortit, après avoir embrassé sur la joue sa marraine.

- Repose-toi. Tout le monde veille sur toi, marraine.

D’ailleurs, en parlant de veiller sur les membres de la famille Kishi… Il se devait de vérifier comment allaient ceux qui avaient été écartés du combat. C’est à ce moment-là qu’il s’en rendit compte. Ils n’étaient plus figés, et semblaient chercher une solution et une raison à toute cette situation. Ils allaient aux devants de nouveaux ennuis. Il décida donc d’aller en parler à son père et à Ergaïl. L’un des deux saurait bien quoi faire.

- On a un problème !

Les deux hommes demandèrent en même temps :

- Isaki ?!
- Non… enfin, oui et non.
- Explique-toi.
- C’est sa famille… Je les avais mis en sûreté, après les avoir figés, mais le sceau qui les figeait a disparu. Je pense que dans le combat, alors que je vous aidais à distance, il a dû lâcher parce que je n’avais plus assez d’énergie.
- Comment c’est possible ? demanda Ergaïl
- Tu as déjà essayé de manipuler de la magie à travers deux mondes, toi ? Pour moi c’était une première, et ce fut épuisant ! Je n’avais plus la moindre once de magie après le combat.
- Tu veux dire qu’en ce moment…
- En ce moment la famille d’Isaki est vivante, consciente d’être enfermée dans une dimension créée par la magie et qui n’a rien de naturel.

*
**

A l’intérieur de la dimension blanche… Les choses n’allaient pas vraiment très bien… Tout avait commencé quelques heures plus tôt, lorsque tout le monde était sorti brutalement d’une sorte de paralysie.

- Qu’’est ce que c’est que cette explosion ! demanda Dazai Kishi

Il regarda autour de lui, et s’il reconnut bien entendu sa femme, Eirin et ses deux filles, Azami et Mika, tout le reste autour de lui et de sa famille était blanc. Complètement blanc, à perte de vue.

- Mais où sommes-nous ?

Les autres membres de sa famille regardaient également autour d’eux, complètement choqués.

- Je n’en sais rien.
- Tout le monde va bien ?
- Je vais bien papa. Prononça Azami
- Moi aussi, ajouta Mika

Le père continua de regarder cet espace. Puis il mit ses mains en porte-voix :

- ISAKI ! LIAM !

Il tenta une nouvelle fois d’appeler ses enfants, ou leurs amis, mais personne ne répondit aux différents appels. Il essaya bien d’avancer à travers la zone blanche, en demandant à sa famille de rester-là, mais à peine se fut il éloigné d’une centaine de mètres que ses pas le ramenèrent vers sa famille.

- Ce lieu n’est pas normal.

Il tenta bien de gratter le sol, mais n’arriva à rien. Il ne put que constater que le temps passait, mais qu’il ne pouvait rien faire, et que sa famille et lui étaient isolés dans cet endroit dont la logique n’avait ni queue ni tête. Il essayait de se montrer brave, mais ne savait pas ce qu’il pourrait faire si par hasard lui et ses proches restaient enfermés trop longtemps.

- On va s’en sortir, hein papa ?
- On pourra retrouver Liam, Isaki et les autres ?
- Oui, ne vous en faites pas. Je trouverais une solution.

Il ne savait pas laquelle, mais il se devait de trouver. Après tout, c’était lui l’homme de cette famille.

- Tu y arriveras, Dazai.
- Je sais, Eirin. Nous nous en sortirons tous. Je vous le promets.

*
**

La famille d’Isaki était coincée dans l’autre dimension tant que Clark ne l’ouvrirait pas. Cette fois… il n’allaient sans doute pas échapper au fait de donner des explications sur la réalité. La magie n’allait sans doute pas pouvoir les sortir de ce mauvais pas, parce que c’était leurs choix qui avaient conduits à cette situation. Il allait répondre à son fils, lorsqu’Ergaïl le fit à sa place. Oui, quoi qu’il arrive, ils ne pouvaient pas en éloigner Liam.

Celui-ci acquiesça et repartit en courant. Il sembla interrompre quelque chose, mais ne prit pas le temps de s’en formaliser.

- Liam, il faut que tu descendes.
- Ergaïl et Quang veulent s’entretuer ?
- Pas encore, mais on a un autre souci. Ta famille est piégée dans une autre dimension, sans être figée.

Cela le laissa pantois une seconde, mais il se reprit rapidement. Il eut un regard d’excuses pour Samya. Si la jeune femme devait gérer ses patients, lui aussi se retrouvait face à une nouvelle urgence. Elle hocha simplement de la tête en fermant les yeux, signe qu’elle comprenait. Il suivit donc son presque neveu. La conversation entre les trois hommes tourna rapidement autour des solutions possibles, mais il ne semblait pas y avoir trente-six solutions. Ary’ prononça donc l’évidence, ayant compris ce qui se passait des quelques échanges qu’elle avait entendu en arrivant.

- Qu’est-ce que l’on fait alors ?
- Vous savez ce que vous avez à faire. Intervint Ary’ en arrivant à son tour

Elle vint prendre la main de Quang dans la sienne. Ce signe de soutien lui fit du bien. Lui-même était, tout comme ses beaux-frères sans doute, épuisé par cette journée. Savoir qu’il ne se confrontait pas à cela seul lui fit du bien, et lui permis de se sentir plus apaisé, alors que la tension était encore en lui après son accrochage avec Ergaïl.

- Isaki vous le dirait si elle était là. Peu importe la difficulté que nous allons affronter. En cet instant, votre famille est dans un monde complètement blanc. Ils ne savent pas ce qu’il se passe, et ils ont peur. Ça se sont les faits. Il n’y a qu’une solution. Ramenez-les. Peu importe les conséquences, cela ne doit pas vous empêcher de faire les choses bien. Vous leur expliquerez les choses. Vous allez leur raconter l’histoire, et vous allez leur dire ce que vous avez fait. A la fin, vous leur expliquerez que vous avez la possibilité d’effacer leurs souvenirs. Et que s’ils le souhaitent, vous êtes prêts à trouver une solution.
- Mais …
- C’est la seule voie possible. C’est la seule chose bien à faire. Ça va être dur, et ils vont tempêter. Mais on ne peut pas les priver de leur libre arbitre.

Ary les avait tous mouchés. Quang lui sourit avec amour. Sa neko était si forte. Alors qu’eux tous hésitaient à passer le pas, cela semblait l’évidence même pour la jeune femme. La vérité. Pure et simple. Arrêter de cacher à la famille Kishi la réalité. Après tout, deux de leurs enfants vivaient dans cette réalité. C’était la bonne chose à faire, et entouré de ses proches ainsi que soutenu par celle qu’il aimait, Quang était prêt à le faire. Ergaïl voyait dans son regard toute l’affection qu’il portait à la jeune femme. Le nœud dans sa poitrine se desserra un tout petit peu.

Aryanwin convainquit tout le monde de se résoudre à son option, avec sa force de caractère et sa conviction personnelle. Oui. Il était temps de mettre fin à toutes ces années de secret, et ensuite de voir quelle décision prendrait les Kishi, en toute connaissance de cause cette fois. Clark ouvrit donc l’espace dans lequel les Ksihi étaient prisonniers et ceux-ci en sortirent rapidement. Ce fut assez cacophonique et complexe au départ, mais une fois encore, Ary’ fit preuve d’une efficacité redoutable. Elle prit ce même type de distance bienveillante que Quang l’avait déjà vu utiliser lorsqu’elle parlait avec un patient au téléphone. Cela sembla fonctionner très bien, et après quelques minutes encore difficiles, tout le monde se retrouva donc dans la partie non abimée du temple, avec du thé à boire pour apaiser tout le monde. A la surprise quasi-générale, ce fut Mika qui se montra la plus directe. Si cela choqua les autres, Quang lui eut un léger sourire. La plus jeune des sœurs d’Isaki avait toujours eu un instinct phénoménal. Lors du problème de la mort d’Isaki, elle avait su que tous mentaient, et que le corps inhumé n’était pas celui de sa sœur. Une fois encore, elle en faisait la démonstration.

- Vous allez enfin nous dire ce qu’il s’est passé depuis toutes ces années ? Ça a un rapport avec toi Quang n’est-ce pas ?
- Mika !
- Quoi ? c’est vrai après tout, ça a commencé à peu près quatre ans après que Quang soit entré dans la vie d’Isaki.

Les présents se regardèrent gênés, Mika pouvait être très incisive quand elle le souhaitait. Et elle avait vu beaucoup plus de choses que ce que l’on pourrait croire.

- C’est cela. Soupira le jeune homme, tout a commencé avec moi. C’est moi qui aie entrainé Isaki en premier dans toute cette histoire.

Même si cela lui faisait du mal, il ne fallait pas mentir, et c’était un fait pour lui. Quitte à ce qu’ils aient besoin d’un coupable, autant que ce soit lui, plutôt que leur fils, ou leur gendre. Ary’ et Liam allaient intervenir, mais Mika leur souffla encore une fois la réplique.

- S’il y a bien une chose que je sais sur ma sœur, c’est que l’on ne peut pas lui faire faire ce qu’elle ne veut pas faire. Donc je ne pense pas que tu aies pu l’entrainer dans quoi que ce soit.
- Tu as tout à fait raison Mika. Nous allons vous raconter une histoire, qui va peut-être vous paraitre complètement folle. Mais je vais vous demander de garder l’esprit ouvert. Quand celle-ci sera terminée, nous vous apporterons des preuves que tout ce que nous vous racontons est vrai. Et enfin, si vous avez des questions, alors nous y répondrons du mieux possible. Est-ce que cela vous convient ? demanda Ary’
- Je veux avoir des explications sincères. Prononça Dazai
- Je crois que c’est un minimum, vu ce qui s’est passé ce soir. Ajouta Eirin, en regardant Quang
- Cet espace blanc était vraiment inquiétant. Dit Azami
- Il est temps que la vérité sorte, totalement. Finit Mika

Quang eut un regard pour son amour. Il n’était pas seul, et elle permettrait sans doute à chacun de prendre un peu de distance, le cas échéant. Même s’il se sentait tout de même coupable et sous pression. Elle serra la main de son homme, sous la table. Il était sans doute celui qui allait avoir le plus à raconter, dans toute cette histoire. Liam se crispa comme s’il allait se lancer dans le vide.

-Par où commencer. Voulu ajouter le grand frère
-Par le début. Intervint la Neko

Elle se tourna vers l’homme qu’elle aimait.

- Autant que chacun raconte toute son histoire. Vu qu’Isaki n’est pas là pour raconter la sienne, raconte pour elle. Depuis le début.
- On en a pour des jours. Intervint Ergaïl
- On prendra le temps qu’il faut. Assura Mika

Quang prit un peu de thé, serra la main de sa compagne, puis prit une grande inspiration. Devoir tout dire, c’était tout de même une sacrée épreuve.

- Avant de démarrer, je tiens à vous présenter mes plus plates excuses, à tous, pour vous avoir menti durant aussi longtemps, alors que vous m’avez tous accueilli depuis bien des années comme un membre de votre famille. Comprenez que je ne pensais pas à mal, et que vous garder dans l’ignorance était tout autant une manière de vous protéger que pour nous de garder une certaine forme de normalité. Même si je sais que ces excuses sont bien faibles, par rapport à tout ce que je m’apprête à vous révéler.

Puisqu’il fallait se lancer. Autant commencer par la généralité, avant de vraiment partir dans l’histoire.

- Les humains ont toujours cru qu’ils étaient les seuls être vivants existants et pensant dans l’univers. Si c’est ce qui semble être la vérité, ce n’est pas le cas, en réalité. Il existe un autre monde, parallèle au nôtre, dans lequel quelque chose d’inimaginable pour nous aujourd’hui existe : la magie. Les pouvoirs magiques, tels qu’une force surhumaine, utiliser les éléments, et bien d’autres choses encore, sont parfaitement réelles. Pour effacer vos premiers doutes, je vous rappellerai que vous avez vu des tatouages s’effacer soudainement du visage de votre fils, et que vous vous êtes retrouvés dans une dimension entièrement blanche, que rien ne semblait pouvoir altérer.

Ces deux remarques semblèrent étouffer dans l’œuf les premières remarques qui allaient surgir. On leur avait dit de garder l’esprit ouvert. Mais ils ne s’attendaient sans doute pas à cela.

- Cet autre monde s’appelle le Gensouteki Sekai, souvent appelé GS par ses habitants. Ses habitants peuvent être des humains avec des pouvoirs appelés des mages, mais aussi des nekos, hommes et femmes-chats, des elfes, des centaures, des sirènes, des nains… chacun vivant dans l’une des contrées de ce monde. Moi-même, je suis un mage, et ce depuis ma naissance.

D’ailleurs, il allait devoir lancer de suite quelques bombes le concernant.

- Vous avez l’habitude de m’appeler Quang Tsurugi. Cependant, ce nom n’est le mien que depuis que j’ai quinze ans. Auparavant, je ne vivais même pas au Japon. Ma vie a démarré aux Etats-Unis, dans la ville de Los Angeles, sous le nom de Xander Johnson. Je suis le seul fils de Marina et David Johnson, dont le nom de naissance est Dai Tsurugi.

La mère d’Isaki eut une mine interdite…

- David et Marina… tout comme…
- Oui. Ceux-là même. Ils sont tous les deux mes parents.
- Mais tu nous as dit qu’ils étaient morts. Tu nous as donc fait si peu confiance ! ajouta Dazai
- Je l’ai longtemps cru moi-même. Pour le coup, ce n’était pas un mensonge. Je vous assure que vous comprendrez l’étrange histoire de ma famille par la suite. De plus, tant que l’on parle des liens familiaux… je préfère rétablir également la vérité sur un autre lien.
- Clark ? demanda Mika

Ce dernier hocha de la tête.

- En effet. Je ne suis pas un cousin éloigné de Quang. Je suis son fils.
- Pardon ?! lâcha Azami… Mais…
- Je promets que j’éclaircirai ces points. Mais je préférai les évoquer tout de suite.

Ary’ secoua doucement la tête. Elle qui pensait qu’il irait doucement, en zappant son passé et en expliquant tout cela comme une histoire, elle s’était trompée. Quang y allait directement avec des révélations choc. A côté de ça, le fait que la magie, d’autres races et un autre monde existait, paraissait presque banal. Enfin… c’était à lui de voir par où il voulait entamer son histoire, et en effet, inclure toutes les générations de Tsurugi était une bonne manière de commencer par un grand tableau.

- Le GS est un monde magique, qui s’il est merveilleux, n’est pas sans danger. Son histoire est encore plus ancienne que la nôtre, et depuis plusieurs siècles, une guerre oppose les membres des peuples libres qui se sont réunis sous la bannière de l’Alliance à une force qui tente de les opprimer : les Sables Rouges. L’Alliance est dirigée par divers généraux des différentes races, tandis que les sables rouges ont depuis bien des années un leader mystérieux : Akasuna. Un homme dont on ne connait de l’apparence que la longue cape rouge qui dissimule toute son apparence, et un masque blanc de tragédie théâtrale occidentale. Durant les cinquante dernières années, parmi toutes les personnes qui se sont opposées aux Sables Rouges, certains noms se sont fait connaître. Notamment celui d’un mage possédant une forme de magie rare : Fujitaka Tsurugi. Cet homme et son fils se sont souvent confrontés aux forces tentant d’opprimer les autres, tout comme la compagne de ce dernier, Marina Simon. Le couple décida cependant de quitter Fujitaka et sa demeure lorsque la jeune femme apprit qu’elle attendait un enfant. Ils reprirent le nom d’emprunt que mon père s’était choisi lorsqu’il avait décidé de quitter le Japon pour apprendre à l’étranger, et s’installèrent aux USA.

C’était étrange de parler ainsi de sa propre histoire, mais c’était plus simple de prendre un peu de distance, et permettait sans doute aux autres de mieux saisir les différents liens.

- La petite famille eut une vie tout à fait normale durant onze ans. Les parents s’étaient arrangés pour rendre imperceptible la magie existante dans leur fils, et avaient laissé de côté le combat. Seulement, ce dernier se rappela à eux un beau jour qu’ils allaient en montagne avec leur fils, Xander. Une attaque des hommes d’Akasuna mis à mal les deux parents, qui se retrouvèrent enfermés dans une autre dimension, absolument inatteignable. Le petit garçon se rappela à peine de l’incident, se rappelant juste la présence d’un étrange portail. Lorsqu’il se réveilla à l’hôpital, un homme qu’il n’avait jamais vu se présenta comme son grand-père, et l’emmena avec lui.

Quang prit une nouvelle gorgée

- Xander suivit donc celui qui pu lui prouver qu’il était son grand-père, et découvrit donc un nouveau pays, le Japon. Durant des années, il vécut seul avec cet homme sévère mais juste, et apprit tout ce qu’il fallait pour pouvoir vivre dans la société japonaise. Il fut également entrainé par cet homme, pour son bien. Enfin, le grand-père eut une exigence que le jeune homme ne s’expliqua pas, sur le moment. Changer de nom. Ainsi Xander Johnson devint Quang Tsurugi. Je l’ignorais à l’époque, mais tout cela avait pour but de me protéger, dans un premier temps, puisque les ennemis de mes parents et de mon grand-père savaient que la branche dans laquelle grandissait la magie désormais s’appelait Johnson, mais aussi de me permettre de trouver des alliés, si par hasard je me trouvais à découvrir l’existence du Gensouteki Sekai.

Quang continua ensuite son histoire, en faisant une impasse sur le côté classique de sa vie au Japon que les Kishi connaissait, puisque son ouverture à la socialisation à Osaka était passé très largement par leur fille, Isaki. Il parla donc du mystère du temple qui l’avait intrigué pendant des années, à savoir une porte verrouillée d’un sceau, qu’il n’avait jamais pu ouvrir, jusqu’à une date fatidique. Il avait fini par réussir à ouvrir cette porte, et était entré sans le savoir dans un nouveau monde, après avoir reçu un bien étrange équipement de Samouraï. Il en avait parlé à sa sœur de cœur, qui savait que cette porte l’avait intrigué depuis bien des années, d’autant plus quand il évoqua le fait qu’il avait traversé un portail… ressemblant étrangement à son dernier souvenir de ses parents, qui le hantait encore dans ses cauchemars. A partir de là, elle avait voulu le suivre et en savoir plus avec lui, surtout si cela permettait au jeune homme d’en savoir plus sur lui-même.

C’était le début de leurs aventures magiques, avec notamment la transformation d’Isaki en Neko, incapable d’avancer sans marcher sur sa queue. Cela provoqua forcément une flopée de questions.

- Quand tu dis qu’elle est une femme chat… C’est chat, chat ?! demanda Azami
- Que veux-tu dire ?
- Est-ce qu’elle…
- Miaule ? proposa Ary’ avec un rire moqueur. Oui, les nekos miaulent, à chaque fin de phrase malheureusement, ils ronronnent aussi, sont accros au lait, mais je te préviens, si tu les ennuies trop, ils peuvent aussi te griffer. Ou bien te brûler littéralement, dans le cas de ta sœur.
- Isaki est une neko qui maitrise le feu.
- Tout comme je maitrise la foudre. Ajouta Ary’
- Tous les nekos maitrisent des éléments ?
- Non, c’est un fait plutôt rare. La majorité des nekos ont des pouvoirs qui soient augmentent leurs capacités physiques, soient sont en rapport avec les animaux. Sur ce point, Ary’ et Isaki sont des personnes à part.

Quang continua son histoire en évoquant leurs premières aventures et découvertes, et se stoppa avec une magnifique description de Tanaveria pour cette première soirée.

- Je crois que tout le monde est fatigué et doit aller se reposer, vu l’heure avancée. Restez tous au temple pour ce soir. Je continuerais mon histoire demain dès que tout le monde sera levé.

Chacun accepta, et tous partirent se coucher. Quang était au final si épuisé, qu’il sombra sans demander son reste après avoir embrassé son amour. Le lendemain matin, il avait été le premier levé, et était d’abord passé voir Samya, qui semblait avoir prit elle aussi l’option de ne pas dormir énormément d’heures.

- Les insomniaques sont toujours les mêmes, manifestement. Sourit-il en lui tendant une tasse de café bienvenue
- Bonjour Quang
- Bonjour Samya. Bien dormi ?
- Oui merci, même si peu. Et toi ? Comment se passe la grande révélation ?
- Plutôt bien, pour le moment, mais nous en sommes encore au début assez gentil. Je crains plus la suite, en réalité.
- Ça… je peux le comprendre.
- Comment va-t-elle ?
- J’ai fini de refermer toutes les lésions internes qu’elle pouvait avoir cette nuit. Son état est stable. Mais il va lui falloir du temps pour refaire ses forces, entre l’accouchement et ce combat d’hier.
- Je vois.
- D’ailleurs, tu es le seul que je n’ai pas encore examiné.
- Je vais bien.
- Laisse-moi donc m’en assurer, d’accord ?
- Vas-y.

Quang se laissa donc ausculter, et hormis une grande fatigue, et une légère instabilité dans son pouvoir, qui n’avait rien de choquant puisque celui-ci était récent, le Tsurugi s’en sortait bien. Isaki avait déjà fait le gros du travail pendant que tous les deux étaient reliés et en train de chercher à éteindre son feu, manifestement.

- Reste prudent.
- Promis, pour aujourd’hui, hormis aller chercher de quoi faire des repas, et raconter la suite de mon histoire, je n’ai rien de prévu.
- Je donne mon accord si tu t’en tiens à ce plan.
- C’est ce qui est prévu, sauf si entre deux Isaki se réveille et vient bousculer tout cela.

Cependant, Isaki ne bouscula pas ce plan. Ergaïl put profiter des conseils de Samya pour nourrir sa fille, puisque sa femme ne pouvait pas le faire en étant inconsciente, mais la magie pouvait permettre de palier à l’utilisation du lait maternel, avec chose véridique bien que surprenante, l’ingrédient de base qui composait leur nectar favori au GS, mais traité différemment. Avant que l’histoire ne reprenne, la famille Kishi vint regarder la totalité des dégâts infligés au temple, non sans avoir avant vérifié l’état de leur fille auprès de Samya.

- Réparer tout cela va prendre un temps considérable. Affirma le papa Kishi
- Ainsi que beaucoup d’argent sans doute. Ajouta sa femme

Quang eut un sourire et secoua la tête.

- Malgré ce que vous avez vécu hier, vous continuez de penser comme des humains. Mais c’est logique. Pourtant, cela ne coutera pas d’argent, et ne va pas prendre beaucoup de temps. Clark ?

Le jeune homme s’approcha avec un sourire, et hocha la tête. Il vérifia tout d’abord que le sceau qui maintenait l’illusion pour les personnes extérieures sur l’apparence du temple fonctionnait toujours, puis il sortit son épée.

- Technique du mot-chaine : Réparation !

Il donna un grand coup d’épée dans le vide, et les kanjis du mot réparation apparurent, avant que le temple ne commence à reprendre de lui-même son apparence première, comme si absolument rien ne s’était passé, sous les yeux ébahis des Kishi.

- Voilà une autre preuve de l’existence de la magie. J’ai hérité de la magie de mon arrière-grand-père, Fujitaka. Encore, ce n’est ici qu’une utilisation simple. Avec des sceaux plus complexes, je peux faire des choses bien plus surprenantes. Comme figer les gens et les envoyer dans une autre dimension, par exemple.
- En parlant de ça, lâcha Dazai. C’est donc à toi que l’on doit notre superbe et paniquant voyage précédent ?

Clark eut un rire jaune, et se tourna vers son père en quête de soutien.

- De toute façon, il va bien falloir leur expliquer toute la vérité, donc je pense que c’est un élément qui peut être ajouté sans trop perturber le reste.
- La magie des sceaux est l’une des plus complexes, mais aussi des plus pratiques. Elle permet énormément de choses différentes, à condition de connaître les bons signes, ou les bonnes structures à reproduire. Depuis quelques années, marraine m’a demandé de poser sur vous des sceaux, activables à la commande.
- Marraine ? demanda Eirin Kishi
- Isaki, j’imagine. Prononça Mika
- Je voyais mal quelqu’un d’autre comme marraine de mon fils, surtout après tout ce qu’elle a fait pour lui.
- Donc ma fille t’a demandé d’utiliser de la magie sur nous ?
- De manière simple, oui. De prévoir au cas où l’on aurait besoin de gérer certaines catastrophes, sans avoir à effacer votre mémoire.
- C’est arrivé souvent ?

Le ton semblait presque menaçant.

- Un certain nombre de fois.
- Jamais sans bonne raison.

Quang décida de reprendre la suite.

- C’était pour vous éviter d’être victime collatérale d’un assaut magique.

Ou bien pour parfois avoir du temps de réflexion.

- Retournons au salon.

Quang reprit donc son histoire, parlant de certaines spécificités, comme le fait que les personnes qui partaient dans le GS, jusqu’à un temps relativement récent, revenaient toujours au moment même dont ils étaient partis. Les histoires des différentes aventures continuèrent, et les Kishi purent donc découvrir comment Quang et Isaki avaient commencé à développer leurs pouvoirs, comment ils avaient décidé de rejoindre l’Alliance, et apportèrent aussi des éclaircissements sur certaines situations qui s’étaient produites sur Terre, comme la maladie qui avait donné à tout le monde l’envie de sauter de partout… Effectivement, certains éléments comme cela prenaient d’un coup beaucoup plus de sens.

En plus des Kishi, tous les autres écoutaient aussi avec attention. Après tout, pas mal de ces histoires s’étaient déroulées bien avant que les uns ou les autres ne se soient croisés. Après bien des heures, de nouveaux protagonistes furent évoqués, notamment Jinhyun Kim.

- Jinhyun… la petite coréenne ? demanda Azami
- Celle-là même.
- Elle était aussi mêlée à tout ça ?
- Jin est une elfe, née dans le GS. D’ailleurs, là-bas, elle était blonde.
- Donc elle aussi elle avait des pouvoirs ?
- Oui, des pouvoirs liés à la terre, tout comme Liam.

Ary’ serra la main de Quang. Elle savait que le fait d’évoquer l’elfe, allait forcément évoquer des moments très joyeux, puisqu’elle avait été la première petite amie de son homme, mais aussi d’autres bien plus difficiles. Elle soutint Quang quand ce dernier évoqua la mort de son grand-père, et sa capture. Elle qui avait eu droit déjà quasiment à tous les récits, savait aussi que son homme édulcorait la réalité. Les combats avaient souvent été bien plus difficiles, mais cela faisait déjà assez de choses à assimiler, sans en rajouter plus forcément sur les dangers qui les avaient guettés tous ensemble. La deuxième journée d’histoire se termina sur la capture de Quang et Jin par Akasuna. Le mage allait continuer, lorsqu’une voix paniquée lança :

- Elle recommence !

C’était Clark, qui descendait à toute vitesse avec Sara dans ses bras. Sans attendre, Ergaïl, Liam, Quang montèrent ainsi qu’Ary’, David et Marina qui avaient pris les autres Kishi de vitesse. Mais alors que la panique se faisait sentir, Ergaïl et Quang restèrent calmes.

- On fait quoi ?
- On ne fait rien. Prononça Ergaïl
- Elle n’est pas en train de recommencer, ajouta Quang.
- Vous… êtes sûrs ? demanda Clark.
- Oui. Sûrs. Dit Ergaïl
- Mais alors ?
- Elle est juste en train de reconstruire son énergie. Les différents feux du temple viennent de s’éteindre. Affirma Quang après avoir regardé par la fenêtre de la chambre. Qu’est-ce qu’il s’est passé avant que ça ne commence ?
- Rien, j’étais en train de veiller sur Marraine avec Sara dans les bras. Elle a juste pleuré.
- Voilà. C’est ça. Hocha de la tête Quang
- Quoi ?
- L’instinct maternel de la femme que j’aime. C’est plutôt bon signe, au contraire. Elle veut juste récupérer de l’énergie pour s’occuper de sa fille. C’est normal. Ce feu finira par disparaitre.
Quang descendit et remarqua que Liam et ses parents retenaient le reste des Kishi.

- Qu’est ce qui se passe ?
- Rien de grave, notre sœur refait juste ses réserves d’énergie.
- Donc ils peuvent aller la voir ?
- Je ne suis pas certain que voir Isaki entourée de flammes et brulant comme une torche soit la meilleure vision de la magie à leur montrer pour le moment.

Mais désormais, il laissait ce type de décision soit à Ergaïl, ou à Liam, ne faisant que donner un avis consultatif. Il savait qu’il devait aussi prendre moins de place.

- Quels sont les risques ? demanda Dazai
- Les mêmes que lorsque l’on veut toucher une flamme. On se brûle. Je vous le déconseille, pour le moment.

Ergaïl commença à redescendre également.

- A toi de voir si tu veux laisser tes beaux-parents rentrer Ergaïl. J’ai déjà fait part de mon désaccord pour ma part.

_________________


End of an era - Page 3 Signa_13

Parce que le meilleur moyen d'avancer est de se sentir soutenu, que ce soit en amitié ou en amour.

Revenir en haut Aller en bas
https://fantasy-world.forum-actif.eu
Contenu sponsorisé





End of an era - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: End of an era   End of an era - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
End of an era
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasy World :: Gensouteki Sekai :: Contrée dévastée-
Sauter vers: